« Israël » maintiendra sa politique du « flou » sur son arsenal nucléaire

0
17

l’approche d’un sommet à Washington auquel Obama a convié une quarantaine de dirigeants du monde pour discuter de sécurité et de non-prolifération, les 12 et 13 avril, « Israël » annonce qu’il va maintenir avec le soutien des Etats-Unis la politique du « flou » sur son arsenal nucléaire.

« Cette politique du flou constitue un des fondements de la sécurité nationale israélienne et les Etats-Unis la considèrent comme très importante, a déclaré mercredi le vice-ministre israélien des Affaires étrangères, Dany AyalonAyalon, à la radio militaire.

Selon lui, « il n’y aucune raison pour que les Américains modifient leur approche ou que la position israélienne change ».

« Nous continuons à dire qu' »Israël » ne sera pas le premier pays à présenter l’arme nucléaire au Moyen-Orient. Cette politique va continuer et aucune pression d’un quelconque pays ne le fera changer », a-t-il encore ajouté.

La politique du « flou » constitue la position officielle israélienne depuis son adoption en 1965, date de l’inauguration de la centrale nucléaire de Dimona dans le Néguev au sud des territoires occupés.

Par la suite, l’entité sioniste a conclu une « entente » en 1969 avec les Etats-Unis aux termes de laquelle les dirigeants israéliens s’abstiennent de toute déclaration publique sur le potentiel nucléaire d' »Israël ». En échange, Washington s’est engagé à s’abstenir d’exercer des pressions sur ce dossier.

Par précaution, tout le programme est en outre couvert par la censure militaire, que les médias israéliens contournent se retranchant derrière l’avis des « experts étrangers ».

Pour éviter toute intervention étrangère, « Israël » s’est aussi abstenu de signer le Traité de non-prolifération nucléaire ce qui lui évite d’avoir à se soumettre aux inspections de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique basée à Vienne.

Aucun dirigeant israélien n’a osé jusqu’à présent briser le tabou en dévoilant le potentiel de l’arsenal nucléaire. Or, des experts militaires étrangers, affirment que l’entité sioniste, qui ne cesse de critiquer le programme nucléaire iranien, dispose d’un arsenal nucléaire comprenant plus de 200 bombes atomiques.

1 COMMENT

  1. D’où provient cet article de propagande antisioniste la plus extrême, ne citant Israel qu’entre guillemets, désignant Israel par « entité sioniste » ?
    Par quel biais avez-vous eu mon adresse email ?
    Merci pour votre réponse,

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here