Genève-2: pas de rôle pour Assad dans la transition

0
8

La coalition de l’opposition syrienne a
affirmé mardi dans sa première réaction à l’annonce de la tenue de la
conférence de Genève, le 22 janvier, que Bachar al-Assad ne devait jouer aucun
rôle dans la phase transitoire.”La coalition affirme son refus total de la participation de Bachar
al-Assad et de tous les criminels responsables du meurtre du peuple syrien
dans l’instance de pouvoir durant la période transitoire et exige qu’ils
n’aient aucun rôle dans l’avenir politique de la Syrie”, dit l’opposition dans
un communiqué.
Bien que cette initiative ait été rejetée par les jihadistes et les
rebelles islamistes, largement majoritaires sur le terrain, la Coalition a
jugé “très positive” l’annonce d’une date pour cette réunion, maintes fois
reportée.

Elle estime que dans le cadre de la préparation de cette conférence, la
communauté internationale “doit faire en sorte que des aides humanitaires
soient distribuées dans tout le pays et que les prisonniers soient libérées”.
Elle demande aussi “l’arrêt immédiat des massacres”.
La Coalition estime que Genève-2 doit “mettre en application toutes les
dispositions avancées à Genève-1” qui s’était tenue en juin 2012.
Lors de cette réunion, les participants s’étaient mis d’accord sur la
formation d’un gouvernement transitoire tout en passant sous silence le rôle
de Bachar al-Assad.

La conférence de Genève-2 a été initiée par la Russie et les Etats-unis
afin d’amener le régime et les rebelles à la même table de négociations.

BEYROUTH, 26 nov 2013 (AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here