L’ Espionnage Russe monte en puissance

0
12

Renforcement de l’ espionnage Russe

Les Russes ont renforcé tout dernièrement leurs systèmes d’écoute localisés dans la station de Jabal Al Harrah, qui fait face au lac de Tibériade et se situe dans l’actuelle Syrie.

Cette station dont le matériel d’écoute sophistiqué devrait permettre à la Russie de prévenir l’Iran en cas d’attaque conjointement menée par Israël et les Etats-Unis était prête dès la fin du mois de janvier.

Auparavant, elle permettait de déceler tout mouvement civil ou militaire du nord au centre d’Israël et de la Jordanie, ainsi que dans l’ouest de l’Irak.

Après les dernières installations, les capacités s’étendent jusqu’au Golfe d’Eilat et couvrent le nord de l’Arabie.

Des sources occidentales stationnées dans la région du Moyen-Orient informent de la fin des travaux mettant en rapport cette station avec la base de surveillance-radar irano-syrienne installée sur le Mont Sannine, au centre du Liban.

Cette mise à jour des systèmes et l’interaction entre les deux stations sont censées permettre à la Russie de déceler tout mouvement aérien américain ou israélien de l’est au centre de la mer méditerranée, ou du moins jusqu’à Chypre et la Grèce.

Quant au porte-avions russe, l’Admiral Kuznetsov, il a servi de janvier au début du mois de février à suivre d’éventuels préparatifs des forces américaines dans la région, pour quitter la région le 13 février.

Récemment encore, la principale activité de la station de Jabal Al Harrah consistait à suivre les mouvements de la révolte syrienne, et à transmettre des informations à Assad.

Elle devait aussi le cas échéant informer d’une éventuelle implication de forces occidentales dans le conflit intérieur syrien.

De leur côté, les Américains ont surveillé les déplacements de missiles syriens chimiques et biologiques.

Ils ont mis en grade six pays de la région : Israël, la Turquie, le Liban, l’Arabie, la Jordanie et l’Irak de la menace syrienne directe ou indirecte, c’est-à-dire par le biais de l’armement d’organisations terroristes installées dans certains des pays avertis.

Les Iraniens s’étaient plaints auprès des Russes que leurs efforts investis en Syrie pouvaient porter préjudice à leur capacité de les prévenir en cas d’attaque

Yéochoua Sultan

Jeudi 1er mars 2012

http://www.israel7.com/2012/03/renforcement-de-lespionnage-russe/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here