Jours fériés : le Grand rabbin neutre

0
16

Le Grand rabbin de France Gilles Bernheim a fait savoir qu’il ne prendrait position sur la proposition d’un jour férié pour les juifs et les musulmans “que lorsque les choses seront claires, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui”.



Interrogé par l’AFP, le rabbin Moché Lewine, porte-parole du grand rabinat de France, a précisé que le Grand rabbin Bernheim “ne prendra position que si la question intervient à l’occasion d’un grand débat général”. “En l’occurence, ni le Consistoire juif, ni le Grand rabinat ne sont à l’origine de revendications en ce qui concerne un jour férié comme le propose” Eva Joly”, a ajouté le porte-parole du Grand rabbin.



Lors d’une “Nuit de l’égalité” mercredi soir à Paris, la candidate d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV) à l’Elysée a souhaité que “juifs et musulmans puissent célébrer Kippour et l’Aïd-el-Kebir lors d’un jour férié”, pour que “chaque religion ait un égal traitement dans l’espace public”, se référant à une proposition du rapport de Bernard Stasi sur la laïcité remis au président Chirac fin 2003. Aussitôt les critiques à l’égard de celle qui avait déjà créé la polémique sur la suppression du défilé militaire du 14 juillet ont fusé, à gauche comme à droite.



Le recteur de l’institut musulman de la Grande mosquée de Paris, le Dr Dalil Boubakeur, a qualifié de “louables” les déclarations de Eva Joly, mais a ajouté: “Nous ne pensons pas que cette recommandation puisse trouver une traduction dans le cadre législatif français”.

Le Figaro.fr

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here