Israël: le chef du Mossad à Washington pour discuter de l’Iran

0
12

WASHINGTON – Le chef du Mossad, les services de renseignement israéliens, Tamir Pardo, s’est récemment rendu à Washington pour discuter du programme nucléaire de l’Iran, a affirmé mardi la présidente de la commission du renseignement du Sénat américain, Diane Feinstein.
Alors qu’elle présidait une audition des principaux responsables américains du renseignement consacrée aux menaces dans le monde, Mme Feinstein a laissé échapper qu’elle avait rencontré la semaine dernière le directeur du Mossad.


Diane Feinstein

Selon la deuxième chaîne de télévision privée israélienne, ce genre de visite du chef du Mossad est habituellement tenue secrète.

La télévision israélienne a précisé que Tamir Pardo avait évoqué la possibilité qu’Israël attaque unilatéralement l’Iran, alors que les dirigeants israéliens soufflent le chaud et le froid sur l’éventualité de frappes contre les installations nucléaires iraniennes.

Comme vous, j’ai rencontré le chef du Mossad lorsqu’il était ici à Washington, a de son côté confié le directeur de la CIA, l’ancien général David Petraeus, lors de cette audition.

Cela s’inscrit dans un dialogue continu qui comprend également des conversations que j’ai eues avec le Premier ministre (israélien Benjamin) Netanyahu et le ministre (de la Défense Ehud) Barak, a-t-il ajouté, précisant qu’il s’entretenait tous les mois avec le ministre israélien depuis sa prise de fonctions à la CIA en septembre.

En Israël, le président Shimon Peres a réaffirmé mardi qu’il ne fallait exclure aucune option contre le programme de l’Iran visant à se doter d’armes de destruction massive.

Le régime des ayatollahs est le plus corrompu du monde d’un point de vue moral, a assuré M. Peres lors d’un discours devant une conférence internationale à Herzliya, au nord de Tel Aviv.

Les pays occidentaux soupçonnent l’Iran de chercher à fabriquer l’arme atomique sous couvert d’un programme nucléaire civil, ce que Téhéran a toujours nié.

En octobre, les médias israéliens avaient assuré que le Premier ministre israélien et son ministre de la Défense étaient favorables à des frappes contre l’Iran mais que l’armée et les services de renseignement, dont le Mossad, s’y opposaient.

Le président américain Barack Obama continue pour sa part à affirmer qu’une résolution pacifique du problème du programme nucléaire iranien est encore possible.

AFP

1 COMMENT

  1. La menace nucléaire ne vise pas uniquement l’Etat d’Israël mais aussi la totalité des Pays avoisinants ainsi que la totalité des Pays existants sur cette terre.
    A votre avis, devons nous attendre que la bombe devienne opérationnelle, pour intervenir, ou bien quand celle-ci aura explosé ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here