Halal et cacher: Fillon critique des “traditions ancestrales”.

0
27

En pleine polémique sur la viande halal, François Fillon a provoqué lundi la colère du Crif en suggérant aux juifs et aux musulmans de revenir sur les “traditions ancestrales” d’abattage rituel des animaux, qui ne correspondent plus aujourd’hui “à grand-chose”.

François Fillon a suggéré lundi aux grandes religions de revenir sur les “traditions ancestrales” d’abattage rituel des animaux, qui ne correspondent plus aujourd’hui “à grand-chose”, tout en précisant que ce n’est ni le “jour ni le moment” d’ouvrir ce débat. | Sebastien Bozon

Lundi matin, le Premier ministre, s’exprimant à titre personnel, a estimé sur Europe 1 que “les religions devaient réfléchir au maintien de traditions qui n’ont plus grand chose à voir avec l’état aujourd’hui de la science, l’état de la technologie, les problèmes de santé”.

Ces déclarations ont suscité le mécontentement du président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), Richard Prasquier, dont l’organisation entretient de bonnes relations avec Nicolas Sarkozy.

“J’ai été choqué de l’entendre s’exprimer ainsi”, “la déclaration de François Fillon est stupéfiante”, a déclaré à l’AFP Richard Prasquier.

“Même s’il dit que c’est à titre personnel qu’il s’exprime, quand on est Premier ministre, on a une parole officielle. Nous sommes dans un pays de séparation de l’Eglise et de l’Etat”, a rappelé M. Prasquier.

Sollicité à plusieurs reprises, le Conseil français du culte musulman (CFCM) n’a pu être joint.

A l’UMP, la secrétaire nationale Salima Saa, étoile montante du parti majoritaire, s’est déclarée “attristée de voir s’étaler des jugements négatifs et dévalorisants sur les musulmans de France”.

M. Fillon avait précisé sa pensée en affirmant qu'”on est dans un pays moderne”. “Il y a des traditions qui sont des traditions ancestrales, qui ne correspondent plus à grand-chose alors qu’elles correspondaient dans le passé à des problèmes d’hygiène”, a enchaîné M. Fillon.

“On pourrait y réfléchir”, a-t-il ajouté, précisant toutefois que ce n’était “pas le jour et pas le moment d’engager ce débat”.

Juppé mal à l’aise

La polémique sur la viande halal a été initiée par la candidate du Front national, Marine Le Pen, puis reprise par Claude Guéant qui l’a même liée au droit de vote des étrangers non communautaires aux élections locales.

Nicolas Sarkozy a pour sa part plaidé samedi à Bordeaux en faveur de “l’étiquetage de la viande en fonction de la méthode d’abattage”. Lundi dans l’Aisne, il est revenu sur le sujet devant la presse, : “Un sondage disait il y a dix jours que le premier sujet de préoccupation des français, c’est cette question de la viande halal”, a-t-il lancé, alors qu’il avait jugé le 21 février qu’il s’agissait d’une “polémique qui n’a pas lieu d’être”.

Il n’est “pas judicieux” et “ce n’est pas le moment de parler” de l’étiquetage de la viande halal ou casher, a de son côté réagi le Grand rabbin Bruno Fiszon, spécialiste des questions d’abattage au Consistoire central.

“Si on veut informer, qu’on informe le consommateur sur tous les événements qui ont amené son steak dans l’assiette. Un étiquetage qui se focaliserait uniquement sur le rituel conduirait à une stigmatisation”, a-t-il insisté.
M. Fillon a défendu la position du président-candidat et réfuté toute stigmatisation des musulmans et juifs de France: “On ne peut demander à la fois la traçabilité de tous les produits et ne pas souhaiter que les Français sachent ce qu’ils mangent”.

Il n’a pas désavoué non plus Claude Guéant pour avoir établi un lien entre droit de vote des étrangers et viande halal. Le ministre de l’Intérieur a d’ailleurs répété lundi soir, quasiment dans les mêmes termes, ses propos sur un lien éventuel entre vote des étrangers et viande halal.

Le ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé, a pour sa part pris ses distances avec le sujet. “J’ai déjà dit que le +choc des civilisations+ n’était pas ma tasse de thé. Je pense que le problème de la viande halal est un faux problème en réalité, qu’il y a d’autres vraies questions qu’il faut se poser”, a déclaré le maire de Bordeaux.

NDLR – Décidément ils sont devenus fous. S’ils veulent tuer le judaïsme ils ne s’y prendraient pas autrement. Et l’étude de la Torah ce n’est pas une tradition ancestrale. C’est du n’importe quoi.

1 COMMENT

  1. Bonsoir à tous . Pourquoi ne pas endormir l’animal ? Comment fait-on pour soigner les
    animaux sauvages dans la nature ? On lui tire à distance une flèche dans la cuisse
    avec un fusil !! Voilà un moyen moderne qui permettrait à l’animal de ne pas souffrir !

