Israël: protestations contre les orthodoxes qui utilisent l’étoile jaune.

0
7

L’utilisation de l’étoile jaune samedi soir durant une manifestation à Jérusalem de Juifs orthodoxes a suscité dimanche de nombreuses protestations en Israël.

« C’est bouleversant et terrifiant (…) La direction des Juifs orthodoxes, qui se montre globalement responsable, doit éradiquer ce phénomène intolérable », a estimé le ministre de la Défense Ehud Barak, dans des propos cités par la radio publique. « Je condamne de la façon la plus vive ce phénomène d’utilisation des symboles de la Shoah. C’est inadmissible. Cela porte atteinte au souvenir de la Shoah et aux valeurs fondamentales du judaïsme », a de son côté également déclaré à la radio Avner Shalev, directeur du Mémorial Yad Vashem voué à l’étude et au souvenir du génocide perpétré par les nazis. « Cela procède d’une attitude extrémiste et d’une volonté manifeste de provocation », a ajouté M. Shalev, soulignant toutefois que les manifestants ne représentaient pas l’ensemble des Juifs orthodoxes en Israël.

Plusieurs centaines de Juifs ultra-orthodoxes, certains portant l’étoile jaune, ont manifesté samedi soir dans leur bastion du quartier de Méa Shearim à Jérusalem contre les médias qui, selon eux, leurs sont hostiles, dans un climat de tension entre religieux et laïques.

Cette manifestation est survenue alors que les discriminations à l’égard des femmes imposées par une frange radicale de Juifs ultra-orthodoxes ont suscité une vive émotion en Israël à la suite d’une série d’incidents qui ont contraint les dirigeants politiques à réagir.

Tous les quotidiens israéliens ont consacré dimanche leur Une à des photos montrant ces manifestants, dont des enfants, portant l’étoile jaune sur la tenue rayée des déportés des camps d’extermination nazis. « Nous devons réagir à cette grossière provocation en perçant les murailles du ghetto qui enferment les Haridim (littéralement les « Craignant Dieu ») par l’éducation et la formation », a écrit Nahoum Barnéa, éditorialiste vedette du Yédiot Aharonot, principal quotidien du pays. « Mais, nous devons aussi fixer les limites en réduisant les subventions publiques aux instituts talmudiques et les allocations familiales », a-t-il poursuivi, faisant allusion aux familles nombreuses des Juifs orthodoxes qui souvent ne travaillent pas pour se consacrer à l’étude de la Torah.

Également interpellé par la manifestation de samedi soir, Shalom Yérouchalmi, éditorialiste du quotidien Maariv, a estimé que « jamais auparavant, la lutte opposant laïques et religieux ne s’est aussi gravement dégradée ». Le député Nahman Shaï, du parti centriste Kadima, a de son côté affirmé aux journalistes que « l’utilisation de l’image d’un enfant juif du ghetto de Varsovie levant les bras en signe de reddition aux nazis est absolument intolérable ».

JERUSALEM, 1 jan 2012 (AFP)

1 COMMENT

  1. Toda raba Ephraïm, pour ces précisions car je ne comprenais rigoureusement rien à l’article ni aux réponses des intervenants.
    Donc, s’il s’agit bien des Naturei Karta (ou dérivés), c’est clair : Ils sont totalement à côté de la plaque et créent un tord considérable aux ‘Harédim et autres Yré Shamaïm Amityim.

    Or cependant, ce n’est pas ce qui me gène!
    Mais plutôt quand je lis que le gouvernement veut en profiter pour supprimer les allocations à destination de tous ceux qui étudient la Torah, je crie « DANGER pour le Peuple d’Israel »!

    Ce que le gouvernement doit faire, c’est s’associer avec les plus éminents Rabbanim de la génération afin de définir deux (voire plus?) types d’examen sur les connaissances en Torah : Le premier type serait extrêmement poussé et le second serait un peu plus basique (niveau Baal Shass en Békiout tout de même).
    Pour ceux qui réussiraient l’examen le plus dur, ils seraient payés à 100% par le gouvernement afin d’étudier à plein temps.
    Pour les seconds, ils ne percevraient qu’un demi salaire, les obligeant à travailler à mi-temps (le gouvernement mettraient en place des formations adéquates pour des Parnassote Kesherote).
    Ceux qui ne réussissent pas du tout l’examen disposeraient d’un délai à définir (payés par des bourses gouvernementales?) pour se préparer à le repasser et en cas d’échec, ils devraient se lancer dans la vie active en travaillant normalement car sinon, ils font du tord aux Lamdanim comme au Klal Israel puisqu’ils abaissent le niveau générale en Torah (celui-ci étant divisé par unité de temps imparti pour une génération afin d’étudier la Torah).
    Il est assez notoire que ceux qui possèdent un minimum de diplôme ‘Hol (exemple le BAC français) réussissent mieux que les autres quand ils intègrent une Yeshiva pour étudier à plein temps.
    En effet, ils sont appréciés car ils ont un esprit beaucoup plus structuré et donc, en moyenne, ils réussissent mieux dans leur limoud.

    Ce n’est pas une règle générale mais il est clair qu’il en existe qui font semblant d’étudier car étant plus préoccupés par la parnassa nécessaire dont ils ont besoin, ils n’arrivent pas à un niveau suffisant en limoud, que ce soit d’un point de vue connaissance générale, comme d’un point de vue correction des midote. De tels personnes selon moi, devraient alors avoir le bon sens de se tourner vers une recherche d’un travail au lieu de réchauffer les bancs des Batei Midrashote (ou alors, étudier 1 an ou deux à leur frais pour acquérir des connaissances minimum, puis ensuite, soit essayer de passer l’examen le plus facile, soit se mettre au travail ; réservant l’activité du Limoud à plein temps à une véritable élite). C’est ce genre de personnes que le gouvernement doit cibler afin de les aider par des formations diplomantes pour des activités cashères (comptable, garagiste, peintre, plombier, cuisinier… je ne sais pas mais ça ne manque pas!).

