Israël : l’espion iranien inculpé pour espionnage

0
12

Ali Mansouri aurait pris des photos d’installations secrètes et les aurait remis à Téhéran, selon la justiceL’Iranien Ali Mansouri a été inculpé dimanche pour espionnage et assistance à un ennemi en guerre, lors d’une audience au tribunal central de Petah Tikva (banlieue de Tel Aviv). Les procureurs ont affirmé qu’Ali Mansouri avait remis des photos de lieux de détention secrets israéliens à ses supérieurs iraniens.

“L’accusé a séjourné dans une chambre à l’hôtel Isrotel de Tel Aviv, ayant la vue sur l’ambassade américaine et a pris plusieurs photos de l’établissement. Les photos montrent à la fois l’aménagement intérieur du bâtiment et le parking de l’ambassade situé à l’extérieur”, est-il écrit sur l’acte d’accusation.

Le document précise également que Mansouri a pris des photos de l’aéroport et d’une installation de sécurité secrète lors d’un voyage en Israël en janvier dernier. Il a ensuite remis les photos à ses responsables au cours d’une réunion à Téhéran .

L’acte d’accusation expose les informations obtenues par Mansouri, au cours de son interrogatoire, et notamment la nature de ses relations avec les services de renseignement iraniens, qui ont enrôlés l’homme d’affaires d’origine iranienne pour espionner Israël à leur compte.

Mansouri a été brièvement marié à une ressortissante belge en 2005, dans le but d’obtenir la nationalité belge, est-il écrit dans le document. Il a divorcé de sa femme en 2006 et a changé son nom pour Alex Mans, un moyen de cacher son identité musulmane, selon les procureurs.

En février 2012, Mansouri a rencontré deux officiers du renseignement iranien, qui deviendraient ses supérieurs. Après plusieurs réunions, il a accepté d’assumer sa mission, consistant à se présenter comme un homme d’affaires innocent qui souhaitait créer une société en Israël.

Au cours de l’année qui a suivi, Mansouri s’est rendu 3 fois en Israël où il a tenu de nombreuses réunions avec ses supérieurs, qui lui ont expliqué comment fonder l’entreprise et lui ont précisé le type de renseignements dont ils avaient besoin. Mansouri a été chargé de se rendre en Israël par l’Europe et non la Turquie, de ne jamais être en possession de ses papiers iraniens, et de ne jamais communiquer avec ses supérieurs lorsqu’il était en Israël.

Mansouri a été arrêté le 11 septembre à l’aéroport Ben Gourion alors qu’il tentait de quitter le pays, après sa troisième visite en Israël. Lors des premiers interrogatoires, il a nié tout contact avec l’Iran, et a maintenu sa couverture d’homme d’affaires belge.

Selon le code pénal israélien, s’il est reconnu coupable, Mansouri encourt la prison à perpétuité ou même la peine de mort.

06-10-2013/ i 24 News Article original

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here