L’Italie est “l’esclave des riches banquiers juifs et des Rothschild”

0
23

L’extrême-droit populiste et antisémite prend le contrôle du Mouvement de protestation sociale “La Fourche” : l’Italie est “l’esclave des riches banquiers juifs, comme les Rothschild”, selon son Duche Zunino.

Les communautés juives d’Italie ont répliqué au porte-parole du prétendu mouvement anti-austérité “La Fourche”, qui décrit l’Italie comme étant “ l’esclave des riches Banquiers juifs ”.

Le porte-parole des manifestants de la “Fourche”, Andréa Zunino, qui a lancé ces propos antisémites, représente des milliers de manifestants qui sont descendus dans les rues des villes à travers toute l’Italie, pour crier leur colère contre les mesures d’Austérité.

Renzo Gattegna, représentant de la communuaté juive a qualifié ces propos de « délirants ».

“Ces paroles reprennent sans vergogne ceux d’une période de l’histoire caractérisée par la mort, la violence et le déni des droits les plus élémentaires ”, a t-il déclaré à La Repubblica Article original. Les théories de la conspiration à l’encontre des Juifs et des métiers de la Banque étaient très populaires, du temps de la montée en puissance du National-Socialisme et des Nazis. »

Un peu plus tôt, Zunino, avait revendiqué : “Nous voulons la démission du gouvernement. Nous exigeons la souveraineté sur l’Italie, qui n’est pas l’esclave des banquiers juifs, comme les Rothschild. C’est, quand même, fort étrange que cinq ou six personnes, parmi les plus riches du monde sont juives ! ».

Le mouvement “la fourche” en référence aux jacqueries d’antan?”>Article original, qui a commencé avec un groupe anonyme de fermiers siciliens, préoccupé par l’augmentation des impôts et les coupures budgétaires dans les subventions d’Etat au profit de l’agriculture, a évolué pour devenir une coordination d’envergure nationale, de camionneurs, de petits hommes d’affaires, de chômeurs, de travailleurs sous-payés, d’extrémistes de droite et de supporters d’équipes de football.

Zunino se revendique du Premier Ministre controversé de Hongrie, Viktor Orban, dont le gouvernement s’est fait accusé de se montrer faible, voire conciliant, en matière de lutte contre l’antisémitisme, comme incarnant son modèle politique.

Mais Gattegna a affirmé que les remarques du dirigeant de “la fourche” démontrent “un sens encore plus profond du malaise qui règne », alimenté par « les stéréotypes antisémites les plus violents et les plus sinistres ».

“Zunino ne fait pas qu’offenser la mémoire des millions de personnes assassinées au travers des souffrances les plus brutales, au nom de l’idéologie nazie. Il insulte aussi l’intelligence, la conscience démocratique et la maturité de cette population italienne que son imposture se donne pour objectif de « représenter –improprement – dans les rues du pays ».

Des milliers de manifestants de “la fourche”, chauffés à blanc par les luttes économiques internes au pays, ont exigé le remplacement total de toute la classe politique dirigeante, aussi bien que des baisses des impôts, des prix du carburant et l’abandon de l’Euro.

Les manifestations de masse ont plongé certaines villes italiennes dans le chaos, lundi, alors que les policiers faisaient usage de gaz lacrymogène contre les manifestants, qui lançaient des pierres et des bouteilles contre les bureaux de l’agence de collecte d’impôts en Italie.

Des barricades sur les routes, des manifestations et des sit-in se sont poursuivis, depuis Milan, dans le nord, jusqu’à Bari, au Sud.

Les propriétaires de magasins ont été menacés par les manifestants, soit de baisser les rideaux de fer des boutiques, et de rejoindre la protestation, soit de s’exposer à des violences de représailles.

e-mail: g.mezzofiore@ibtimes.co.uk Article original

e-mail: editor@ibtimes.co.uk Article original

Par GIANLUCA MEZZOFIORE : 13 Décembre 2013 12:25 PM GMT

ibtimes.co.uk Article original

Adaptation : Marc Brzustowski.

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here