    NOTE : Tout Juif pouvant (re)passer à ses frais quand il le souhaite s’il se sent prêt, l’un ou l’autre des deux (ou plus) niveaux d’examens.

    L’argent donné par le gouvernement devrait correspondre en priorité à 10% de tous les salaires des Juifs qui n’étudient pas ou peu mais qui seraient d’accord avec cette démarche. Ainsi, ils auraient alors le mérite de faire ‘Issakhar et Zévouloun en donnant aussi leur maasser, le tout étant finalisé par un contrat en bonne et due forme entre ceux qui travaillent et étudient peu ou pas, et ceux qui étudient après avoir réussi l’examen des Rabbanim.

    Mais le Peuple Juif doit toujours avoir en tête que le Limoud est une obligation pour le Klal! Car sinon, les nations auront le dessus sur les Juifs. En effet : Qu’est-ce qui distingue le Peuple Juif des autres Nations si ce n’est l’étude de la Torah? il appartient donc au Peuple Juif de s’organiser : Certains doivent travailler et l’élite d’entre eux doit étudier à plein temps ; Cette élite étant rémunérée avec un salaire « Suffisant ».

    Bon en fait, ce n’est qu’une proposition mais je me soumettrai toujours aux décisions que prendront nos maîtres de la génération en Torah pour le Klal Israel car je sais combien leur sagesse est supérieure.

  2. A Amandine et à tous les intervenants , bonjour ,
    Je suis moi-même  » ultra »-orthodoxe et israélien ,et de plus , rescapé de la Choa . Je condamne irrévocablement l’usage de l’étoile jaune infâmante et du costume rayé utilisés pour faire valoir des revendications quelles qu’elles soient mais dans cette histoire il en ressort un amalgame révoltant dû en grande partie aux médias « ultra-laïques »de tous bords en ceci que les gens qui commettent ces inepties SONT UNE MINORITé parmi ceux appelés par les médias  » ultra  » orthodoxes et parmi les habitants de Méa Chéarim . Ils se font appeler Natoureï Karta car ce groupe est devenu mondialement célèbre par son refus de reconnaître un état juif qui n’est pas instauré par le Messie mais ces mêmes manifestants dont nous parlons font partie d’un groupuscule qui s’est issu des Natoureï Karta et ont été nommés par les habitants eux-même de Méa -Chéarim  » Sikkrikim  » ( Sicaires en français ) dont les méfaits inavouables ne sont pas partagés par les Natoureï Karta eux -mêmes , en effet ces Sicaires s’identifient avec les terroristes palestiniens et les islamistes iraniens prônant la destruction de l’état d’Israël , manifestent aux côtés de ceux qui revendiquent l’assassinat d’ hommes , femmes et enfants israéliens . Ils sont minoritaires mais violents et empoisonnent la vie de la majorité des habitants de Méa -Chéarim eux -mêmes ; je nourris d’ailleurs un ressentiment envers la police yérosolémite qui jusqu’à présent a négligé toute action contre ce groupe qui n’est soumis à aucune autorité rabbinique orthodoxe et agit de son propre chef .
    Ephraïm Mol . Jérusalem .

  3. J’en veux terriblement à ces gens qui font n’importe quoi pour attirer l’attention sur eux et sur leur cause avec des moyens tellement inappropriés et qui finissent par vider les sens des symboles et des mots. Cela provoque des réactions tout à fait choquante et contre productives.
    Certains des lecteurs assimilent les Haredim dans leur ensemble aux Netouréh Karta qui sont des traitres notoires à la cause de leurs freres. On nage dans du grand n’importe quoi.
    N’oublions pas que nous sommes un petit peuple par le nombre et que D… nous bénit dans le Chalom. Si pas de chalom entre nous, pas de bénédiction divine.

  4. Ces religieux-là sont ignares et dangereux. L’état israélien devrait les mettre sous tutelle afin qu’ils cessent de nuire. Ce qui est amusant, c’est qu’il y a quelques jours à peine, les orthodoxes se plaignaient que cette affaire soit médiatisée. Et voilà que maintenant ils font appel aux medias de la façon la plus lâche qui soit : en utilisant des enfants comme symboles, avec le rapprochement du ghetto de Varsovie. Les mêmes sont allés en 2006 féliciter Amadineadjad de son projet de détruire l’état juif. En pleine guerre, Israël peut-il encore tolérer les agissements des gens de Mea Shearim, qui profitent de l’état mais lui crachent dessus ? Est-il possible de couper les crédits de telles organisations ?

  5. Oui,je suis tout à fait de votre avis;J’ai visité un camps de concentration et franchement il ne me viendrait pas à l’esprit d’y retourner ainsi vétue;c’est une honte pour les gens qui sont mort la-bas!Et je ne suis pas juive!
    Et bien sûr ,on prend des enfants innocents,un peu comme les islamistes.

  6. comment ces religieux orthodoxes osent ils se saisir de ces symboles ! c ‘ est scandaleux , a croire qu’ils n ‘ ont aucune connaissance de l ‘ histoire ……….. ISRAEL DOIT SEVIR ! les sectes comme les naturey carta font un mal fou paradant même avec les ennemis d’israël …… Leur antisionisme leur a fait perdre la tète ………. Ces gens sont fous !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here