    Qui vous dit que l’animal n’a pas peur ? Qu’il ne comprend pas qu’il vit ses derniers
    instants ?? . Et je pense que ce devrait être ainsi pour tous les animaux .

    Et ceux qui donnent un coup de massue sur la tête (pour la viande non cachère) devrait
    agir de la même façon .

  2. Bonjour DANY,

    Vous ne savez pas de quoi vous parlez, lors d’un abattage par un Mohel, la veine jugulaire est tranchée par un rasoir très fin en même temps que l’aorte, l’animal ne sent pas la blessure en raison du tranchant du rasoir, peut être vous êtes vous tranché en vous rasant au couteau (ce qui n’est pas cacher) vous ne ressentez la brulure du rasoir que tardivement.

    Hors le fait de trancher cette seconde veine a pour effet de plonger instantanément la bête dans le coma en 2 secondes le cerveau n’étant plus irrigué.

    Il vaut mieux ne pas écouter Mademoiselle Brigitte BARDOT sur ce sujet.

    Eli LAIK

  3. François Fillion refuse–il de participer aux chasses présidentielles? Pourtant, les animaux, non seulement n’y sont pas étourdis avant la mise à mort, mais la plupart du temps, blessés, agonisent pendant des heures dans la souffrance.

  4. Shalom Raphael
    Certains frères ont vraiment la mémoire courte . Sarko a crée son union pour la méditerranée avec tous les criminels arabes présents . Il est a plus mal à la communauté que les “gauchos ” comme vous dites . Mon vote sera pour la gauche car j’en ai ma claque de l’ump .

  5. Vous enjolivez la réalité, l’animal meurt dans d’atroces souffrances mais cela arrange votre conscience d’affirmer le contraire. heureusement ces pratiques ancestrales, touchent à leur fin.

  6. Excellente analyse, par votre post vous faites avancer la cause de la souffrance animale. le Halal et le Cacher sont des pratiques barbares d’un autre temps

  7. Tant mieux, celà fera plus de voix pour la Gauche, j’espère que de nombreuses personnes vous imiteront.
    François Hollande n’a pas plus d’amitiés arabes que Sarkozy, je trouve que vous avez la mémoire bien courte.
    Qui a reçu Kadhafi comme un prince, qui a invité Assad au défilé du 14 juillet sur les Champs Elysées, c’est bien votre ami Sarkozy, non???

  8. Bonjour,

    Très bonne analyse cher Monsieur et je vous remercie pour votre objectivité. Sachez que beaucoup de Juifs sont d’accord pour une réflexion en sens mais que le lobby “hyper mercantile” de la boucherie est très puissant. Il comprend des membres de toutes confessions que seuls une loi et de nombreux contrôles pourront stopper. Cordialement. Thierry.

  9. Bonjour,

    Avant de rebondir sur un sujet, merci de vous informer complètement, plutôt que de faire du “prêt-à-penser”.
    Voici une video montrant la réalité d’un abattage avec (soit-disant) étourdissement préalable, notamment à partir de 5’00:
    http://www.dailymotion.com/video/x866s8_larmes-cachees-derriere-la-paroi-de_animals?start=492#from=embed

    Attention, elle est extrêmement difficile pour des personnes sensibles mais son visionnage est nécessaire pour se faire une idée qui ne soit pas une idée de “salon”.

    En réalité, toute mise à mort est un moment difficile pour l’animal. Il faut donc cesser de s’indigner sélectivement. Posez-vous également la question des poissons qui mettent des heures avant de mourir asphyxiés (je me rappelle notamment d’une carpe sur l’étal d’un poissonnier dont les ouïes bougeaient encore). Que dire également de cette écrevisse sortie du vivarium vivante pour être posée directement sur un gril, essayant désespérément d’échapper à son destin en se déplaçant hors de gril et qui était inlassablement remis à son point de départ par le restaurateur?

    Je comprends néanmoins les goyim qui n’ont pas envie de se plonger dans les méandres d’une religion (aussi complexe que le judaïsme) pour en saisir tout sons sens. Par contre, j’ai du mal à écouter les critiques venant d’israélites qui eux, n’ont pas pris la peine de s’informer afin de comprendre leur propre religion et concevoir qu’à un certain niveau spirituel, l’animal qui est tué, réalise son destin et notamment en étant consommé durant Chabat, Yom Tov ou pendant tout autre repas
    (avant de vous indigner sur ce dernier point qui peut paraître surprenant, prenez la peine de dialoguer avec un décisionnaire religieux suffisamment pédagogue (ce que je n’ai pas la prétention d’être) , afin de vous permettre de vous faire une opinion en toute connaissance de cause).

  10. La “bonne âme” que je suis ne mange ni crustacés, ni huitres, ni foie gras etc, etc.
    A chacun d’avoir son éthique !

