La Présidence Hollande au fond de l’impasse

0
10

De la situation politique en France.

Par Maurice Ruben-Hayoun

Si l’on s’abstient de regrouper les différentes secousses qui agitent la situation politique en France, on n’obtient pas d’image reflétant la réalité. On se contente de signaler, de ci de là, des manifestations, des troubles, des vols à main armée, des lycéens en colère, un président qui semble absent, un gouvernement plutôt inexpérimenté et l’impression d’un vide général… Tous ces éléments disparates doivent s’emboîter les uns dans les autres. Et une fois l’assemblage achevé se dégage alors une image plutôt inquiétante de la situation intérieure dans l’hexagone.

Comment analyser tout ceci de manière froide et objective sans le moindre parti pris ? Il y a d’abord la grave situation économique, le chômage qui grimpe de manière presque inexorable, les fermetures d’entreprise, les dépôts de bilan d’innombrables PME, le matraquage fiscal (puisque c’est le mot qui est retenu par tous les contribuables, de droite comme de gauche) et enfin un problème global de leadership.

Après son élection, le président François Hollande a cédé à la tentation de diriger le pays comme il avait dirigé le PS durant toute une décennie : pas de risque, pas de confrontation directe, beaucoup de souplesse, d’agilité, pas de tentative de résoudre les contradictions mais une politique de contournement, d’évitement, bref pas de choc. En fait une présidence tranquille, normale.

La spécificité de la France, la nature du peuple français et la vraie situation économique ont déjoué de tels plans. Le président est resté sur l’idée que les choses allaient s’améliorer et que les mesures prises finiraient par produire leurs fruits. Combien nous eussions aimé qu’il eût raison et que ses prévisions fussent avérées. Il semble que le président soit le seul à croire en une inversion de la courbe du chômage d’ici à la fin de l’année.

Je ne vois vraiment pas, avec tout le respect dû au président de la République, comment ses prévisions pourraient s’avérer exactes. Sauf miracle, la situation ne changera pas, car des mesures sérieuses n’ont pas été prises. Certes, il faut aussi rendre compte de la situation du point de vue du pouvoir : la majorité actuelle avait le choix entre la réduction des dépenses sociales et la hausse des impôts. On ne peut exiger du président Hollande qu’il opte pour la première solution car ce serait se renier et trahir les espoirs de ceux qui l’ont élu…

Alors que faut-il faire ? Il serait présomptueux de prétendre donner des conseils à chef de l’Etat. Mais une chose est sûre : on ne pourra pas continuer comme cela. Plusieurs options s’offrent à lui, sauf une : laisser les choses en l’état, car ce pays prend chaud rapidement et les bonnets rouges de notre chère Bretagne en donne un léger avant-goût.

Personne ne le dit, mais la situation dans la presqu’île est pratiquement pré- insurrectionnelle : avez-vous vu les portiques de l’écotaxe s’écrouler ? Avez-vous vu les grilles de la sous préfecture de Morlaix enfoncées par un engin de terrassement ? Et plus calmement, avez-vous écouté ces hommes et des femmes demander qu’on leur laisse leur gagne-pain ? Ce ne sont ni de dangereux gauchistes ni d’insupportables extrémistes… Alors, quoi ?

Le budget 2014 a, si je ne m’abuse, été voté et le volet recettes est encore plus lourd fiscalement que celui de 2013. Je rappelle que même Bruxelles a mis en garde le gouvernement contre l’ alourdissement des taxes qui va bloquer la reprise et la croissance..

Quelles solutions s’offrent au chef de l’Etat ?

a) Changer de gouvernement, mais un changement qui ne soit pas cosmétique. Avoir un gouvernement plus soudé, écarter les écologistes qui n’apportent rien d’essentiel et rendre au Premier Ministre, quel qu’il soit, une autorité véritable.

b) Changer de politique et évoluer doucement vers le centre droit et non plus le centre gauche afin de ne pas faire fuir les chefs d’entreprise, artisans et créateurs de la richesse nationale.

c) Dissoudre l’assemblée au motif que la majorité parlementaire ne correspond plus à la majorité sociologique…

Cette dernière solution est à exclure car le PS sait bien que si les élections législatives se tenaient demain, le FN et l’UMP seraient en tête. Or François Hollande ne peut pas vouloir d’une cohabitation . Et même s’il y était contraint, les députés socialistes ne le suivraient pas.

