Grèce : cachez cette croix gammée…

0
10

Croix gammées et autres symboles nationalistes fièrement tatoués sur un bras ou un mollet ont moins la cote en Grèce depuis l’offensive des autorités contre le parti néonazi Aube dorée, poussant certains à se débarrasser de ces encombrants emblèmes, a rapporté mardi le quotidien Kathimerini.”Il existe une forte demande d’effacement des tatouages nazis. J’ai tous les jours des appels de personnes demandant le prix d’une telle intervention”, affirme le dermatologue Christophoros Tzermias, interrogé par le journal.
“La plupart disent qu’ils ont fait ça sans y penser et qu’ils voient maintenant ce que signifient Aube dorée et le fascisme (…)”, ajoute-t-il.

La tendance est confirmée par Spiros Papakonstantinou, un tatoueur athénien qui voit arriver des clients désireux de transformer ces tatouages en dessins moins compromettants, après plusieurs années au cours desquels les tatoueurs étaient “submergés” de commandes de symboles nationalistes.

Le tatoueur confie cependant à Kathimerini qu’il pensait que les demandes de modification seraient plus nombreuses après la charge de la justice contre le parti néonazi et six de ses députés inculpés de participation à une “organisation criminelle”.

Le chirurgien esthétique Spiros Vlaxos témoigne d’ailleurs dans le journal que les tatoués contrits ont toujours représenté une clientèle importante, même avant la disgrâce d’Aube dorée : “Il y a beaucoup de gens qui regrettent les tatouages faits dans leur jeunesse”.

09-10-2013/AFP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here