Katiyuchas sur Akko et Nahariya, Nord d’Israël

0
10

Deux alertes ont résonné autour de 16h30 et 16h45 (heure locale) autour de Nahariya, Akko (Saint-Jean d’Acre) et les localités environnantes de Karmiel, Kyriat Shmona, dans le nord d’Israël. Les tirs proviennent du sud-Liban “contrôlée par la FINUL sous la “résolution 1701” (autre fumisterie onusienne)”>Article original.

Difficile de déterminer, pour le moment, s’il s’agit d’une attaque de plus grande ampleur, orchestrée par Nasrallah, pour faire diversion aux gazages de population de son ami Assad, ou s’il s’agit de groupes palestiniens isolés, ni quelles impulsions ils ont reçues. Les médias libanais prétendent que les roquettes proviennent d’un camp palestinien de la région de Tyr.

Des roquettes tirées sur le nord d’Israël

2 roquettes auraient été interceptées par le dôme de fer. D’autres auraient explosé … mais au Liban.

C’est la première alerte dans la région depuis Seconde Guerre du Liban. Il n’y avait pas eu de roquettes dans le nord d’Israël depuis plusieurs années. De nombreux résidents ont également signalé des explosions au journal en ligne Ynet : “Nous avons entendu deux fortes explosions avant même l’alerte” ont-ils déclaré.

Il semble que plusieurs roquettes aient été tirées, selon la habitants du nord d’Israël.

Selon un rapport officiel de l’agence libanaise NNC, quatre roquettes auraient été tirées sur Israël depuis la région de Tyr, dans le sud du Liban. Mais plusieurs médias au Liban ont rapporté que deux des roquettes lancées sur Israël depuis la région d’Al Kalila dans le district de Tyr, dans le sud du Liban, auraient frappé des zones à l’intérieur des frontières libanaises.

Selon le rapport, les roquettes seraient des Katyushas.

La police conseille aux résidents de demeurer à proximité des abris. Shai, un habitant du kibboutz Evron près de Nahariya, a déclaré à Ynet que l’alerte a été déclenchée après que les explosions ont été entendue s: «Nous avons entendu deux booms, puis la sirène a commencé. Nous sommes ensuite allés à la salle abritée.».


Dommages autour de Nahariya, à 9 kms de la frontière.

Mercredi, l’agence libanaise NNC a indiqué que des hélicoptères israéliens avaient survolé le sud du Liban à une altitude moyenne au-dessus des régions de Nabatieh, Tupach, Marjayun et al Hayam.

Selon certaines sources, au moins une roquette aurait été interceptée par le dôme de fer au-dessus de la ville de Nahariya. D’autres sources évoquent une deuxième roquette interceptée au-dessus d’Akko (Saint-Jean d’Acre). Il semble pour le moment qu’il n’y ait eu ni blessé ni dégât.


Une des 4 roquettes tombées en Israël.

Il a été signalé par ailleurs que, hier matin des soldats de Tsahal ont été déployés dans la station rurale de Huozani sur la côte orientale, et 22 soldats ont été observés en train de garder deux chars Merkava. Les médias libanais ont également rapporté que ses forces terrestres de l’armée israélienne, 15 soldats selon eux, auraient traversé la clôture électronique dans la ville de Itaron dans le sud du Liban​. Ces informations n’ont toutefois pas été confirmées et l’on ne sait pas si les tirs ont un rapport avec cette supposée opération.

Détails à suivre …

i24news.tv Article original

1 COMMENT

  1. Il m’a été rapporté que les tirs avaient été confirmés et que les cibles avaient été égratignées. L’idée qu’il y ait un front improbable est fausse du fait même de l’intervalle récent des attaques et à cause des zones de combat.
    Alors je pense que l’artillerie ne doit pas se développer partout et qu’il y ait un suivi de l’ONU car il faut se protéger et éviter des occasions mortelles. C’est une bataille pour le Tammuz, accompagné d’un mouvement mobile de blindés car le projet adverse, comme au tennis, est un service ciblé ! A l’image de l’opération de Bagdad contre l’oncle de Hussein avec des commandos en service. Car le Hezbollah est dévastateur et mène une bataille en parallèle.

  2. A mon avis, le conflit se concentre surtout aujourd’hui autour d’Israël et du Liban. Il y aurait de fortes chances que les Katiyuchas soient libanaises.
    Personnellement, si cela s’avérait, j’approuverais une opération au Liban par des chars Merkava qui aurait pour objectif de protéger la ville de Nahariya quant à d’éventuels dégâts et blessés.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here