Israël accuse Moscou de jouer le rôle de “bouclier” pour protéger l’axe Iran-Syrie-Hezbollah

0
37

Pour le ministre israélien chargé des services de renseignements, une chute de Bachar el-Assad “casserait” l’alliance de Damas avec Téhéran.

Une chute du régime syrien de Bachar al-Assad casserait “l’axe” avec l’Iran et son président Mahmoud Ahmadinejad et bénéficierait à Israël, a estimé dimanche le ministre israélien chargé des services de renseignements, Dan Meridor.

Il s’est toutefois refusé à soutenir publiquement une intervention militaire contre le régime syrien. “Nous ne donnons pas de conseils, pratiquement tout le monde arabe est contre ce régime. Il faut attendre pour voir ce que il en résultera”, a ajouté le ministre.

Interrogé sur les risques d’une éventuelle guerre contre Israël, que pourrait déclencher le président Assad pour tenter de sauver son régime, M. Meridor a affirmé: “je ne crois pas que cela soit à l’ordre du jour, mais l’armée israélienne est prête à faire face à toute éventualité”.

M. Meridor a par ailleurs critiqué la position de la Russie, qui joue selon lui, le rôle de “bouclier pour défendre l’axe Iran-Syrie-Hezbollah en empêchant la communauté internationale d’agir sous le parrainage de l’ONU contre le régime Assad”.

Depuis le début en mars 2011 de la révolte réprimée dans le sang par le régime, l’Iran ne cesse d’affirmer son soutien à Damas, son principal allié au Moyen-Orient, en accusant Israël et l’Occident d’encourager les violences pour affaiblir le front anti-israélien dont la Syrie constitue le pivot.

L’Orient-Le Jour

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here