LIRE ET COMMENTEZ LE DELIRE PARANOIAQUE D’UNE PARTIE DU MONDE ARABE

    0
    13

    Ftouh Souhail, TunisLe délire paranoïaque est une maladie psychiatrique grave qui fait partie des psychoses, dans lesquelles la personne atteinte ne se rend pas compte de sa maladie.

    Comme dans toutes les psychoses, le signe principal est l’apparition d’un délire, donc de la perte de contact avec la réalité. Ce délire est en général bien organisé autour d’un thème principal lié à la conviction d’être persécuté. Le malade interprète alors tous les éléments de la vie quotidienne à partir de cette conviction, et réorganise la réalité de façon délirante, souvent avec une grande exaltation et en croyant fermement à ses interprétations.

    Le délire d’interprétation touche petit à petit tous les éléments de la vie quotidienne. Le malade est alors convaincu qu’il est la victime de persécutions organisées, d’un complot, et passe son temps à accumuler les preuves de ce complot imaginaire. Tous les évènements quotidiens sont alors interprétés en fonction de cette conviction, et constituent pour le malade autant de preuves qui renforcent sa conviction. .

    Le malade à l’impression d’être le centre d’attention de tout son entourage, et il est convaincu que tout le monde le juge ou parle de lui en permanence de façon négative.

    Le monde arabe (du moins une partie) semble aujourd’hui atteint de cette maladie, de ce délire paranoïaque. Le monde arabe a perdu le contact avec la réalité. Ce délire est organisé autour d’un thème principal : Israël. Le monde arabe a lié la conviction que tout son malheur vient d’Israël. Cette malade collective interprète alors tous les dysfonctionnements et les problèmes internes à partir de cette conviction.

    Les pays arabes réorganisent la réalité de façon délirante, souvent avec une grande exaltation et en croyant fermement qu’Israël est la source de tous leurs problèmes et qu’il suffit de « jeter les juifs » à la mer que tout ira bien chez eux.

    Un rapport publié cette semaine en Egypte par L’institut du Caire pour l’Etude des Droits de l’Homme (1) affirme dans sa conclusion que « Tout est la faute d’Israël ». Il estime que la situation des droits de l’Homme, qui s’est globalement “dégradée par rapport à 2008 “ dans la douzaine de pays arabes, est liée à la politique israélienne.

    La situation globale en Egypte, Irak, Soudan, Yémen, Liban, Libye, Algérie, Maroc, Syrie, Arabie saoudite, Bahreïn et dans les territoires palestiniens… est liée à l’Etat Hébreu responsable des dictateurs et semi-dictateurs qui s’activent autour de lui.

    Tel est le cadre du phénomène comique dressé par se rapport. Les sunnites et les chiites qui s’entredéchirent tous les jours en Irak et les millions analphabètes qui enseignent à leurs enfants comment devenir kamikazes, les femmes qui sont lapidées à mort et subissent l’ablation du clitoris, les hommes qui sont pendus sous le regard approbateur des partisans de la Charia, ainsi la Charia qui permet le meurtre des apostats, la frappe des femmes et le salafisme qui exhorte à exterminer la moitié des musulmans ; tout est la faute d’Israël !!!

    La corruption dans le monde arabe est aussi la responsabilité d’Israël, tout comme la décadence des systèmes d’éducations, la faillite des plans de développements , l’absence de systèmes judiciaires indépendants et le chaumage des jeunes et les moins jeunes sont aussi liées à Israël !!! Si encore les Droits de l’Homme sont bafoués dans les pays arabe: c’est la faute d’Israël !

    Pourquoi tous ces pays ne prennent pas exemple sur Israël qui a accompli des miracles en 60 ans dont le peuple a été décimé, spolié, martyrisé, expulsé et colonisé qui d’une bande de terre aride en a fait un jardin qui compte parmi les pays les plus développés et ce malgré neuf guerres en six décades et un budget militaire et un effort de guerre hors normes
    Pourquoi ne pas prendre cet exemple ???

    Mais non ; ce rapport (soi-disant indépendant) montre encore une fois, que les organismes arabes de défense des Droits de l’Homme sont tout simplement des « bidons » .Ils sont gérés par des idiots et de faussaires aveuglés par la haine.

    Dans le monde arabe, l’imagination l’emporte sur la raison; quand il ne pleut ne pas dans un pays arabe ; c’est aussi la faute d’Israël. Quand des milliers de terrains agricoles sont dévastés par le sable chaque année ; c’est aussi la faute d’Israël.

    Cette Imagination orientale, nous incitent à préférer une réalité virtuelle dans laquelle nous nous complaisons plutôt que d’affronter celle, bien réelle, dans laquelle nous vivons.

