Le FMI évoque des discussions “fructueuses” en vue d’un prêt à l’Egypte

0
9

Le Fonds monétaire international (FMI) a déclaré jeudi à Washington avoir eu des discussions “fructueuses” avec l’Egypte en vue de l’approbation d’un prêt à ce pays.Le gouvernement égyptien souhaite obtenir une ligne de crédit de 3,2
milliards de dollars auprès de l’organisation internationale.

David Hawley, porte-parole du Fonds, a fait part de progrès dans les négociations alors qu’une mission de travail du FMI achève un séjour en Egypte.

“La mission a eu des discussions fructueuses avec les autorités et des
partis clefs au Parlement”, a-t-il dit, indiquant que les fonctionnaires du
FMI étaient là pour permettre “le retour d’une”>Article original équipe technique” dont la
tâche sera de travailler sur le programme de réformes économiques que les
Egyptiens devront s’engager à mettre en oeuvre pour s’assurer l’assistance du
Fonds.

Depuis la démission du président Hosni Moubarak en février 2011, l’Egypte
traverse une crise marquée notamment par une chute du tourisme et des
investissements étrangers.

Le gouvernement provisoire avait hésité en 2011 à recourir au FMI, avant de
se résoudre à le faire au début de l’année, mais les discussions prennent du
temps, dans un environnement politique incertain.

Selon M. Hawley, la mission a rencontré des dirigeants parlementaires et
politiques “afin de s’assurer” qu’en cas d’accord sur un prêt, le Fonds et Le
Caire seraient parfaitement en phase sur “le soutien qui sera nécessaire à la
mise en place de la politique de réformes économiques” convenue, quelle que
soit l’évolution politique du pays.

Première force politique d’Egypte, les Frères musulmans ont demandé mardi
plus de transparence au gouvernement avant d’accorder leur soutien formel à sa
demande de prêt.

Le Parti de la justice et de la liberté (PLJ), issu de la confrérie, a indiqué avoir rencontré la veille la mission du FMI et n’avoir “aucune réserve” sur les négociations en cours mais regretter que le gouvernement nommé par le pouvoir militaire n’ait “pas encore soumis de plan de mesures économiques relatif à ce prêt” ni détaillé la façon dont celui-ci serait “utilisé et remboursé”.

WASHINGTON, 22 mars 2012 (AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here