Iran : un nouveau site de lancement de missiles?

0
7

L’Iran aurait construit un nouveau site de lancement de missileLes iraniens parlent de lancement de satellites dans l’espace bien que des recherches contredisent cette thèse

Plusieurs analystes occidentaux estiment que la nouvelle installation iranienne pourrait être utilisée comme base de lancement de missiles balistiques, et non de satellites comme le prétend Téhéran.

Un centre américain dédié au renseignement et aux questions militaires (IHS Jane), a publié une photo prise le mois dernier du site nouvellement découvert, situé à environ 40 km au sud-est de la ville de Shahroud, au nord de l’Iran.

Les analystes du Centre ont précisé que le site, encore inachevé, n’avait pas de réserve de carburant liquide, pourtant nécessaire à une fusée, dans le cadre du programme de satellite domestique revendiqué par l’Iran. Ceci montrerait qu’il s’agit d’un site de construction de missiles balistiques, utilisant du combustible solide.

Shashank Joshi, chercheur à l’Institut Royal United Services, qui a déjà écrit sur le programme nucléaire iranien, a déclaré au journal The Telegraph : “Nous parlons souvent du programme nucléaire de l’Iran, mais la vraie menace pour les pays de la région, ce sont les missiles balistiques.”

“L’Amérique a longtemps dit que l’Iran pourrait être en mesure de tester des missiles balistiques intercontinentaux en 2015”, a-t-il dit, ajoutant que l’Iran avait mis au point des fusées à combustible solide qui sont plus rapides à déployer que les versions de carburant liquide.

“Ce site pourrait effectivement être une installation dédiée au lancement de satellites en orbite. Cependant, l’Iran construit déjà au moins un autre site à cet effet et, en regardant les images satellites que nous avons obtenu, nous pensons qu’il est plus probable que cette installation soit utilisée pour tester des missiles balistiques”, a déclaré Matthew Clements, qui a édité les évaluations du Centre.

La République islamique, accusée de vouloir développer un arsenal nucléaire à des fins militaires, est sous le coup de fortes sanctions internationales.

Le nouveau président, Hassan Rohani, avait indiqué lors de son élection, sa volonté de coopérer avec l’Occident sur le programme nucléaire de son pays, cependant, de nombreux dirigeants restent sceptiques quant à ses intentions réelles, et en première ligne, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, qui pense que l’Iran essaye simplement de gagner du temps.

08-08-2013/ i 24 NEWS Article original

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here