Le Hamas renoue avec l’Iran

0
9

Un officiel a indiqué que les anciens alliés ont réussi à surmonter leur différend sur la guerre civile syrien.Le mouvement Hamas au pouvoir dans la bande de Gaza a renoué ses relations avec l’Iran, a déclaré un membre du mouvement islamiste lundi.

“Les relations entre le Hamas et l’Iran ont repris”, a déclaré Mahmoud al -Zahar à des journalistes lors d’une conférence de presse à Gaza, où le Hamas règne en maître depuis 2007.

Les relations avaient été “touchées par la situation en Syrie, mais le Hamas s’est aujourd’hui retiré de Syrie, de sorte qu’il ne peut être identifié avec tel ou tel côté” a-t-il déclaré.

“Nous avons confirmé que nous ne faisons pas d’ingérence en Syrie, ou dans tout autre pays arabe.”

L’Iran chiite avait longtemps soutenu le Hamas sunnite contre leur ennemi commun Israël.

Mais le chef en exil du Hamas, Khaled Meshaal, avait quitté sa base de Damas pour l’Etat sunnite Qatar après que la guerre civile syrienne a éclaté en 2011, critiqué par le dictateur Bachar al-Assad, allié clé de l’Iran.

Des rapports ultérieurs indiquaient que le Hamas soutenait les rebelles sunnites dirigés en Syrie contre les partisans chiites soutenus par l’Iran et le mouvement libanais Hezbollah, ce qui avait conduit à une diminution du crucial financement iranien du Hamas, selon les médias .

Zahar a nié qu’il y ait eu une rupture complète des liens.

“Nos relations avec l’Iran n’ont pas été coupées, et nous ne voulons pas couper les liens avec quelque pays arabe que ce soit, même ceux qui se battent contre nous”, a-t-il dit en référence à l’Egypte, qui a adopté une ligne dure contre le groupe islamiste depuis le renversement militaire de Mohamed Morsi en juillet.

Le Hamas est en effet la filiale gazaouïe des Frères musulmans, qui ont été la cible d’une répression massive en Egypte ces derniers mois où des centaines de partisans Morsi ont été tués et plus de 2000 arrêtés.

Zahar a déclaré qu’il y existait encore une coopération avec l’Egypte sur l’obtention de fournitures, y compris le carburant, mais qu’il il n’y avait “aucun contact politique, parce que le régime égyptien “>Article original actuel est contre.”

Depuis juillet, l’armée égyptienne a détruit des centaines de tunnels utilisés pour apporter des fournitures essentielles, y compris du carburant, dans la bande de blocus .

S’étant d’abord prononcé contre le nouveau régime militaire de l’Egypte, le Hamas a cherché à éviter une nouvelle détérioration des relations avec Le Caire.

Par ailleurs, la semaine dernière, un officier israélien a déclaré qu’Israël et le Hamas collaboraient à contrecarrer les attaques terroristes contre Israël par de plus petits groupes gazaouïs.

Le commandant de la division de Gaza de l’armée israélienne a expliqué que si l’ennemi de longue date aidait Israël afin de maintenir l’ordre dans la bande de Gaza, le groupe n’avait néanmoins pas renoncé à son idéologie terroriste mais le grand isolement du Hamas était le principal élément le tenant en échec.

i 24 NEWS Article original

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here