Iran: 530 tonnes de drogues saisies en un an

0
10

L’Iran a saisi environ 530 tonnes de drogues depuis mars 2013, a annoncé aujourd’hui le ministre iranien de l’Intérieur, Abdolreza Rahmani Fazli, regrettant le manque de coopération internationale pour lutter contre les trafiquants.Sur les onze premiers mois de l’année iranienne, qui se termine jeudi, “nous avons saisi 532 tonnes de drogues, en hausse de 17% par rapport à la même période l’année d’avant”, a déclaré le ministre lors d’une conférence de presse sur le bilan de ses services. L’opium représente 77% de ces saisies, le haschich 14% et l’héroïne 3%.

La quasi-totalité de l’opium vient de l’Afghanistan voisin, où la production a atteint 5.500 tonnes en 2013, une hausse de 49% par rapport à 2012, selon l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime. Au total, “80% des saisies d’opium dans le monde ont lieu en Iran”, a déclaré le ministre dont la “priorité est de fermer totalement la frontière pour empêcher l’entrée des convois dans le pays”.

L’Iran a lancé un vaste programme de construction de routes longeant l’Afghanistan et le Pakistan pour faciliter les patrouilles frontalières. Désormais, “80% des affrontements avec les trafiquants armés se déroulent le long de la frontière, ce qui veut dire que nous contrôlons mieux ces zones”, s’est-il félicité. Parallèlement, le ministre a critiqué les pays occidentaux qui ne fournissent ni aide financière ni équipement pour lutter contre ce trafic.

Les saisies de drogue de synthèse sont également en très forte augmentation, selon le ministre. Depuis un an, les forces de l’ordre ont saisi 3.500 kg de cristal (méthamphétamines) et détruit 375 ateliers de fabrication.

Importante route de transit de la drogue vers l’Europe et le Moyen-Orient, l’Iran, où le trafic est passible de la peine capitale, en est aussi une victime directe. Le pays compte “1,32 million de toxicomanes” sur une population de 75 millions d’habitants, a indiqué le ministre. En décembre, une responsable des services de lutte contre la toxicomanie avait estimé qu’en comptant les familles des toxicomanes, la drogue affectait 6 millions de personnes en Iran.

18-03-2014/AFP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here