Israël stoppe le cargo sans heurt.

    0
    8

    Les 19 passagers du Rachel Corrie, le cargo qui a tenté ce week-end de forcer le blocus de Gaza, ont accepté d’être expulsés d’Israël.
    Les 19 passagers et membres d’équipage du Rachel Corrie, le cargo qui a tenté ce week-end de forcer le blocus de Gaza, ont accepté d’être expulsés d’Israël.

    Les huit membres de l’équipage, six Philippins, un Britannique et un Cubain, ont immédiatement accepté de signer l’acte d’expulsion.

    Les 11 activistes pro-palestiniens à bord, six Irlandais et cinq Malaisiens, dont Maired Corregan-Maguire, lauréate du prix Nobel de la paix en 1976, ont eux d’abord refusé de coopérer avec les autorités israéliennes, avant de céder. Ils quitteront tous le territoire israélien ce dimanche.

    Le Rachel Corrie a refusé de répondre dans la nuit de samedi à deux appels radio de la marine israélienne lui demandant de se dérouter vers le port d’Ashdod.
    Les soldats israéliens ont donc stoppé le cargo. L’intervention s’est passée sans heurt.

    Après en avoir pris le contrôle dans le calme, Tsahal a escorté le navire jusqu’au port israélien d’Ashdod.
    Dès ce dimanche, sa cargaison humanitaire qu’il transportait, fauteuils roulants, matériel médical et ciment, sera transférée dans la bande de Gaza via le terminal de Kerem Shalom.

    « Aujourd’hui nous avons vu la différence entre un bateau d’activistes de la paix, et un bateau de la haine organisé par des extrémistes violents soutenant le terrorisme », a déclaré le Premier ministre Binyamin Netanyahou.

    Et ce genre d’opérations en pleine mer risque encore de se répéter…
    L’armée israélienne s’apprête à arraisonner dans les prochains jours le Challenger 2, un navire qui devait participer à la flottille pour la paix la semaine dernière, mais qui pour des raisons techniques à du accoster à Chypres.

    Deux ONG pro-palestiniennes au Liban ont elles aussi lancé samedi un appel de fonds en vue d’acheter un bateau qui devrait se diriger de Beyrouth vers la bande de Gaza la semaine prochaine…

    Et puis la presse turque révélait ce week-end que le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan envisagerait de se rendre en personne à Gaza à bord d’un navire, pour forcer le blocus. Erdogan aurait informé l’administration américaine de son intention d’envoyer un nouveau convoi naval  »humanitaire » vers Gaza, escorté par la marine turque. Mais en Israël on prend ces informations avec précaution…

    1 COMMENT

    1. Voilà tout en douceur,les passagers soit disant tous humanitaires ont du étre surpris d’étre libre et de rentrer chez eux que vont-ils raconter à la presse? comme ses soit disons Français que l’on reconnait
      facilement,ils avaient pas vu les barres de fers-couteaux et autre armes et les gens embarqués des SAINTS, ils se moquent du pays qui les accueillent sans aucune honte et en France en trouve celà, normal
      puisqu’ils se disent Français et humains,bin m’enfin…………
      quant à envoyer d’autres bateaux Turc escorté par la marine Turque je suis mort de rire
      car là il y a déclaration de guerre Monsieur le grand Ministre à la parole facile

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here