L’éruption du Vésuve, vengeur de Jérusalem

20
53

Rares sont ceux qui ont pris en considération l’impact de l’éruption du Vésuve, en 79 de l’ère commune, quant à la propagation du Christianisme dans l’Empire Romain. Nos contemporains n’ont pas, non plus, réalisé la relation intime, faite par ceux qui vivaient à l’époque, au 1er siècle, entre cette éruption et la destruction de Jérusalem.
Les victimes romaines de Pompei, au 1er siècle.

Mais, prenons ceci en compte : la ville même de Pompéi a pris le nom d’un général romain qui a profané le Temple de Jérusalem*. C’était aussi la capitale des loisirs et distractions de l’élite romaine. Quand elle a été réduite en cendres, nombreux sont ceux qui ont pensé que les Romains n’avaient eu que ce qu’ils méritaient, et qui ont perçu cette éruption comme des représailles divines.

Aujourd’hui, les touristes qui déambulent autour des ruines de Pompéi sont subjugués par le sentiment qu’ils auraient voyagé au moyen d’une machine à remonter le temps. Je me souviens, en entrant dans la maison de prostitution, avoir vu des peintures d’hommes et de femmes dans diverses positions sexuelles évocatrices. Tout le monde ricanait, comme s’ils posaient pour une version antique de Playboy. Mais, étant un éternel rabat-joie, j’ai immédiatement souligné que les « putains » de cette maison close pouvaient, probablement, être les plus jolies jeunes filles de Judée, réduites à la prostitution par leurs maîtres romains.

Souvenons-nous : Jérusalem est tombée en 70 de l’ère ordinaire, et les derniers carrés de la résistance juive sont tombés à Massada, en 73. Il y avait, alors, tellement d’esclaves juifs sur la Péninsule italienne que les Romains se plaignaient de l’effondrement de leurs économies, parce que le prix de l’esclave avait chuté, comme première conséquence de l’afflux de Judéens. La destruction de la Judée s’est déroulée seulement six ans avant l’éruption du Vésuve et la destruction de Pompéi.


Des peintures murales dans la maison close.

Parmi les esclaves judéens, on trouvait aussi les premiers disciples originels de Jésus. A nouveau, souvenons-nous que Jésus aurait été crucifié aux alentours de 32. Son frère Jean aurait été exécuté en 62, à peine quatre ans avant la Grande Révolte Juive. Cela signifie que certains des esclaves de Pompéi ont dû pouvoir entendre le Sermon sur la Montagne.

A Pompéi, on a retrouvé des noms hébreux, tels que “Martha”, gravés sur les murs. Plus encore, les mots « Sodome et Gomorrhe » y étaient inscrits en graffiti. Et d’autres, même, ont gravé le mot « Cherem », le mot hébreu pour « marqué pour la destruction », sur l’embrasure d’une porte de maison. Le premier témoignage archéologique du mot « Chrétien » se trouve sur un mur de Pompéi.

Ce que tout cela signifie, c’est que les Juifs et ceux qu’on désignait comme les premiers Judéo-chrétiens, ont averti leurs maîtres romains, que le D.ieu d’Israël les vengerait – que le feu et le souffre tomberaient du Ciel, et que, comme la femme de Loth, dans la Bible, ils seraient changés en statues humaines. Puis, en août 79, exactement 9 ans après la destruction du Temple de Jérusalem, l’élite romaine a brûlé sous les cendres du Vésuve, les changeant littéralement en statues humaines.


Le boulanger Terentius Neo et son épouse.

Certains païens sont, alors, devenus Juifs. Mais bien plus nombreux sont ceux qui se sont convertis au Christianisme, la nouvelle religion venue de Judée. En fait, nous disposons du portrait d’un couple qui possédait une boulangerie et que nous pouvons tenir pour certain qu’ils étaient chrétiens, parce qu’ils ont enlevé tous les symboles païens de leur boulangerie et les ont remplacés par une croix. Exprimé différemment, le Vésuve a fait bien plus, pour la propagation du Christianisme, que l’apôtre Paul. J’ai réalisé un film à ce sujet. Cliquez ici pour le visionner Article original.

