Jordanie: démission du ministre de la Justice

0
11

La Jordanie a annoncé mercredi la démission du ministre de la Justice, Salim Zouhbi, pour des raisons de santé alors que les médias ont indiqué qu’il avait quitté ses fonctions pour protester contre une nouvelle loi électorale.Selon l’agence de presse officielle Petra, le ministre a présenté sa
démission et le roi Abdallah II a procédé à un mini-remaniement le remplaçant
par le ministre d’Etat pour les Affaires légales, Ibrahim Jazi, qui conserve
son portefeuille.

L’agence ne donne pas plus de précisions.

Mais des informations de presse ont rapporté que M. Zouhbi était “mécontent
à propos de la loi électorale”, c’est pourquoi il a quitté le gouvernement de
Aoun Khassawneh le 2 avril, sans plus de précisions.

Le gouvernement a approuvé samedi le projet de nouvelle loi électorale qui
doit encore être validé par le Parlement.

M. Khassawneh, qui a formé son gouvernement en octobre, a déclaré lundi aux
journalistes que M. Zouhbi avait présenté sa démission mais qu’elle était
“toujours à l’étude”.

“Je lui ai demandé de prendre un congé, parce qu’il est fatigué, et de
prendre sa décision par la suite. Il a plusieurs fois dit qu’il voulait
démissionner pour des raisons de santé”, a dit le Premier ministre.

“Ce n’est pas vrai qu’il était en désaccord avec le gouvernement à propos
de la loi électorale”, a-t-il ajouté.

La loi proposée introduit une dose de proportionnelle dans le mode de
scrutin et augmente le nombre de sièges réservés aux femmes au sein du
Parlement.

Le puissant parti d’opposition du Front de l’Action islamique (FAI) a
rejeté cette réforme, la qualifiant d'”échec” car elle limite le nombre de
sièges attribués aux partis.

AMMAN, 11 avr 2012 (AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here