L’ex-chef du Mossad israélien opposé à des frappes contre l’Iran

0
7

Meir Dagan, ancien chef du Mossad, les services de renseignement israéliens, s’est dit opposé pour l’heure à des frappes contre les sites nucléaires iraniens, lors d’un entretien sur une chaîne américaine. »Attaquer l’Iran avant d’avoir réfléchi à toutes les autres approches n’est
pas viable », a déclaré M. Dagan dans des extraits d’une interview accordée à
la chaîne CBS et qui doit être diffusée in extenso dimanche.

Barack Obama « a clairement dit que l’option militaire est envisageable et
qu’il ne laisserait pas l’Iran se doter de l’arme nucléaire, et d’expérience
je fais confiance au président américain », a encore confié Meir Dagan, qui a
cédé sa place en janvier 2011 après huit années à la tête du Mossad.

L’Etat hébreu a multiplié ces dernières semaines les menaces d’une
intervention militaire destinée à empêcher Téhéran d’effectuer des progrès
irréversibles vers l’arme atomique.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a affirmé lundi dans un
discours à Washington que ni la diplomatie ni les sanctions n’étaient
parvenues à freiner le développement du programme nucléaire
controversé de
l’Iran, ajoutant:  »

Aucun d’entre nous ne peut se permettre d’attendre beaucoup plus longtemps »

Le président Obama, qui a reçu lundi M. Netanyahu, n’a pas exclu le recours
à la force en dernier ressort, mais privilégié la voie diplomatique et les
sanctions
pour dissuader l’Iran d’avancer vers l’arme nucléaire. Téhéran
affirme pour sa part que son programme nucléaire a un caractère pacifique.

WASHINGTON, 8 mars 2012 (AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here