A présent, mon ami et collègue, le Professeur James Tabor, a découvert une description codifiée de l’éruption dans le Livre de la Révélation – incroyable ! Voir : jamestabor.com Article original

L’histoire est devant nous, si nous voulons vraiment ouvrir les yeux.
En 63 avant l’ère ordinaire, Pompée assiège Aristobule retranché sur le Mont du Temple. Celui-ci sera battu et, de cet épisode, l’histoire retiendra celui où Pompée pénétra dans le Saint des Saints sans l’autorisation d’Hyrcan, qui était aussi grand prêtre du temple de Jérusalem. La Judée est néanmoins soumise et Hyrcan nomme Pompée : Ethnarque.


Simcha Jacobovici

Simcha Jacobovici est un cineaste israélo-canadien et journaliste. Il a été couronné trois fois du Prix Emmy pour “Journalisme d’Investigation Exceptionnel”… More”>Article original

11 OCTOBRE 2013, 2:42 AM 7

blogs.timesofisrael.com Article original

Adaptation : Marc Brzustowski.

20 COMMENTS

  1. A l’epoque de la sortie d’Egypte, les “civilisations” avaient des dieux pour repondre a leur desir de puissances, ou du moins a combler leur impuissance.
    Plutot que de toujours entamer une discussion qui part avec 2 hypothese contradictoires: croire ou ne pas croire, moi je propose d’aborder les choses des deux maniere suivante: “Dieu est une creation de la conscience humaine”. En effet, le Dieu i.e la conscience qui s’est revele A Moise pour dicter des lois pour guider son peuple vers la liberte individuel et l’union, le shemah Israel. C’est cette approche quotidienne terre a terre avec laquelle nous devons faire face a l’adversite. L’autre question est de savoir qui nous a doter de cette conscience pour percevoir l’univers ? C’est cette approche plus spirituel mais aussi scientifique qui nous guide dans la comprehension de notre existance.
    Je rejoins Rail, car il faut etre tres prudent, croyance, culpabilite ,pouvoir, sont des chose tellement subjectives et ephemeres, qu’elles peuvent etre tres vites perverties.

  2. Et pourtant !!

    Le sens premier que la Thora donne à ce monde, c’est la volonté du Créateur de donner le libre arbitre à l’homme. Le monde est donné (presque) entièrement à l’homme, et ce, même au prix de son acharnement à le détruire.
    Pourquoi ? C’est une autre question. Mais la réalité le confirme.

    Quant à la question de savoir si tout n’est que hasard ou de la main d’Ashem, peu de personnes doutent de la réponse. La véritable question est : comment interpréter les événements ?
    L’interprétation des événements est une autre affaire car l’interprétation contient déjà la réponse et la réplique de l’homme.

    Un bon exemple est la conférence du Rav Yoseph Ben Porat : Où était Dieu pendant la Shoah?
    Cette conférence se veut précise, extrêmement bien documentée, fondée sur des recherches universitaires et sur la Thora.
    En résumé, le Rav Yoseph Ben Porat démontre que la principale raison de la Shoah, c’est l’assimilation et le rejet de la Thora et des mitsvot.
    Cela ne correspond pas à la réalité. De nombreux sages de la Thora avec tous leurs élèves ont été déportés…
    Pourtant, la majorité des pionniers partis en Israël n’était pas religieux et eux sont en vie !

  3. Oui l’empire romain est passé par des crises, avant pendant et après la dynastie flavienne. Elles ne sont cependant pas forcément à mettre sur le compte d’une punition divine. La vraie punition aurait été la destruction totale de Rome, par catastrophe ou invasion, comme ce fut le cas de Ninive et Babylone, sans compter l’Egypte pharaonienne. Concernant Titus, je crois cependant à une punition divine à son égard personnel, ceci parce que, contrairement à son père (qui a dû mourir de vieillesse naturelle), lui avait blasphémé contre Hashem (voir Talmud Gittin 56b). Il n’est pas mort de la peste… Ses dernières paroles sont effectivement énigmatiques, et mentionnées par La Vie des Douze Césars. Voir site suivant à ce sujet => http://www.seder-olam.info/seder-olam-g33-bar-kochba.html
    La dynastie flavienne a été ensuite remplacée par l’empereur Nerva qui a rencontré les Sages venus de Judée, dont Rabbi Akiva. Nerva était favorable aux Juifs, a supprimé la taxe imposée par Vespasien, et a sans doute mentionné la conversion de Néron au judaïsme, comme mentionné dans le Talmud.
    Une Histoire fascinante, sans aucun doute.

