Il construit un fusil avec des objets vendus dans un aéroport.Vidéo.

0
15

A la manière d’un pirate informatique, il a voulu démontrer les failles du système de détection des armes et des explosifs dans les aéroports. Evan Booth, un programmeur américain, a réussi à fabriquer un fusil en utilisant uniquement des produits achetés dans les boutiques d’un terminal d’aéroport, c’est-à-dire une fois les contrôles de sécurité passés. Il a publié le mode d’emploi et expliqué sa démarche au site américain Fast Company.

Il y décrit comment, avec des piles, du chewing-gum, un sèche-cheveux ou encore des pièces de monnaie, il est parvenu à réaliser une arme létale et rechargeable.

Il expose dans cette vidéo (en anglais) la facilité avec laquelle il a construit son arme et les dégâts qu’elle est susceptible de faire.

Le projet est né de son exaspération devant les scanners corporels, qui équipent aujourd’hui la plupart des aéroports américains. « C’est tellement invasif, et très cher. Et si vous passez sans souci à travers ces trucs, pourquoi tout ce qu’il faut pour fabriquer une arme »>Article original est disponible à l’intérieur du terminal ? Si on essaie d’empêcher la menace terroriste dans un aéroport, c’est déjà trop tard. »

Comme l’explique le site Consumerist Article original (en anglais), l’objectif d’Evan Booth n’est pas de donner de mauvaises idées à certains, mais de signaler aux autorités les failles existantes.

Avant de publier le mode d’emploi de son arme, il a ainsi prévenu l’administration de la sécurité des transports ainsi que le FBI de la nature de ses recherches. Des policiers fédéraux ont ainsi improvisé une visite chez le jeune programmeur pour vérifier ses travaux. « C’est encourageant », a estimé ce McGyver en herbe.

Christophe Rauzy France TV INFO Article original

1 COMMENT

  1. {{Les chercheurs iraniens pourront s’installer dans la salle d’attente avec leur matériel et fabriquer leur bombe à la barbe de tous les chef d’Etat et ministres des affaires étrangères de passage . Marrant non ?}}

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here