Dans un précédent papier de la TDG, je parlais de la baraka ou de son absence. Aujourd’hui, hélas, on en ressent cruellement l’absence.

Maurice-Ruben HAYOUN

TDG du 5 novembre 2013

1 COMMENT

  1. 1 chose après l’autre : Aujourd’hui ce n’est plus possible de faire baisser les factures EDF car si jamais elle baisse la TVA augmente, car enfin pensez-vous qu’ils baisseront les factures??? tous ça c’est du flans ( des conneries ) car ils ont besoin de nos euros pour alimenté leurs nucléére qui été sensé je vous le rappelle nous faire faire des économies . Mais les journaleux sont habitués à nous raconter des conneries c’est pour ça qu’ils sont payé.
    Moins on consomme plus la TVA augmente,
    Car enfin pensez-vous qu’ils vont baisser les factures ???? Moi j’en doutes
    Pensez vous qu’ils nous feront moins payé??? moi j’en doutes et si vous diminuer vos consomations c’est le prix du KW qui augmentera, là toutes vos économies partiront dans l’augmentation de la TVA
    Alors pas d’augmentation pendant deux ans c’est de l’arnaque parce que la troisième années c’est là que la facture passe du simple aux triples.
    2èm choses : Le fils du ministre des affaires étrangères est un escroc, et après on nous dit qu’il faut faire confiance aux ministres, ce qui montre que les politiques profitent très très bien du système.

    3èm choses : Le chômage est le commerce de l’économie parallèle, car plus il y’aura de chômeurs plus il y aura de patrons qui embauchent au noir, et plus il y’aura de patrons qui embauche au noir, plus il y’aura d’économie parallèle, car trop d’impôt, trop de taxes
    = plus de travail au noir et plus déconomie parallèles.
    Donc la seule promesse que le gouvernement de gauche peut faire c’est celle de mieux tourner en rond
    Les étudiant dès qu’ils auront passer leurs études avec succès, la seule chose qu’ils pourront et auront le droit de faire, c’est aller s’inscrire au chômage, ou encore les embaucher à la sortie de leurs études avec un emploi précaire,juste pour avoir le temps de faire un sondage mais ce qui les attendra au bout c’est quand même le chômage.

  2. Oui je confirme que hollande est un créateur de pauvres.
    10,6% de chômeurs en plus au 3èm trimestres 2013
    hollande est contre les riches oui, mais c’est aussi un créateur de pauvres + d’impôt + de tva, tva que tous sont obligé de payer y compris et surtout les pauvres
    ect ect
    Moi par exemple je suis obligé de casser un très très maigre comptes épargne pour pouvoir me soigner
    Alors il peut toujours ce taper le front il reste quand même un très très mauvais président de la république.
    et son gouvernement reste quand même très très mauvais, quand au ministre des finances, il n’y a que ses finances à lui qui sont très très bonnes, ainsi que celle de ce président
    Alors ils vont certainement inventé un nouveau parti pour bloquer le FN.

  3. Le coran dit : tuez tous ce qui n’est pas musulmans et hollande est en train de les aider à nous tuer à nous massacrer, spirituellement, psychologiquement et bientôt physiquement

  4. Sachez et constatez quand même : Que : Sarko à augmenté les impôts de 1,5 % en cinq ans
    et que hollande les à déjà augmentés de 3,10% en seulement 18 mois, alors à la fin de son quinquénat de combien vont-ils encore augmenté MOI JE M’ATTENDS AU PIRE.