  4. jugez D ? vous êtes sur que vous avez bien compris le sens de mes écrits ? se sont les répétions des hommes que je constate !

    Bonne soirée à vous !

    Ne vous formalisez pas se ne sont que des échangent , je ne cherche en aucun cas à remettre en questions vos pensées ou votre foi !

    Bonne soirée !

  5. Vous jugez D. avec nos pauvres critères humains. Comme tout grand capitaine, D. sait ce qu’il fait et quand il faut le faire. Nous n’avons pas le droit ni l’intelligence pour le juger.
    C’est cela la foi, chère madame, puisque vous êtes une femme, on l’a ou on ne l’a pas.

    Certes nous avons bien souffert, mais ces épreuves ont trempé notre peuple. Pour ma part, je bénis le seigneur de nous avoir redonné notre fierté: nous ne sommes plus un peuple errant, un peuple que l’on pouvait humilier et persécuter à loisir, nous avons notre pays qui a redonné la fierté à notre peuple, nous avons notre génie que peu de peuples peuvent prétendre avoir.

    {{ Et pour ma part je suis persuadé que c’est la main du seigneur qui a permis cela.}}

  6. Votre réaction est celle d’un non croyant.

    Si vous êtes chrétien, je pourrais vous dire que la résurrection du Christ témoigne aussi de la même folie dont vous vous moquez.

    La science s’arrête là où la foi commence, cher monsieur et si vous voulez tout expliquer par la science vous ne croirez plus en D.
    Il y a des choses qu’il faut admettre, sans tenter de les prouver. Croire en l’intervention de notre seigneur en fait partie, y compris pour la religion juive, pour autant que vous en fassiez encore partie.

    On dit que le seigneur agit au hiphil: il fait faire. J’ajouterai si je peux me le permettre qu’il choisit le bon moment. La renaissance d’Israel en tant que pays, sa pérennité dans le temps en tant que nation sont des miracles qui ne se sont pas pas produits pour les autres peuples, comme les indiens d’Amerique du sud dont la civilisation a disparu.

  7. certains on peut le voir depuis des siècles sont persuadés de détenir la parole divine , un exemple sur l’article du crif un parmi des milliers , le pire ces gens sont convaincus qu’ils ont raison ! Qu’ils sont les serviteurs de dieu , c’est bien ça le problème ! Je ne remets en cause pas la religion puisque je suis croyante , et oui ça peut paraître étrange , mais se que je suis sur c’est que la folie des hommes ne vient pas du fait qu’ils sont des pêcheurs , mais bien de leur nature , et j’en fais partie ! C’est peut être une vision de la mienne qui est très dur sur l’espèce humaine .
    Des siècles d’histoires pour nous prouver où que soit les hommes ( humains) il y a destruction, haine , domination , discrimination , mort etc.. il y a matière à se poser des questions tout de même .

    L’histoire se répète et se répétera pas parce l’humain est avant tout un destructeur qui se sert toujours de ses instincts les plus primaires , posséder se que les autres n’ont pas , jalousie de son voisin , imposer aux autres sa vision du monde etc..conclusion je pense que se qui détruira un jour ce monde ça sera bien l’oeuvre des humains et non d’un dieu vengeur . Dans mon questionnement la seule chose que j’ai trouvé dans ma croyance , il nous a laissé le libre arbitre de nos destins et de se que chacun fera de son âme .
    C’est pour cela qu’a mon sens aucun être humain comme le font certains de ces fanatiques ne détiennent la vérité sur quoi que se soit , ce sont surtout des fous pensant avoir une mission divine alors qu’ils ne sont que des fous .

  8. Le dieu vengeur !

    Sans vouloir agresser les gens ici , juste un échange comme ça , et pourquoi pas ? j’ai du mal avec se concept , sinon pourquoi l’holocauste et aucun dieu vengeur ? Laissant des milliers de femmes et d’hommes finir dans des chambres à gaz , il est légitime pour tout juif au moins une fois dans sa vie de s’être posé la question !