    La vérité, c’est que le langage et la pratique des droits humains sont complètement corrompus dans le monde arabe. Dans cet univers parallèle, tous les crimes sont un « sous-produit des israéliens ». Les seuls vrais méchants sont les israéliens. Il faut savoir que de nombreuses organisations arabes des droits de l’homme, et la plupart des individus les plus vains qui affichent leur posture morale auto congratulatoire, ne sont pas du tout intéressés par les droits de l’homme. Ils sont intéressés à gagner l’argent et promouvoir leur haine antisémite, voire antijuive.

    Le critique d’Israël est un rituel mais aucun mot lorsque les arabes et musulmans s’entretuent n’entre eux. Les antijuifs tolèrent « exclusivement » les massacres entre frères ! Publier les atrocités interarabes ne fait pas gagner de l’argent.

    Des arabes qui s’entretuent, c’est normal et cela passe quasiment inaperçu aux yeux de tous ces “rapporteurs” d’enquête. Personne ne s’en inquiète, les foules arabes ne se déchaînent pas, les gens ne descendent dans les rues, drapeaux vert en tête; les médias arabes ne font pas grand tapage sur le sujet; tout doit rester tabou: c’est dans la tradition, il en est ainsi depuis toujours.

    L’absence de toute critique envers soi est plus que flagrante. Ceux qui, nombreux, critiquent Israël dans ces rapports savent ils les tueries entre Palestiniens?? Entre Irakiens ?? Entre Afghans ?? Entre Somaliens ? Entre Soudanais ?? Entre Libanais ?? Entre Yéménites ?? Entre algériens ??

    Pour rappel, dans les getthos d’Europe, les juifs n’étaient pas terrorisés par « leurs frères, leurs parents.. » ils étaient persécutés par des nazis qui voulaient leur destruction. Mais dans monde arabe lorsque les frères ennemis qui se battent, la Doctrine islamiste exige le silenc.

    Quand des ennemis d’Israël s’entretuent ; c’est normal ; les pseudos droitshumanists des institues arabes des droits de l’homme gardent le silence pour ne pas toucher les consciences. Quand ils s’égorgent entre eux, on les voit à l’oeuvre régulièrement, mais dès qu’il s’agit de « taper » sur Israël, les américains, ou toute autre nationalité/religion, objet de leurs délires paranoïaques, ils se mettent bien vite d’accord entre eux, quitte à se re-disputer et s’entr’égorger ensuite à qui mieux, lorsqu’ils auront fini leurs boulots de bouchers envers les juifs, ou chrétiens.

    Tous ces critiques d’Israël, émanant de ces pays, sont empreints d’hypocrisie. Tous ces pays qui oppriment leurs minorités et violent ouvertement les droits de l’homme n’ont pas de leçon à donner. Les massacres inter arabes et outre arabes ont provoqué de loin un nombre de victimes supérieur à tous les conflits avec Israël (2). Il faut dire que ces premiers ne font pas dans la dentelle et donnent même au mot massacre toutes ses lettres de noblesse.

    L’Institut du Caire pour les études sur les droits de l’Homme qui ferme les yeux sur les milliers de morts Interreligieux irakiens, manifestera toujours contre Israël. Plus de 180 morts dans des attentats à Bagdad, ce mardi 8 décembre 2009!!!!(Le jour même ou le rapport est publié) les organisateurs barbus espéraient en faire au moins 400 !!!

    J’aimerais demander ce qu’ils en pensent. Et surtout qu’ils ne disent pas que c’est la faute d’Israël ?
    Ftouh Souhail, Tunis

    (1) L’institut du Caire pour l’Etude des Droits de l’Homme est une organisation non gouvernementale indépendante fondée en 1994. Son but est de fournir des éléments d’analyse relatifs à l’application des standards du droit international, aux Droits de l’Homme et au processus démocratique en Egypte, et dans le monde arabe. Cet institut jouit du statut consultatif pour la Commission Economique et Sociale des Nations Unies, et d’observateur au sein de la Commission Africaine des droits de l’Homme.
    (2) Depuis les guerres de 47/48, le nombre de victimes parmi les palestiniens se monte à 35 000- dont 20 000 sont le fait du massacre commis par leurs frères arabes lors de l’opération Septembre noir-
    En guise de comparaison, quelque 11 millions de musulmans ont été victimes de mort violente depuis 1948, dont 35.000, soit 0,3%, sont morts dans le cadre des 60 ans de lutte contre Israël, soit une victime musulmane sur 315. Ceci alors que plus de 90% de ces 11 millions de victimes ont été tuées par d’autres musulmans !

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here