La pénurie d’électricité à Gaza due à des divergences politiques

0
15

La pénurie d’électricité à Gaza est due à des divergences politiques entre le Hamas, qui contrôle le territoire, l’Egypte et l’Autorité palestinienne, a-t-on affirmé
lundi de sources concordantes. L’Autorité de l’énergie de Gaza a annoncé dimanche un nouvel arrêt de
l’unique centrale électrique du territoire, après épuisement des quelque
450.000 litres de diesel israélien livrés vendredi via le terminal de Kerem
Shalom, à la frontière entre Gaza et Israël, aux frais de l’Autorité
palestinienne.

“Malheureusement, toutes les voies d’importation de carburant sont coupées,
que ce soit par les tunnels, par les points de passage officiels ou par
Ramallah”, a déclaré à l’AFP Ahmad Abou al-Amrine, un responsable de
l’Autorité de l’énergie de Gaza.

Il a réaffirmé que l’Autorité de l’énergie à Gaza avait versé 2 millions de
dollars (1,5 M EUR) à l’Egypte pour la livraison de carburant mais que cet
accord n’était toujours pas appliqué.

“Il était initialement convenu avec l’Egypte que le carburant serait
acheminé par le terminal de Rafah (à la frontière entre Gaza et l’Egypte,
NDLR), mais les Egyptiens sont revenus là-dessus et ont exigé que cela passe
par le terminal de Kerem Shalom”, a-t-il indiqué.

“Ils ont exigé que nous assumions la responsabilité de l’importation, en
coordination directe avec l’occupation”, a ajouté M. Abou al-Amrine.

“Il y a un problème politique avec certaines parties en Egypte, en
coordination avec le gouvernement de Ramallah (l’Autorité palestinienne,
NDLR), qui n’est pas intéressé à résoudre la crise du carburant dans la bande
de Gaza, et il y a des parties internationales qui contribuent à aggraver la
crise”, a-t-il estimé sans autre précision.

Le gouvernement du Premier ministre Salam Fayyad à Ramallah (Cisjordanie) a
pour sa part assuré qu’une réunion avec le Hamas au Caire à la demande de
l’Egypte pour résoudre la crise avait été annulée, faute de participation du
Hamas, au pouvoir à Gaza.

“Une rencontre était prévue entre une délégation du gouvernement et une
délégation du Hamas au Caire, mais le Hamas n’y a pas envoyé ses
représentants”, a déclaré à l’AFP Ghassan Khatib, porte-parole du gouvernement.

GAZA (Territoires disputés), 26 mars 2012 (avec AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here