    Je pense que les hommes sont doués pour la destruction en générale et ça c’est un fait prouvé depuis des siècles , la religion est une belle chose à mes yeux mais sans imposer mon point de vue ! Que seul les hommes sont capable du pire afin de se venger , un dieu qui viendrait vengé des peuples opprimés j’ai du mal , mais que l’on se trompe pas dans mon propos je ne l’impose pas , il suffit de regarder le monde .
    Alors que certains n’étaient que des victimes , la shoa est un exemple parfait , étaient ils des pécheurs pour que le dieu vengeur n’intervienne pas ? Qui d’intelligent ne sait pas au moins posé cette question au moins une fois dans sa vie ? Les personne comme moi sont trop cartésienne je crois en se que je vois .
    les hommes sont les pires prédateurs ça par contre j’en suis certaine .

  9. L’article est un peu juste, cat il fait l’impasse de plusieurs évennenements :

    J’ai étudié et ecris sur cette période et j’ai fais un dossier retraçant aussi cette histoire.

    Une série de catastrophes s’abat sur Titus et l’Empire romain suite à la destruction de Yéroushalayim et non pas uniquement “Pompéi.

    La mort du père de Titus, Vespasien, Empereur de l’Empire romain, l’un des conquérants de la Judée,

    la peste sur l’empire romain, l’épidémie de peste, qui fait des dizaines de milliers de morts dans son Empire et cela à peine deux ans après son intronisation.

    l’incendie de Rome, ravage Rome pendant 3 jours,

    le Vésuve tuant ( par le gaz etc…) ou ravageant bien d’autres villes que Pompéi, Herculanum, Oplontis, Stabies et Pompéi sur 20 mètres d’épaisseur de détritus volcaniques.avec une estimation totale de plus de 40.000 morts

    Puis la mort de proches de Titus, Il meurt à 42 ans ( né en 29 ) de l’épidémie de peste et ses énigmatiques derniers mots, sont :

    « Je n’ai commis qu’une seule erreur »..

    A chacun sa vision, mais l’empire romain et son peuple à payer très cher ses actions contre le Peuple Juif, BH.

    André BARMO’HA.

  10. Je crois aussi à la punition divine dans le cas de Pompéi, mais ne croit pas que ce fut une punition contre Rome destructrice de Jérusalem. Car après tout, Hashem a voulu la destruction de Jérusalem, après ce que les Juifs d’alors en avait fait. Les textes du Talmud montrent, il me semble, que Vespasien et Titus ont été des instruments de la main divine. Et si Hashem avait voulu punir Rome, pourquoi ne pas l’avoir fait sur Rome elle-même, comme Ninive, Babylone, etc avait été détruites avant elle? Je crois que la destruction de Pompéi est à placer dans une punition contre Pompéi seule (et Herculanum), car elles étaient des cités de débauche comme il a été expliqué ici. En quelque sorte, cette destruction est semblable à celle de Sodome et Gomorre. Mais bon on peut aussi croire que cette ville de débauche a été victime du simple hasard. Quoique on n’ait rien vu de semblable dans cette région depuis.

  11. Et bien voila un échange ! L’idiot affirme , je n’affirme jamais rien , mais j’aime aussi voir à qui j’ai à faire tout simplement , ma méconnaissance est immense heureusement d’ailleurs sinon les questionnement seraient stérile . Donc je ne suis personne juste un être qui pense , ça m’arrive je vous l’affirme ! Si nous détenions les vérités alors nous serions dieu ! Et ceux qui pendant l’histoire on cru l’être nous avons pu voir les effets et les conséquences . L’affirmation est toujours le point de vu des ignorants ..

    Merci la lecture m’a désennuyé et l’échange fut comment dire pas encore ouvert , mes c’est un bon début !

  12. C’est, d’ailleurs aussi intéressant que déconcertant, ces accusations réitératives de “vouloir faire plus d’adeptes” et de “démarche sectaire” chez les anti-judaïques convaincus, qui manquent totalement de l’information élémentaire : c’est, peut-être, et même certainement, la seule religion ou pensée au monde (y compris toutes les idéologies scientistes) qui ne fait pas de prosélytisme.

