Israël envoie de l’aide humanitaire aux villages frontaliers en Syrie.

0
8

JERUSALEM – Israël a envoyé de l’aide humanitaire en Syrie voisine, reconnaît le Ministre de la Défense Moshe Ya’alon, mardi, au cours d’une visite sur la frontière sous tension.

“Nous avons envoyé de la nourriture, de l’eau, des aliments pour bébés et d’autres produits humanitaires”, a t-il dit aux reporters.

“Nous ne pouvons pas rester les bras croisés quand des civils sont confrontés à une crise humanitaire”, a t-il justifié sans préciser de quelle façon cette aide est acheminée et distribuée. Cela concerne, notamment, les villageois proches de la frontière, piégés dans le bourbier syrien et pris entre les feux des rebelles et de l’armée.

Ya’alon visitait les hauteurs du Golan, au lendemain des répliques de soldats contre deux attaques provenant du côté syrien de la ligne de « cessez-le-feu », formalisée après la guerre arabo-israélienne de Kippour, en 1973 et qui restait relativement calme, jusqu’au soulèvement syrien de 2011.

“L’(un des) incident(s) de lundi a été déclenché par un soldat de l’armée syrienne qui a tire contre une position militaire israélienne. Il a été abattu”>Article original. Quiconque remet en question notre souveraineté en paiera le prix », a-t-il conclut, à propos de ces échanges de feu.

L’autre point chaud concernait un tir d’obus de mortier contre la ville de Majdal Shams. Un hôpital militaire de campagne a été installé à proximité, permettant aux civils ou aux rebelles de déposer des blessés près de la ligne de démarcation, les soldats et médecins en patrouille les ramassant ensuite. Selon la gravité des blessures, ils sont soignés soit sur place, dans le camp de fortune et d’urgence, soit acheminés vers les hôpitaux de Sfat (Safed) ou Nahariyah, près de la frontière libanaise.

Israël a annexé le Plateau en 1981, à la suite de la déclaration d’Hafez Al Assad de “ne jamais faire la paix avec Israël, même dans cent ans“.

Le secteur israélien du plateau du Golan est sous tension, depuis le début du conflit interne syrien, propice aux débordements régionaux ; mais il n’y a eu que des échauffourées mineures, liées à des tirs d’armes légères ou à des tirs délibérés d’obus de mortiers contre la partie israélienne, auxquelles Israël répond occasionnellement, selon l’évaluation de l’intentionnalité de nuire et de mettre des vies en péril.

Lorsque l’attaque paraît plus sérieuse, Tsahal réplique, grâce au missile de précision Tamouz et élimine la cible coupable originel du tir.

now.mmedia.me Article original

et : ADIV STERMAN 3 décembre 2013, 6:08 pm

timesofisrael.com Article original

Adaptation : Marc Brzustowski.

1 COMMENT

  1. Tres bon geste , celui d aider qui ai dans le besoin . Peut etre faudrait il penser aussi aux 25 des familles qui vivent sous le seuil de la pauvreté en israel meme .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here