Israël: jeux d’alliances et nouvelle gauche?

0
14

L’élection du dirigeant du Parti travailliste Herzog pourrait ouvrir la voie à une union avec le centreL’élection du nouveau dirigeant du parti travailliste (gauche) Yitzhak Herzog pourrait donner lieu à de nouvelles alliances politiques à gauche, ont estimé ce week-end la plupart des commentateurs.

La défaite de l’ancienne titulaire du poste, Shelly Yachimovich vendredi, a été considérée dans l’ensemble comme une ouverture vers d’autres horizons politiques pour la gauche, pouvant permettre des alliances avec des partis centristes et de centre-gauche. Cette hypothèse pourrait présenter une alternative viable au gouvernement de coalition de droite, dirigé par Benyamin Netanyahou.

Le quotidien Haaretz évoque par exemple une possible alliance avec le parti Hatnua (centre) de la ministre de la Justice Tzipi Livni.

Si cette alliance a lieu, elle se traduira concrètement par un bloc de 21 sièges à la Knesset – soit plus que les 19 du parti de Yair Lapid, Yesh Atid, et les 12 sièges détenus par Habayit Hayehudi (parti de droite religieux, dirigé par Naftali Bennett) – tous deux membres de la coalition du gouvernement Netanyahou.

La garde des Sceaux israélienne s’est d’ailleurs félicitée de la victoire écrasante de Herzog et l’a invité à se joindre au gouvernement.

Mais Herzog, devenu chef de l’opposition, a déclaré que “dans l’état actuel des choses, il n’est pas logique que nous nous joignions à la coalition”.

S’exprimant sur ​​la chaîne 10, Herzog a fustigé les députés bellicistes du Likoud, notamment les vice-ministres Danny Danon (Défense) et Zeev Elkin (Affaire étrangères), qu’il a qualifié d'”anti-démocratiques”, tout comme le ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman. Ce dernier a récemment suggéré qu’Israël développe des alliances avec d’autres pays que les Etats-Unis, à la suite du désaccord sur l’Iran.

“Nous avons un ministre des Affaires étrangères qui dit que nous devons chercher d’autres alliés ? Qui ? Moldavie ? Chine ? Un pays qui vote toujours contre nous à l’ONU? ” , a déclaré Herzog.

Le chef du parti Travailliste a néanmoins promis qu’il donnerait à Netanyahou toute l’aide dont il aurait besoin concernant un accord de paix – qu’il fasse parti du gouvernement ou de l’opposition.

L’accord Likoud-Israël Beitenou reconduit ?

Pendant ce temps, le comité central du parti Israël Beiteinou (parti de droite nationaliste) de Lieberman se réunira à Jérusalem dimanche pour décider de poursuivre son partenariat avec le Likoud qui a commencé avant l’élection de janvier.

Alors qu’il était initialement prévu que le parti du ministre des Affaires étrangères décide de rompre le partenariat, il s’avère plus probable que le comité central décide de maintenir le lien jusqu’à la prochaine élection générale, prévue pour 2017.

24-11-2013/ I 24 NEWS Article original

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here