    D’où, on peut entendre que le Christianisme, qui avait tant besoin de convaincre à l’époque, se soit appuyé sur cette pierre angulaire du Vésuve (ou d’autres phénomènes, comme les paralytiques guéris -mais les guérisseurs ont existé à toutes les époques – ou les petits pains au chocolat sur la Montagne…) pour se propager, alors que le Judaïsme restait, globalement, en l’état, à l’époque…

    Bref, je pense que tout ceci manque un peu de l’étincelle élémentaire de l’enfance : la capacité, – malgré tous les résultats, souvent aléatoires, de toutes les sciences dures, qui recoupent l’idéologie de leur époque et leurs mythes-, de retrouver un peu de merveilleux derrière les faits, tous les faits, rien que les faits… La science conjure toujours, tout comme la magie aux temps anciens idolâtres..

    Personne ne demande à quiconque d’adhérer à cent pour cent à un “récit” : un récit reste fait pour surprendre, imager, témoigner de la partie artiste ou spirituelle de l’être humain, au-delà du cartésianisme…

    S’en défendre à ce point relève d’autre chose. Un besoin de s’ancrer dans un pré carré. Un dogmatisme pseudo-scientifique rassurant. C’est comme ça et pas autrement. Et, du coup, on s’évite bien des questions encombrantes, non ? Et s’il y avait “autre chose”… (?). A part sur le plan technique, l’homme a t-il autant “évolué” que cela, sur le plan moral, éthique, s’est-il “élevé”, depuis tous ces millénaires à développer des machines à mesurer ?

  13. Admettons que la nature et l’homme ne soient qu’une mécanique aléatoire, de l’ordre de la robotisation bien huilée conçue au hasard par Dame Nature. Je veux bien. Mais, qui êtes-vous, après tout, scientifiquement ou en terme de connaissance religieuse -voire de divinité omnisciente-, pour éructer vos croyances en l’absence totale de présence divine dans l’histoire et que seules des forces naturelles aveugles régissent le monde ?

    Qui a lu une seule fois le récit de la création, (Berechit, que vous réfutez sans doute de la première à la dernière ligne, trop éclairée que vous êtes), voit que ces forces “aveugles” sont aussi des Forces agitées par EloKhim, comme l’une des facettes de Ses 13 attributs, où il faut qu’elles s’équilibrent avec le Tétragramme pour que le Din, la notion de Hessed, de générosité et de bienveillance pour que se rétablisse un peu de Justice, dont évidemment, l’homme participe par son action de réparation (tikoun haolam). La grande différence avec des forces aveugles qu’on subirait sans en tirer aucun enseignement, c’est l’idée ou la croyance que tout ceci s’articule, même si inexplicable à l’instant t, dans un “Projet”. Que la nature, elle-même, ou l’histoire humaine est pleine de signes d’indications, dont on tient compte ou non.

    Peut-on nier les perceptions ancrées de cette période, où, pour les croyants il pouvait aller de soi que les Romains paient le prix fort pour leurs exactions contre le Temple et la Judée ?

    Il y a des millénaires que la manifestation du surnaturel recoupe des phénomènes naturels (Déluge, passage de la Mer des Joncs, voire certains phénomènes de la Guerre des Six-Jours…), et l’auteur ne prétend pas que le volcan a poussé en 9 ans pour détruire cette “Sodome et Gomorrhe”, mais que cela répond à un besoin de l’époque. Dont la propagation du Christianisme, plutôt qu’une véritable résurgence du Judaïsme, en bien mauvaise posture, par son absence de centre…

    L’athéisme est souvent porté par ceux qui refusent de voir. Ce ne sont pas des “sceptiques”, mais des négateurs de ce qui est devant leurs yeux.

    C’est, je crois, justement, pour provoquer ces formes de rejet total que vous manifestez, et surprendre à nouveau les sciences avec la part d’inexpliqué ou les coïncidences, concordances de temps que ce type d’articles sont écrits.

    Il y a heureusement encore des scientifiques et des prix Nobel qui s’émerveillent devant l’inexpliqué. O Maïmonide pour dire que l’homme doit aller jusqu’à ses limites, dans la connaissance, le reste n’étant pas de son domaine.

