Golan: Ban recommande de mieux équiper la mission de l’ONU pour se défendre

0
7

Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a recommandé “de renforcer les capacités d’autodéfense” des Casques bleus déployés sur le Golan, en butte aux retombées du conflit syrien, dans un rapport adressé mercredi au Conseil de sécurité.M. Ban recommande aussi de porter l’effectif de la Force de l’ONU pour le désengagement sur le Golan (Fnuod) à 1.250 hommes, soit le maximum autorisé par les résolutions du Conseil.
La Force compte aujourd’hui 900 observateurs venus de trois pays (Autriche, Inde, Philippines) et équipés seulement d’armes de poing.

Selon des diplomates, M. Ban ne demande pas de les armer plus lourdement mais de leur fournir de meilleurs équipements de protection, comme des véhicules blindés.
L’Autriche a annoncé qu’elle allait retirer ses 378 soldats pour des raisons de sécurité, et a entamé mercredi ce retrait.

“En raison de l’évolution de la situation en matière de sécurité (..) il est nécessaire d’envisager des ajustements supplémentaires au dispositif et aux opérations de la Mission”, explique M. Ban dans son rapport. “Cela suppose, de manière prioritaire, de renforcer les capacités d’autodéfense de la Fnuod, y compris en portant son effectif à 1.250 environ et en améliorant son équipement”.

L’ONU continue de solliciter des pays susceptibles de fournir des troupes à sa mission sur le Golan après le retrait autrichien.
Selon des diplomates, Fidji a fait part de son intention de fournir 500 soldats. D’ici fin juin, 170 soldats fidjiens vont ainsi être déployés pour remplacer le contingent croate. Celui-ci s’était retiré de la Fnuod il y a quelques mois, de même que les contingents canadien et japonais.
Moscou a également proposé d’envoyer des soldats pour remplacer les Autrichiens mais en principe l’accord de désengagement du Golan de 1974 entre Israël et la Syrie ne le permet pas.

Le Conseil doit renouveler le mandat de la Fnuod, qui arrive à expiration le 26 juin.
La Force est chargée depuis 1974 de faire respecter le cessez-le-feu sur le Golan, région du sud-ouest de la Syrie occupée en grande partie par Israël.

A la suite d’incursions de l’armée et de rebelles syriens dans la zone de séparation sur le Golan, la Fnuod a été plusieurs fois prise pour cible et a dû réduire ses patrouilles.

12-06-2013/AFP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here