L’armée égyptienne s’attaque au “Tora-Bora” d’al Qaïda au Sinaï.

0
21

Elle menace, également, de frapper des cibles spécifiques à Gaza, alors qu’on a aperçu des drones recueillant un maximum d’informations sur les groupes proches du Hamas, comme le Jaysh al Islam.

Les forces armées égyptiennes ont lancé, lundi 30 septembre, une vaste offensive visant à affronter, pour la première fois, al Qaeda et ses alliés salafistes dans leurs bastions escarpés de la chaîne accidentée du Sinaï central, le Jabal al-Halal, révèlent des sources exclusives militaires et du contre-terrorisme, contactées par Debkafile . Le Hamas, à Gaza, a plus que des raisons de s’affoler, à l’aune des dernières nouvelles du front, large, qu’il entretient et du sort réservé à ses alliés. Le Général Ahmed Waasfi Article original, commandant la IIème Armée d’Egypte, a déclaré que son pays “perd patience envers les Jihadistes qui se cachent à Gaza”.

L’agence de presse palestinienne Ma’an déclare que l’armée égyptienne Article original a établi un plan prévisionnel, pour une intervention dans la Bande de Gaza, si les attaques contre les troupes égyptiennes s’intensifient, dans la Péninsule du Sinaï

Des responsables égyptiens ont confié à Ma’an, que des avions de reconnaissance égyptiens étaient entrés dans l’espace aérien de la Bande de Gaza et qu’ils examinent un certain nombre de localisations, à Rafah et Khan Younès donc, certainement, avec le plein aval des forces israéliennes, qui surveillent ces mêmes localités“>Article original, qui pourraient servir de cibles, si les attaques armées contre les troupes égyptiennes se poursuivent et montent en puissance.

Les avions et hélicoptères égyptiens pourraient aussi prendre pour cibles des véhicules qui traversent la zone frontalière pour livrer des produits de contrebande, ajoutent ces sources. D’autres tunnels de contrebande pourraient aussi être détruits, et les sources ont bien fait comprendre que “toutes les options sont ouvertes” pour calmer les ardeurs du Hamas dans sa capacité de nuisance contre l’Egypte.

D’autre part, les troubles ont éclaté au Nord-Soudan et embrasent la ville de Khartoum Article original, proche allié de l’Iran et relais incontournable pour son trafic d’armes, au bénéfice des terroristes gazaïotes et du Sinaï.

Jusqu’à présent, l’armée et les forces de sécurité égyptiennes combattaient les terroristes dans le Nord Sinaï, mais s’abstenaient de les braver dans la citadelle qu’ils ont surnommée « Le Tora-Bora du Sinaï », en référence à la dernière position tenue par Ousama Ben Laden, en Afghanistan, en 2001-2003, contre l’armée américaine.

La topographie est tout-à-fait similaire : des pics rocheux truffés de wadis tortueux, bordés d’une végétation dense qui renferment des centaines de grottes naturelles, certaines inter-reliées par des tunnels. Les terroristes qui connaissent parfaitement le terrain de ces labyrinthes peuvent aisément passer d’une grotte à l’autre et rester invisibles à leurs assaillants venus par air.

La chaîne de montagne du Jabal al-Halal n’est traversé par aucune route, à proprement parler, mais par des chemins et des pistes étroites au-dessus des précipices, qui sont observés en permanence par des sentinelles d’al Qaeda, postées en surplomb et ils restent inaccessibles aux tanks et aux véhicules blindés transporteurs de troupes.

L’armée égyptienne a déjà tenté, par le passé, de déployer des forces blindées contre ces places fortes montagneuses, mais seulement pour être repoussée par un tir de barrage concerté de 3000 hommes armés de missiles antitanks, qui y sont barricadés.

Les sources militaires de Debkafile rapportent que, pour cette nouvelle offensive, l’Egypte a déployé sur le terrain une brigade mécanisée, 3 battaillons de commandos, une unité d’artillerie, armée de mortiers lourds de 120 mm et une escadrille d’hélicoptères d’attaque Apache. Ils s’appuient sur l’assistance des renseignements américains et israéliens.

Le Ministre de la Défense d’Egypte, le Général Abdel-Fattah El-Sisi a décidé qu’il n’y avait plus de temps à perdre, avant d’aller tirer la barbe d’Al Qaeda dans ses repaires montagneux, à la suite de tirs de roquettes anti-tanks, que les Jihadistes commencent à tirer contre les navires circulant par le canal de Suez.

Au cours de la première attaque de ce genre, le 4 septembre, leurs roquettes ont touché des conteneurs, stationnés sur le pont d’un bateau, qui ont commencé à s’enflammer. Au cours de la seconde, à laquelle le Caire a imposé le sceau du secret, un navire-marchand a été touché, durant la dernière semaine du mois de septembre. Après avoir suivi les agresseurs à la trace jusqu’au Jabal al-Halal, le Ministre de la Défense à décider de déclencher une campagne de grande envergure pour finir par déloger les terroristes de leurs grottes et wadis (vallées) du Sinaï central.

Tout comme les terroristes qui ont tenu le siège du centre commercial du Westgate à Nairobi, le mois qui vient de s’écouler, Al Qaeda du Sinaï et ses sbires salafistes appartiennent à Al Qaïda de la Péninsule Arabique –AQPA. Il y a des inquiétudes fondées, au Caire et à Jérusalem, qu’AQPA puisse lancer une attaque de ce type, depuis ses bases du Sinaï, contre un autre centre populeux d’une ville égyptienne, ou dans une localité urbaine du sud d’Israël.

Alors que l’opération égyptienne entrait en vigueur dans le Sinaï Central, Ansar Beit al-Maqdis , une association de petites milices armées appartenant ou se revendiquant d’al Qaïda, a accusé l’armée égyptienne de collaborer avec Israël, pour « déclencher une guerre contre la religion d’Allah ».

DEBKAfile Reportage Exclusif 1er octobre 2013, 5:02 PM (IDT)

debka.com Article original

Adaptation : Marc Brzustowski.

1 COMMENT

  1. Alors que l’opération égyptienne entrait en vigueur dans le Sinaï Central, Ansar Beit al-Maqdis , une association de petites milices armées appartenant ou se revendiquant d’al Qaïda, a accusé l’armée égyptienne de collaborer avec Israël, pour « déclencher une guerre contre la religion d’Allah ”

    Leur dieu païen allah dans quel camp est-il : celui des chiites ou celui des sunnites. En Syrie il y a 13 factions de rebelles contre le pouvoir lesquels s’entre tuent et allah dans quel factions il est.
    En fait il est dans tous car plus il y a de morts plus il est content puisque allah est satan personnifié et anti-CHRIST.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here