    Quant à réduire le Judaïsme à une “secte”, il y a longtemps que vous ne faites que plagier Dieudonné… et tant d’autres.

  14. C’est, d’ailleurs aussi intéressant que déconcertant, ces accusations réitératives de “{{vouloir faire plus d’adeptes}}” et de “{{démarche sectaire}}” chez les anti-judaïques convaincus, qui manquent totalement de l’information {{élémentaire}} : c’est, peut-être, et même certainement, la seule religion ou pensée au monde (y compris toutes les idéologies scientistes) qui ne fait pas de {{prosélytisme}}.

    D’où, on peut entendre que le Christianisme, qui avait tant besoin de convaincre à l’époque, se soit appuyé sur cette pierre angulaire du Vésuve (ou d’autres phénomènes, comme les paralytiques guéris -mais les guérisseurs ont existé à toutes les époques – ou les petits pains au chocolat sur la Montagne…) pour se propager, alors que le Judaïsme restait, globalement, en l’état, à l’époque…

    Bref, je pense que tout ceci manque un peu de l’étincelle élémentaire de l’enfance : la capacité, – malgré tous les résultats, souvent aléatoires, de toutes les sciences dures, qui recoupent l’idéologie de leur époque et leurs mythes-, de retrouver un peu de merveilleux derrière les faits, tous les faits, rien que les faits… La science conjure toujours, tout comme la magie aux temps anciens idolâtres..

    Personne ne demande à quiconque d’adhérer à cent pour cent à un “récit” : un récit reste fait pour {{surprendre}}, imager, témoigner de la partie artiste ou spirituelle de l’être humain, au-delà du cartésianisme…

    S’en défendre à ce point relève d’autre chose. Un besoin de s’ancrer dans un pré carré. Un {{dogmatisme}} pseudo-scientifique rassurant. C’est comme ça et pas autrement. Et, du coup, on s’évite bien des questions encombrantes, non ? Et s’il y avait “autre chose”… (?). A part sur le plan technique, l’homme a t-il autant “évolué” que cela, sur le plan moral, éthique, s’est-il “élevé”, depuis tous ces millénaires à développer des machines à mesurer?

  15. C’est, d’ailleurs aussi intéressant que concernant, ces accusations réitératives de “vouloir faire plus d’adeptes” et de “démarche sectaire” chez les anti-judaïques convaincus, qui manquent totalement de l’information élémentaire : c’est, peut-être, et même certainement, la seule religion ou pensée au monde (y compris toutes les idéologies scientistes) qui ne fait pas de prosélytisme.

    D’où, on peut entendre que le Christianisme, qui avait tant besoin de convaincre à l’époque, ce soit appuyé sur cette pierre angulaire du Vésuve (ou d’autres phénomènes, comme les paralytiques guéris -mais les guérisseurs ont existé à toutes les époques – ou les petits pains au chocolat sur la Montagne…) pour se propager, alors que le Judaïsme restait, globalement, en l’état, à l’époque…

    Bref, je pense que tout ceci manque un peu de l’étincelle élémentaire de l’enfance : la capacité, – malgré tous les résultats, souvent aléatoires, de toutes les sciences dures, qui recoupent l’idéologie de leur époque et leurs mythes-, de retrouver un peu de merveilleux derrière les faits, tous les faits, rien que les faits… La science conjure toujours, tout comme la magie aux temps anciens idolâtres..

    Personne ne demande à quiconque d’adhérer à cent pour cent à un “récit” : un récit reste fait pour surprendre, imager, témoigner de la partie artiste ou spirituelle de l’être humain, au-delà du cartésianisme…

    Sans défendre à ce point relève d’autre chose. Un besoin de s’ancrer dans un pré carré. Un dogmatisme pseudo-scientifique rassurant. C’est comme ça et pas autrement. Et, du coup, on s’évite bien des questions encombrantes, non?

  16. Je veux bien. Mais, qui êtes-vous, après tout, scientifiquement ou en terme de connaissance religieuse -voire de divinité omnisciente-, pour éructer vos croyances en l’absence totale de présence divine dans l’histoire et que seules des forces naturelles aveugles régissent le monde?

