La Place Tahrir détournée

0
5

Et maintenant ? Que va-t-il se passer en Egypte ?

Les résultats de la première tranche des élections confirment ce que l’on prévoyait déjà, c’est à dire une forte poussée des “Frères Musulmans” qui avec plus de 40 % des voix s’imposent comme la première force politique du pays, mais, grosse surprise et cerise sur le gâteau ces intégristes ont trouvé plus intégristes qu’eux, les salafistes qui avec 20 à 25 % des voix pèseront certainement sur le futur gouvernement, même s’ils n’en font pas partie.
Ainsi, les jeunes qui se sont fait tuer sur la place Tahrir dans l’espoir d’une Egypte nouvelle en seront, en sont déjà pour leurs frais. Ils se sont débarrassés d’un dictateur pour se faire voler leur révolution par des fanatiques.

Ce qui ne semble pas troubler outre mesure l’administration Obama, qui avait déjà pris langue depuis longtemps avec le “Frères Musulmans” et qui considère ces élections comme une victoire de la démocratie.

Amère victoire !

Il est vrai que jusqu’à nouvel ordre il est prévu que constitutionnellement l’armée aura un droit de contrôle sur le futur gouvernement. Elle est la seule chance que l’Egypte ne devienne  pas une théocratie.

Les Etats-Unis disposent de nombreux moyens de pression sur cette armée qu’ils ont entièrement équipée et qu’ils subventionnent largement.

Si l’Egypte est un allié stratégique majeur pour les Américains, ne serait-ce qu’à cause du canal de Suez, elle peut difficilement se passer de leur aide.

Mais l’exemple turc prouve qu’elle peut être mise facilement hors jeu par un gouvernement islamiste.

Malgré les énormes pressions auxquelles il va être soumis par ses éléments les plus extrémistes, je ne crois pas que le futur gouvernement égyptien ira jusqu’à dénoncer le traité de paix avec Israël, surtout si les Etats-Unis font du maintien de ce traité une condition sine qua non de la poursuite de leur coopération.

Le feront-ils ?

Se rendent-ils compte qu’Israël est leur plus sûr et le plus fidèle allié dans la région et qu’au lieu de lui demander de faire des sacrifices ils feraient mieux de le renforcer.
Pour Catherine Glick du Jerusalem Post, il y a là un problème d’antisémitisme quand elle écrit :

Plutôt  que de prévenir l’Egypte qu’elle fera face à des conséquences sévères si elle complète  sa transformation islamiste, l’administration Obama a retourné ses armes sur le premier pays qui paiera le prix de la révolution islamiste de ce pays : Israël”

On feint de croire que l’acceptation par Israël de s’auto-détruire par des concessions irrationnelles amènerait la paix dans la région et réduirait l’antisémitisme  dans le monde.

C’est évidemment un leurre qui n’a rien à voir avec la réalité.

André Nahum

Radio Judaiques FM

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here