Koweït-Irak : Ban appelle à lever la menace de sanctions contre Bagdad

0
15

Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a appelé mardi le Conseil de sécurité à mettre fin à la menace de sanctions qui continue de peser sur l’Irak depuis son invasion du Koweït en 1990, en raison de l’amélioration des relations entre les deux pays.Evoquant dans un rapport au Conseil les négociations entre les deux pays sur les suites de l’invasion, M. Ban a estimé qu’ils ont désormais atteint “un nouveau niveau de confiance et ouvert un nouveau chapitre” dans leurs relations.
Il a ainsi demandé au Conseil de sécurité de lever sa menace de sanctions ou de recours à la force aux termes du Chapitre 7 de la Charte de l’ONU. Le Conseil doit discuter de ce dossier la semaine prochaine.

L’armée de Saddam Hussein avait occupé le Koweït pendant sept mois, d’août 1990 à février 1991, avant d’en être chassée par une coalition internationale. L’Irak a versé à l’émirat environ 30 milliards de dollars au titre des compensations de guerre sur les 41 milliards dus, et compte avoir fini de les payer en 2015. Bagdad verse actuellement 5% de ses revenus pétroliers et gaziers à un fonds dédié de l’ONU qui verse les compensations.

Les deux pays ont pris ces derniers mois des mesures afin de résoudre leurs différends concernant notamment leurs compagnies aériennes publiques et la réparation de bornes frontalières.

Le Koweït continue de demander à l’Irak de rendre compte du sort de 600 de ses citoyens disparus pendant le conflit et de restituer des archives nationales.

Dans une lettre à l’ONU, le ministre koweïtien des Affaires étrangères Sabah Khaled al Hamad al-Sabah a soutenu la proposition de M. Ban, indique le rapport.
M. Ban reconnaît que la question des personnes disparues “continue de faire souffrir les familles” mais souligne que le gouvernement irakien a “fait des efforts louables” pour la résoudre.
“Si le Conseil suit mes recommandations, l’Irak sortira du Chapitre 7 en ce qui concerne ce dossier et fera un pas de plus vers la restauration de son statut international antérieur”. La responsabilité de la recherche des personnes et archives disparues passerait alors à la mission de l’ONU en Irak.

18-06-2013/AFP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here