Israël : après la tempête l’heure est aux critiques (Vidéos)

0
8

Après avoir passé plus de 72H assiégés par la neige, les habitant de Jérusalem accusent les services publics.
La compagnie d’électricité nationale israélienne (IEC), qui travaille toujours à rétablir le courant dans plus de 20.000 foyers déconnectés, la police nationale, l’armée et la municipalité de Jérusalem sont la cible, dimanche matin, de nombreuses critiques de la part des Hiérosolymitains​. Mais chacun rejette la faute sur l’autre.

Selon la IEC, des dizaines d’employés parfaitement équipés étaient prêts depuis vendredi à faire face aux coupures de courant mais ont été bloqués à l’entrée de Jérusalem à cause de la municipalité qui n’avait pas encore commencé à déblayer la neige.

La IEC accuse également la municipalité de ne pas avoir coupé les arbres, qui sont tombés pendant la tempête et ont provoqué des pannes d’électricité dans toute la capitale.

Mais la mairie de Jérusalem refuse d’accepter le blâme et pointe du doigt la police, l’armée et l’IEC.

“Je ne suis pas sûr que le public soit conscient de l’ampleur de cette tempête”, se défend le maire de Jérusalem, Nir Barkat. “Nous avons appliqué correctement les procédures (…) il y a eu du retard et des dommages, mais nous nous en sommes sortis respectablement et aucun décès n’est à déplorer”, ajoute M. Barkat.

“Même si nous avions coupé les arbres, cela n’aurait rien changé”, déclare un haut fonctionnaire de la mairie. “Le problème se trouve dans l’infrastructure électrique qui n’a pas été changée depuis des années”.

En ce qui concerne l’armée, la Mairie affirme que les soldats de Tsahal n’ont pas pris leur mission au sérieux. “Le maire a demandé, vendredi, à l’armée de décréter l’état d’urgence et de venir en aide a la population, mais ils n’ont envoyé que quelques personnes très mal préparées a cette mission”, accuse le haut fonctionnaire.

Lors d’une conférence de presse la nuit dernière, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a, de son côté, rejeté toutes critiques quant à la manière dont Israël a traité la tempête Alexa.

“Nous nous somme préparés a cette tempête comme n’importe quel autre pays l’aurait fait”, a déclaré le Premier ministre. “Certains pays qui subissent régulièrement des intempéries de même intensité sont paralysés pendant des semaines (…) et je suis heureux de dire que ce n’est pas le cas ici”, poursuit Netanyahou.

Les dégâts causés par Alexa ont été évalués à plus de 420 millions de shekels (85 millions d’euros), selon un premier bilan.IDF Spokesperson’s Office

Les fonctionnaires du ministère des Finances ont déclaré que le Trésor public couvrira une partie des coûts engagés par les municipalités pour faire face aux conséquences de la tempête, comme les inondations et les dommages aux infrastructures.

i24news.tv Article original

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here