La Communauté a-t-elle perdu son triple A ?

0
12

Depuis quelques mois, on n’entend plus parler que d’agences de notation (notamment Standard & Poor’s ), mettant sous surveillance les pays de la zone euro, et attribuant des notes allant du Triple A ( AAA = Sécurité maximale ) au D (= En défaut), selon la santé financière des Etats.

Ces derniers voient leur note confirmée ou dégradée, selon l’évolution de la situation. Ce diagnostic concerne les crises de la dette de chaque pays, mais on peut tout aussi bien extrapoler cette analyse en l’appliquant à l’évolution actuelle de la situation de nos Communautés juives.

Une analyse objective nous conduit à conclure que ces dernières ont, d’une certaine manière, perdu leur Triple A. Une société humaine ne peut se développer que s’il existe des relations harmonieuses entre ses membres, fondées sur la compréhension, l’ouverture et le respect de l’autre. D’où cet impératif d’un Triple A : A comme Acceptation de l’autre ; A comme Attention portée à autrui ; et A comme Amour du prochain. S’il existait une agence de notation humaine, celle-ci devrait donc vérifier si le Triple A (Acceptation Attention et Amour) s’accomplit dans nos Communautés.

En l’occurrence, tous les indices tendent à démontrer le contraire. Pour preuve, les commentaires de la secrétaire d’Etat Hilary Clinton dénonçant la dégradation des valeurs démocratiques en Israël et en particulier «  la multiplication des mesures restrictives prises à l’égard des femmes dans divers secteurs de la société israélienne ». Clinton s’est notamment émue d’une tendance croissante à la ségrégation des femmes israéliennes ( soldats religieux refusant de participer à des cérémonies en présence de femmes soldats, femmes reléguées à l’arrière de certains bus ).

Ces pratiques discriminatoires sont peut- être de mise dans les milieux ultra-orthodoxes, mais ne sauraient être acceptables dans nos communautés, avant tout traditionalistes, qui ont bien compris que l’harmonie ne peut régner que si l’on Accepte l’autre, en lui portant Attention et en lui accordant des preuves d’Amour.

L’autre, par excellence, ce sont les femmes qu’on ne saurait considérer comme des êtres inférieurs suscitant des pensées impures dans l’esprit des hommes. La force de notre peuple a toujours été d’être en avance sur son temps en frayant des chemins dans la jungle des préjugés et des idées reçues. Alors, par pitié, ne revenons pas en arrière au risque de perdre notre Triple A !

Moise COHEN

Président d’Honneur du Consistoire de Paris

1 COMMENT

  1. La secrétaire d’Etat h. Clinton fait d’une poignée de femmes israéliennes une généralité! Elle aurait dû, avant d’écrire n’importe quoi, aller se promener à Tel-Aviv et ailleurs! Qu’elle s’occupe donc de son mari…..

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here