  5. Il y a une chose que tout le monde doit savoir : C’est que le conseil des ministres n’est qu’une grosse masquarade, puisque de toute façon tout est décidé par le président de la république et que les ministres quel qu’il soit n’ont rien à dire, pourquoi les payent-t-on ????
    Donc les ministres n’ont absolument rien à dire et ne sont là QUE POUR ASSOIRE LES DECISIONS QUE LE PRÉSIDENT DE LA REPUBLIQUE ORDONNE, et ils ne sont là que pour ça
    Tout le reste c’est de la foutaise, et du bla… bla… bla…
    Alors il ne faut pas dire que c’est de la fautes des ministres, car eux ne décident RIEN, ils sont juste là pour obéir aux ordres et faire appliquer les lois que le président de la république ordonne.
    Ca il faut que tout le monde le sachent.

  6. { {{C’est exactement ce que beaucoup de gens pensent.

    }}Je n’ai pas trouvé une seule personne pour défendre François HOLLANDE.

    Ce Président ne pouvait pas mieux faire pour mécontenter toutes les couches sociales sans exception.

    Il parle de croissance alors qu’aucune mesure n’est prise en ce sens. Pas plus qu’une diminution du chômage. Ce ne sont pas des emplois aidés utiles aux non-diplômés qui vont relancer la machine.

    Que faire des millions de jeunes qui terminent leurs études et qui arrivent sur le marché du travail chaque année ?

    {{Le quinquennat a ses exigences et ses particularités.}} Ce que n’ont pas encore compris ni HOLLANDE ni son gouvernement.

    Leur seule préoccupation c’est de faire de l’anti-Sarkosisme. Sauf qu’en 5éme République, sous le quinquennat, le Président est en première ligne. Ce que les Socialistes ont toujours critiqué à Sarkozy.

    {{Les Français attendent que le pouvoir prenne des décisions.
    }}
    Des fausses commissions, des parodies de concertation et des réunions inutiles, les Français n’en veulent pas.

    Toute décision est reportée sine die…….Concertation oblige !

    {{HOLLANDE veut jouer au Président}}, mais c’est un Président de 3éme République qu’il nous joue, les temps ont changés.

    Ce n’est quand même pas un crime d’être incapable !,….. Ce qui est criminel c’est d’envoyer la France dans la médiocrité si ce n’est dans la détresse.

    J’étais le premier content de voir naître l’Europe, sauf que je suis maintenant effaré de voir ce qu’ils en ont fait. Une usine de destruction massive des particularités et de l’essence Européenne.

    }

  7. Bientôt ceux qui sont aux RSA devront payer des impôts,mais ca c’est déjà fait avec l’augmentation des 75 %
    à votre avis qui va payer , mais c’est les pauvres bien sûr, quand on ira faire nos courses il faut nous préparer à payer cette augmentation d”impôts, mais monsieur hollande lui mange soit au restaurant, soit à l’élysée ou il ne paye pas 5 euros le repas.

  8. Belle analyse . Par contre , la dissolution me semble bien plus probable que décrite ici . Peut-être y aura il avant, le passage par un nouveau 1ér ministre plus musclé ….mais l’effet en sera de diviser la gauche , qui voudra se laver les mains de cette situation ,… passer la “patate chaude…, et qui votera la dissolution ! en tout cas ce serait une bonne chose .

  9. Je dirais même plus, ils sont au fond de la cuvette !!! C’était tellement évident, on ne peut pas prendre les gens pour des cons, sans leur jeter la pierre, c’est ce qu’ont fait les socialos avec leur campagne “ANTI” et en cachant la vérité au Français sur l’importance de la crise, sur l’incapacité de l’Europe à fédérer sur des valeurs à créer une synergie avec toutes les richesses culturelles de ce beau continent, plutôt que sur une pièce de monnaie, “la fasciste petite pièce d’un euro”, et SURTOUT sur le laxisme des responsables politiques face au “petit nazi foireux que sont les faux écolos et dogmatiques gauchos” avec leur volonté d’aliéner toutes les identités Européennes, l’identité juive en premier lieu si possible, l’antisémitisme ayant toujours été le joker de toutes les politiques au bord du gouffre. Manque de bol, l’antisémitisme ne suffit pas, et les bretons ne sont pas des cons….cela ne fait que commencer !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here