Le Cœur Brisé par la transaction Shalit

0
9

Les familles endeuillées qui ont perdu des êtres chers lors du massacre de l’attentat à la bombe dans la ligne d’autobus 37 à Haïfa il y a neuf ans sont affligées par le décès de l’un des leurs, Benny Firsteter.

Smadar Firsteter, la fille de Benny, a été assassinée lors de ce massacre.

Benny a rendu l’âme la semaine dernière, le cœur brisé.

Interviewé par Aroutz 7, Yossi Tsour, le père d’Assaf assassiné aussi lors de cet attentat, raconte comment Benny Firsteter s’était activé depuis pour que justice soit faite et que tous les terroristes arabes responsables de ce massacre soient capturés, jugés et punis.

« Benny est un hommes charmant et calme qui a pris très durement l’assassinat de sa fille qu’il aimait tant.

Nous nous sommes rencontrés la première fois alors qu’il était juriste à la police connaissant bien ce sujet des diverses transactions faites avec les terroristes.

Quand il a découvert qu’une transaction à l’amiable était sur le point d’être conclue entre le parquet et le frère du terroriste, il est intervenu pour l’intercepter.

Benny en a informé les autres parents et a mené la manœuvre au tribunal.

Ces dernières années, il s’est enfermé à la maison et était plein d’amertume. » raconte Yossi Tsour.

« Benny avait l’habitude de dire que toute personne coupable de ce crime paierait et serait punie » précise Tsour et il ajoute : « la Transaction Shalit, dans le cadre de laquelle des terroristes impliqués dans le massacre de la ligne 37 ont été libérés, a été très dure pour lui. »

Sur la douleur et le deuil, Tsour affirme : « Certains parviennent à vivre avec et à continuer, mais un grande partie a du mal à poursuivre et à fonctionner au quotidien.

Parfois, cela arrive au suicide.

Benny était très lié à sa fille et il en a beaucoup souffert.

La Transaction Shalit a été le coup de grâce.

Lui qui s’était tant efforcé à voir les responsables de ce massacre jugés, ne voilà-t-il pas qu’il les voit se faire libérer »

Ce phénomène est bien connu.

Souvent les pères des victimes du terrorisme ont beaucoup de mal et nous quittent avant l’heure, le cœur brisé.

par Meir Ben-Hayoun

Lundi 20/02/2012

Israel 7
http://www.israel7.com/2012/02/le-coeur-brise-par-la-transaction-shalit/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here