Israël: le Kadima, toujours en perte de vitesse après sa primaire

0
7

Le parti centriste Kadima était toujours nettement en perte de vitesse après la primaire qui a porté à sa tête l’ex ministre de la Défense Shaul Mofaz, selon un sondage publié jeudi par le quotidien Yédiot Aharonot. Actuellement principal parti d’Israël avec 28 députés et dans l’opposition
face à la coalition crée autour du Likoud (droite) du Premier ministre
Benjamin Netanyahu, le Kadima n’obtiendrait aujourd’hui que 12 mandats, loin
derrière le Likoud crédité de 29 sièges, selon ce sondage.

Grand bénéficiaire de la chute du Kadima, le parti travailliste de l’ex
journaliste Shelly Yacimovich obtiendrait en revanche 18 mandats.

Il ne compte actuellement que 8 députés, après la scission du ministre de la Défense Ehud Barak qui a constitué la formation Atzmaout avec quatre autres élus.

Le parti de droite nationaliste Israel-Beiteinou du chef de la diplomatie
Avigdor Lieberman recueillerait 13 députés (contre 15 actuellement).

Une formation centriste en gestation menée par le journaliste Yaïr Lapid,
qui aspire à représenter les classes moyennes, est créditée de 12 sièges.

Le parti Shass religieux sépharade du ministre de l’Intérieur Elie Yishaï
devrait pour sa part se contenter de 8 mandats (11), dans le cas où son ancien
chef Arié Déri lui ferait concurrence avec une nouvelle formation créditée de
2 sièges.

Le sondage a été réalisé dans la nuit de mercredi à jeudi par l’Institut
Mina Tzemach, l’un des principaux instituts de sondage israélien, dans des
conditions qui n’ont pas été précisées.

JERUSALEM, 29 mars 2012 (AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here