Kerry: Israéliens et Palestiniens jamais aussi proches de la paix “depuis des années”

0
9

Israéliens et Palestiniens n’ont jamais été
aussi proches de la paix “depuis des années”, a affirmé vendredi le secrétaire
d’Etat américain John Kerry à l’issue d’une nouvelle mission de paix au
Proche-Orient, en appelant à suivre l’exemple de Mandela.”Je crois que nous sommes plus près de la paix, de la prospérité et de la
sécurité que méritent tous les gens de cette région que nous ne l’avons été
depuis des années”, a déclaré M. Kerry aux journalistes l’accompagnant, alors
qu’il s’apprêtait à quitter Tel Aviv pour Washington, après avoir rencontré le
Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le président palestinien
Mahmoud Abbas.

Le secrétaire d’Etat a exhorté Israéliens et Palestiniens à suivre
l’exemple de Nelson Mandela, l’ancien président sud-africain icône de la lutte
contre l’injustice, et a fustigé “les pessimistes qui ont tort de croire que
la paix dans cette région est un but impossible”.

“Il est clair que le président Abbas et le Premier ministre Netanyahu
restent plus déterminés que jamais à continuer sur cette voie (de la paix) et
à explorer toutes les possibilités parce que les deux parties ont le même
objectif en vue: deux nations pour deux peuples vivant côte à côte en paix et
en prospérité’, a-t-il assuré.

“Mais ni la paix ni la prospérité ne sont possibles sans sécurité et les
Etats-Unis ne soutiendront un accord sur le statut final que s’il apporte plus
de sécurité aux Israéliens et aux Palestiniens qu’aujourd’hui”, a-t-il ajouté.
“L’engagement des Etats-Unis en faveur de la sécurité d’Israël est en béton
armé”, a insisté le secrétaire d’Etat américain au terme d’une visite
consacrée à la crise nucléaire iranienne et aux difficiles négociations de
paix israélo-palestiniennes.

TEL-AVIV, 06 déc 2013 (AFP)

1 COMMENT

  1. {{John KERRY de son vrai nom d’origine John KÖHN, soit John COHEN}}

    Le grand-père paternel de John Kerry, Frederick Kerry (né Fritz Köhn) est d’origine austro-hongroise. Né à Horni Benesov en Autriche-Hongrie, il grandit à Mödling (une petite ville près de Vienne en Autriche). Sa grand-mère paternelle, Ida Loewe, naît à Budapest en Hongrie. Tous deux d’origine juive, Fritz et Ida se convertissent au catholicisme en 1901, changent leur nom en Kerry et quittent l’Europe en 1905. John Kerry n’apprit que tard la véritable identité de son grand-père. Frederick et sa femme élèvent leurs enfants, dont Richard, le père de John Kerry, dans la religion catholique.

    Le père de John Kerry naît en 1915 au Massachusetts. Avocat, il travaille entre autres pour le département d’État des États-Unis. Pendant la Seconde Guerre mondiale Richard Kerry était pilote d’essai dans l’Army Air Corps. La mère de John, Rosemary Forbes Kerry, est née à Paris, mais d’origine scotto-américaine. Elle a grandi en France, et la famille Forbes possède toujours une maison en Bretagne. Richard rencontre Rosemary alors qu’il visite Saint-Briac-sur-Mer en 1937.

    Le grand-père maternel de John Kerry, James Grant Forbes, naît à Shanghaï en Chine, où la famille Forbes a construit sa fortune dans l’opium et les échanges avec la Chine. J.G. Forbes épouse Margaret Tyndal Winthrop, issue d’une vieille famille de la Nouvelle-Angleterre.

    John Kerry a un frère, Cameron, avocat du Département du Commerce des États-Unis, qui s’est reconverti au judaïsme et a récemment œuvré en Israël en faveur de la campagne présidentielle de son frère auprès des américains expatriés. Il a aussi deux sœurs, Diane et Peggy.

    {{On n’est jamais aussi bien servi que par les siens,…}}

  2. {{” jamais aussi proches de la paix “depuis des années” “}}

    {{C’est certain quand on est à des milliers de Kms et qu’on avance de 50 cm on n’a ” jamais été aussi proches ” .}}

    {{Qu’ils arrêtent de nous prendre pour des truffes on dirait qu’on vit sur une île déserte et qu’on ne lit pas les journaux .}}

    {{Ils feraient mieux de venir sur JForum ils en sauraient plus .}}

  3. On ne devrait plus employer les mots {{“PROCESSUS DE PAIX”
    }}
    Ces mots ne sont pas du tout appropriés pour désigner le conflit Israélo-arabe. Puisqu’il n’y aura jamais de paix entre l’occupant arabe et les juifs qui ont été chassés de leurs terres.

    Bien que cela fasse plaisir aux démagogues EUROPEENS et au staff restreint d’OBAMA, ceux qui veulent et exigent qu’Israël partage son bout de terre avec un voisin vindicatif et peu recommandable.

    En vertu de l’Article 80 de la Charte des Nations Unies. Lorsque cette résolution fut votée, elle fut officieusement appelée la « clause du peuple juif », car elle conserve intacts tous les droits accordés aux Juifs par le Mandat britannique pour la Palestine, même après l’expiration dudit mandat les 14/15 mai 1948.

    {{Il est donc impossible aux Nations de créer de toute pièce un état arabe en Palestine Terre d’Israël, sans l’accord insurmontable et obligatoire d’Israël. }}

    C’est pour cette raison que l’Europe de même qu’OBAMA usent de toutes sortes de stratagèmes “Boycott”, “Enormes financements aux arabes” “Proclamation à l’UNESCO” “Relance d’un Processus de Paix” “Décrédibilisassions des juifs” “Instrumentalisation des actes de TSAHAL” “Victimisation des arabes” ” Concerts de toutes sortes pour haïr le SIONISME” Etc…

    Alors que tout le monde feint d’en oublier le sens. Le {{SIONISME}} n’est que le droit d’un peuple à vivre en paix sur ses propres terres. Ainsi {{De GAULLE}} était sioniste dans le sens où il défendait le droit des peuples à vivre sur leurs propres terres. L’ONU en Novembre 1947 a décidé de rendre aux juifs du monde entier leur terre. Dans ce sens, {{L’ONU a accompli un acte SIONISTE}}, puisque ce fut l’acceptation du retour des juifs dans leur pays

    {{Toute cette machination pour arriver à faire plier un jour ISRAËL
    }}

    Je propose donc de changer les mots “PROCESSUS DE PAIX” qui ne sont pas appropriés.

    Par,…………….{{“PROCESSUS de DEMANTELEMENT d’ISRAEL”}}

  4. Kerry doit etre un adepte de la methode Coué: Rien ne justifie les prétentions palestiniennes mais ils veulent tout. la négociation n’est pas pour eux une manière d’y parvenir

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here