    Qui a lu une seule fois le récit de la création, (Berechit, que vous réfutez sans doute de la première à la dernière ligne, trop éclairée que vous êtes), voient que ces forces “aveugles” sont aussi des Forces agitées par EloKhim, comme l’une des facettes de ces 13 attributs, où il faut qu’elles s’équilibrent avec le Tétragramme pour que le Din, la notion de Hessed, de générosité et de bienveillance pour que se rétablisse un peu de Justice, dont évidemment, l’homme participe par son action de réparation (tikoun haolam). La grande différence avec des forces aveugles qu’on subirait sans en tirer aucun enseignement, c’est l’idée ou la croyance que tout ceci s’articule, même si inexplicable à l’instant t, dans un “Projet”. Que la nature, elle-même, ou l’histoire humaine est pleine de signes d’indications, dont on tient compte ou non.

    Peut-on nier les perceptions ancrées de cette période, où, pour les croyants il pouvait aller de soi que les Romains paient le prix fort pour leurs exactions contre le Temple et la Judée?

    Il y a des millénaires que la manifestation du surnaturel recoupe des phénomènes naturels (Déluge, passage de la Mer des Joncs, voire certains phénomènes de la Guerre des Six-Jours…), et l’auteur ne prétend pas que le volcan a poussé en 9 ans pour détruire cette “Sodome et Gomorrhe”, mais que cela répond à un besoin de l’époque. Dont la propagation du Christianisme, plutôt qu’une véritable résurgence du Judaïsme, en bien mauvaise posture, par son absence de centre…

    L’athéisme est souvent porté par ceux qui refusent de voir. Ce ne sont pas des “sceptiques”, mais des négateurs de ce qui est devant leurs yeux.

    C’est, je crois, justement, pour provoquer ces formes de rejet total que vous manifestez, et surprendre à nouveau les sciences avec la part d’inexpliqué ou les coïncidences, concordances de temps que ce type d’articles sont écrits.

    Il y a hereuseument encore des scientifiques et des prix Nobel qui s’émerveillent devant l’inexpliqué. O Maïmonide pour dire que l’homme doit aller jusqu’à ses limites, dans la connaissance, le reste n’étant pas de son domaine.

    Quant à réduire le Judaïsme à une “secte”, il y a longtemps que vous ne faites que plagier Dieudonné… et tant d’autres.

  17. Mais pour en finir sur le sujet :
    , au sujet de ma croyance , je pense qu’il nous a donné le libre arbitre ! Mais pour des fait naturelle comme les coulées volcaniques se sont bien évidement des phénomènes naturelles ceux qui refusent la science pardon de le dire mais sont des ignorants , l’utilisation du cerveau ça peut aidé , je dis ça comme ça pour certains illuminés qui ne l’utilisent pas ou certaine dérive sectaire qui se servent de ces fausses informations pour faire plus d’adepte ! Je suis une vraie réaliste ayant les pieds bien sur terre , ça aide l’intelligence dans son développement .

  18. Pour être plus réaliste est moins illuminé comme parfois certains peuvent l’être , cette réaction volcanique est naturelle , je préfère la science qui à bien évoluée sur la connaisse en matière volcanique , la vengeance divine
    Certains sont vraiment azimuté du cerveau , mais il y a de bon psys pour ça ! se sont les hommes qui se vengent , alors les fantasmes de croire que celui qui n’a pas de nom , en ferait de même , quel narcissisme .

    Evolution et les connaissances sont pas des choses à négliger , certains devraient remettre dans leur intelligence le mode réalisme , avoir les pieds sur terre , du bon sens etc.. pff certains sont vraiment des illuminés , la croyance n’exclue pas l’intelligence .

    Mais bon je suis une réaliste avec un esprit plus ouvert sur les sciences que sur les côté farfelu de certains dans leur mysticisme , souvent se sont les sectes qui pensent ainsi , déformant des réalités des fait , le vrai judaïsme n’est pas dans cet état d’esprit ouff ! Mais pour ceux qui croient vraiment que c’est une vengeance divine , un conseil en matière de psychiatrie il y a eu aussi de grande avancées sur la psyché des hommes , et quant ils perdent le sens des réalités !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here