  11. La bête égorgée par un chohet devient inconsciente en quelques secondes.
    Les soubresauts ne sont que des réflexes et la bête ne souffre pas.
    Les bonnes âmes devraient s’émouvoir de la souffrance des langoustes et homards plongés vivants dans l’eau bouillante ou des huitres croquées vivantes…

  12. Et, bientôt le poisson, le vendredi ?

    On y est… Au fond… On suivait le débat sur la viande hallal avec dégoût… Attendant, confiant, que des hommes politiques de culture et de tolérance, même de droite y mettrait fin sans tarder, sans concession… Et voilà que le premier ministre de la république française vient de salir cet espoir, en étalant son ignorance et l’instabilité de sa personnalité dans un exercice misérable de voiture balai électorale. Dans le sillage des deux blondes – Marine le Pen et Brigitte Bardot – Musulmans et Juifs renvoyés à “l’archaïsme” de leurs traditions et stigmatisés pour quelques voix illusoires.
    Dans la Raison des Nations, Pierre Manent écrivait : “Le peuple juif, en revenant en Israël, a accompli sa “sortie d’Europe”. Je veux dire : grâce au rétablissement de son État, il a cessé d’être dépendant spirituellement des nations européennes dans lesquelles il vivait ou vit encore. C’est l’issue d’une très longue séquence historique. Ce n’est pas seulement la conséquence de la destruction des Juifs d’Europe ; c’est aussi la suite de l’effacement de soi auquel les nations européennes travaillent depuis vingt ans avec un zèle qui étonne. Étant ainsi “sorti d’Europe”, le peuple juif invite l’Europe à dire son nom. Il lui demande son nom. ” Nous avons aujourd’hui une réponse : l’indignité.
    Il reste à tous ceux que ces propos meurtrissent, désespèrent, pratiquants ou non, envoient à ces troublions du beau et bien vivre ensemble, un signal radical de rejet définitif. Et que les représentants religieux et culturels de nos concitoyens ainsi désignés fassent, ensemble, fermement entendre leurs voix. La déclaration du CRIF, pour une fois courageux, est une première étape…

  13. Cette reaction me parrait plus politique que religieuse, d’autant que la partie que nous ne mangeons pas est vendu aux musulmans qui en sont friands. Si Sarkozy ne passe pas, sachez que nous nous contenterons que de la viande Hallal.
    Pour ceux qui veulent confondre Hallal et Cacher, dans les pays Musulmans ils mangent du Hallal.
    Continuez, nous allons perdre le Cacher pour le Hallal, la démocratie contre la Charia et Israel contre la Palestine.

  14. D’habitude , je ne suis pas d’accord avec les goys mais cette fois je comprends leur position quand ils disent qu’il faut abandonner l’abattage rituel et que c’est une forme de barbarie qu’il faut abolir ; quand on égorge les bêtes, ellles se sentent mourir en baignant dans leur sang et c’est intolérable pour les gens sensibles à la souffrance ; d’ailleurs les vétérinaires nous disent que les animaux abattus dans ces conditions sont stressés et communiquent à la viande des ondes négatives que l’on retrouve dans l’estomac des consommateurs ; c’est comme les combats de gladiateurs et la Taureaumachie qui ont fini par être supprimés malgré que c’étaient aussi des traditions ancestrales ; on n’est plus à la même époque qu’autrefois et il faut en tirer les conséquences ; c’est vrai que cela risque de changer la vie des bouchers cacher qui font du business en vendant la viande 2 fois plus chère que les autres ; mais, il faut s’adapter ou disparaître et j’espère que mes propos n’ont pas choqué certains et si c’est le cas , je vous prie de m’en excuser, car ce n’est pas mon but.

  15. Le halal doit être interdit dans la sphère publique non seulement parce qu’il contrevient aux lois sur le bien-être animal, mais surtout parce qu’il est un marqueur identitaire – comme le voile- utilisé par les islamistes dans leur combat contre notre civilisation occidentale. Je sais parfaitement que le sur ce point il n’est est absolument pas de même pour le cacher, néanmoins, vous comprendrez qu’il est impossible à un gouvernement laïque de faire 2 poids 2 mesures sans être accusé de discrimination ! Je ne peux qu’engager la communauté juive à abandonner ces pratiques d’un autre âge qui la placent au même niveau que les islamistes les plus rétrogrades.

  16. L’ignorance de monsieur Fillon est abyssale. Il est clair qu’après ces paroles, je ne pourrais voter pour l’UMP .les amitiés arabes de monsieur hollande m’interdisant de voter pour lui, je resterai donc à la maison. Pauvre france, le niveau du débat est vraiment tombé très bas.

  17. la cacherout doit être dissociée du hallal, dans la mesure les veines jugulaires de l’animal doivent être tranchées pour la cacherout alors que pour la méthode de la tête tranchée comme elle se pratique actuellement convient au hallal.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here