La police tire des lacrymogènes sur des manifestants pro-Morsi au Caire

0
10

La police tirait vendredi au Caire
des grenades lacrymogènes sur des manifestants islamistes partisans du
président Mohamed Morsi destitué par l’armée, ont annoncé une source
sécuritaire et des manifestants.”Ils avaient tenté de s’attaquer” à un complexe de bâtiments abritant des
médias égyptiens, a assuré un haut responsable de la sécurité sous couvert de
l’anonymat.
Toutefois, ces tirs ont eu lieu loin des deux places que les pro-Morsi
occupent depuis un mois et que les forces de sécurité entendent évacuer,
suscitant dans la communauté internationale la crainte d’un bain de sang.
“La police a tiré des grenades lacrymogènes sur les manifestants anti-coup
d’Etat qui défilaient pacifiquement dès qu’ils sont arrivés devant Media
Production City”, a affirmé de son côté le Parti de la Justice et de la
Liberté (FJP), la vitrine politique des Frères musulmans, dont M. Morsi est
issu.

Le premier président égyptien démocratiquement élu a été destitué et arrêté
par la toute puissante armée le 3 juillet, à la suite de manifestations
massives contre les Frères musulmans, que leurs opposants accusent d’avoir
accaparé pour eux seuls le pouvoir et ruiné une économie égyptienne déjà
exsangue.

Dénonçant un coup d’Etat, les pro-Morsi occupent depuis plus d’un mois deux
places du Caire mais la police a annoncé jeudi qu’elle se préparait à les en
déloger, au beau milieu d’un ballet diplomatique de représentants de la
communauté internationale appelant à la retenue.

LE CAIRE (Qahirah), 02 août 2013 (AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here