L’Iran déploie des troupes et des tanks à la frontière kurde.

0
10

BAGHDAD — L’Iran renforce sa présence militaire tout le long de la frontière du Kurdistan voisin.

Des observateurs ont déclaré que le Corps des Gardiens de la Révolution Iranienne sont en train de rassembler des milliers d’hommes de troupe, ainsi que des tanks réservés pour les batailles importantes et des véhicules blindés de transport de personnel tout le long de sa frontière avec l’Irak. Ils affirment que le CGRI, soutenu par les forces régulières de l’armée, apparaissent se préparer pour une vaste opération contre la région autonome du Kurdistan irakien.

“L’Iran établit une présence militaire permanente, de manière à pouvoir attaquer le Kurdistan à n’importe quel moment, s’il le veut”, explique un responsable. Les observateurs régionaux déclarent que le CGRI est en train de construire des bases et diverses installations militaires le long de la frontière irakienne. Ils affirment que sa cible principale est le Parti pour une Vie Libre au Kurdistan (PJAK), la branche iranienne qui aurait des liens supposés avec le Parti des Travailleurs Kurdes (PKK).

En 2012, le PJAK est parvenu à un accord de cessez-le-feu avec l’Iran, à la suite de la tentative avortée d’invasion du Kurdistan, infligeant une lourde défaite et des pertes conséquentes à la République Islamique. Les observateurs disent avoir évalué que le CGRI avait globalement échoué à détruire les quartiers-généraux du PJAK dans les montagnes de Kandil en Irak, après un an de lutte acharnée. Depuis, le PJAK se prépare à une nouvelle offensive iranienne. Selon ces observateurs, le PJAK, qui a les moyens de bombarder les provinces proches de l’Iran en profondeur, était soutenu par le Gouvernement régional Kurde de Barzani, attaché à la défense de l’Irak.

Selon un responsable local, “Les Kurdes sont encore plus puissants qu’ils ne l’étaient, il y a un an”. Un Iranien averti en vaut deux.

worldtribune.com Article original

Adaptation : Marc Brzustowski

Voir aussi : Les montagnes de Qendil sont un symbole de liberté et de résistance pour la guérilla Kurde Iranienne du PJAK Article original

17 juillet 2013 : nouvelles qui nous sont parvenues via le site Kurde Rojhelat info: Le Parti Pour Une Vie Libre Au Kurdistan, le PJAK a publié une déclaration, en ce qui concerne le deuxième anniversaire de l’époque victorieuse de l’épopée de la zone de résistance de Qendil, quand des milliers de soldat de l’armée Iranienne et de “gardiens de la révolution” de l’Irgc ou GRI, avaient tenté vainement le 16 juillet 2011, d’ envahir les montagnes de Qendil. Une agression militaire qui avait été victorieusement repoussée par les guérilleros du Kurdistan oriental, du PJAK et du HRK qui avaient défait l’armée d’occupation Iranienne en lui faisant subir de lourdes pertes.

Selon cette déclaration: “Deux ans écoulés depuis la glorieuse épopée de Qendil, une épopée historique de notre résistance qui a été caché à toutes les nations. L’épopée de Qendil, est la véritable preuve que le peuple Kurde, n’a jamais cédé ni ne c’est incliné devant tous les envahisseurs et tous les occupants militaires du Kurdistan “.

La déclaration continue en disant: “Ce fut une guerre pendant laquelle l’armée Iranienne et ses “gardiens de la révolution” avait envahi et attaqué la zone de Qendil avec l’illusion de détruire et vaincre les graines du mouvement de libération du peuple Kurde. Mais Quendil resta un haut lieu historique de la résistance. Et les occupants de l’IRGC avaient eu à faire face à la résistance farouche de notre mouvement de guérilla, c’est une grande épopée pour les enfants de cette nation qui jusqu’à présent étaient dans l’illusion que cette victoire ne deviendrait jamais une réalité”.

Le porte parole du PJAK a ajouté: “La résistance et la solidité de la nation kurde dans cette région est enracinée dans sa culture et elle est une indéniable vérité, de fait, elle est l’illustration qu’elle a fait annuler toutes les politiques répressives des occupants militaires du Kurdistan”.

La Coordination du PJAK a poursuivi en disant: “Défendre les valeurs morales d’une nation c’est défendre l’existence réelle et l’identité de chaque nation opprimée. Les occupants militaires du Kurdistan n’ont jamais pu affaiblir cette nation, surtout à un moment ou sa demande d’atteindre la liberté est la plus forte “.

La déclaration se conclut par les phrases suivantes : “L’épopée de la résistance des guérilleros du PJAK et la mission révolutionnaire des enfants et des combattant de cette nation, a prouvé l’unité entre les Kurdes.”

– “Les réalisations de cette épopée constituent une nouvelle stratégie dans la résistance de la nation Kurde, elle montre notamment : la nécessité d’organiser la population par une politique de la troisième voie, pour que nous puissions atteindre la reconnaissance de nos droits et que toutes les demandes légitimes de la nation Kurde dans le Kurdistan oriental deviennent des réalités. L’épopée de Qendil comme le furent celle des autres luttes et des résistances originelles qui se passèrent dans cette région, est un nouveau chapitre de l’histoire de la lutte et de la légitime défense de nos population Kurdes contre nos oppresseurs“.

Voir aussi sur:

rojhelat.info Article original

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here