Gaz lacrymogène pour disperser une manifestation d’étudiants pro-Morsi au Caire

0
8

La police égyptienne a tiré lundi des gaz
lacrymogènes pour disperser une manifestation étudiante de soutien au
président islamiste Mohamed Morsi destitué par l’armée, ont indiqué des
responsables des services de sécurité. Les étudiants, partis d’al-Azhar au Caire, l’une des plus prestigieuse
universités islamiques du monde, ont coupé un axe important à proximité, avant
d’être dispersé par des tirs de grenades lacrymogènes et de chevrotine,
ont-ils expliqué. Aucune victime n’avait été signalée dans l’immédiat.

Sur place, un journaliste de l’AFP a vu le sol jonché de pierres, de bris
de verre et de grenades lacrymogènes après que la route a été rouverte par les
forces de sécurité.

Des témoins ont évoqué “l’odeur étouffante des gaz lacrymogènes jusque dans
les salles de cours”, tandis que des colonnes de fumée s’échappaient du
campus, autour duquel les forces de sécurité étaient déployées.
Pour les manifestants pro-Morsi, décimés ou arrêtés dans la rue, les
universités sont devenues depuis la rentrée, il y a un mois, le dernier
bastion de leur mobilisation qui peine à déplacer des foules, quatre mois
après la destitution et l’arrestation de M. Morsi le 3 juillet.

Plus d’un millier ses partisans ont été tués par la police et l’armée
depuis le 14 août et plus de 2.000 Frères musulmans, la confrérie de M. Morsi,
ont été arrêtés, dont leurs principaux leaders.
L’ex-président, toujours détenu au secret, doit être jugé à partir du 4
novembre pour la mort de manifestants lors de marches devant son palais
présidentiel en décembre 2012.

LE CAIRE, 28 oct 2013 (AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here