Israël: croissance de 4,7% en 2011 mais taux élevé de pauvreté, selon le FMI

0
7

Le Fonds monétaire international (FMI) a indiqué lundi que l’économie israélienne avait connu une croissance de 4,7% en 2011, plus du double de la moyenne des pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).Mais dans son dernier rapport sur l’économie israélienne, le FMI souligne
que l’Etat hébreu a l’un des taux de pauvreté les plus élevés des 35 membres
de l’OCDE, en raison surtout d’un niveau de chômage important au sein des
communautés arabe-israélienne et juive ultra-orthodoxe (Haredi).

« Les membres du conseil d’administration ont pointé des problèmes d’ordre
macro-social, notamment une faible insertion des Arabes-israéliens et des
Haredi sur le marché du travail, qui a un impact négatif sur les perspectives
de croissance, la réduction de la pauvreté et la viabilité budgétaire »,
affirme le rapport.

« Ils ont salué les réformes introduites récemment pour faire face à ces
problèmes, soulignant toutefois qu’il fallait faire plus », ajoute le FMI.

Le gouvernement israélien a approuvé la semaine dernière une série de
mesures destinées à faire baisser les prix du logement, dans le cadre de
réformes économiques décidées à la suite de manifestations massives contre le
coût de la vie.

L’été dernier, des centaines de milliers d’Israéliens en colère étaient
descendus dans la rue lors du plus important mouvement social qu’ait connu le
pays afin de dénoncer notamment la hausse brutale du prix du logement.

Le gouvernement va également relever le plafond des aides pour les
logements publics locatifs et doubler la taxe foncière sur les appartements
inhabités, une mesure destinée à libérer 15.000 appartements supplémentaires
par an dans les zones où la demande est importante.

Ce dernier rapport du FMI prévoit un ralentissement de la croissance en
Israël en 2012, avec une hausse du PIB de 2,8% contre 4,7% en 2011, en ligne
avec la moyenne prévue par l’OCDE pour ses membres.

JERUSALEM, 2 avr 2012 (AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here