Flickr glorifie les Jihadistes occidentaux morts en Syrie

0
9

Les djihadistes changent de réseau social, et passent de Facebook à Flickr pour publier des photos de martyrs tués en Syrie, dont des étrangers venus des États-Unis, du Royaume-Uni, de France, d’Australie et d’Espagne
Dans le cadre de leur stratégie médiatique en ligne, les groupes djihadistes utilisent domaines et technologies occidentales : ils téléchargent des vidéos sur YouTube, créent des pages officielles Facebook, twittent de nouveaux flashs en provenance des fronts djihadistes, et mettent en ligne des photos récentes sur Instagram. Les djihadistes dépendent désormais de l´hébergement Internet gratuit, dont le contenu peut être téléchargé de manière anonyme, fiable et sans frais.


« Hasam Al-Sham, ressortissant français d’origine libanaise, Dieu lui a donné une connaissance abondante que ce soit en médecine légale, dans le domaine militaire ou en analyse politique… A l’aube du mercredi, le sixième jour du Ramadan, il a été blessé dans un attentat dans l’une des banlieues proches de la frontière syro-libanaise et a été immédiatement fait martyr »

Téléchargée le 10 mars 2013 flickr.com Article original

L´utilisation des réseaux sociaux en ligne dans le conflit actuel en Syrie met en lumière la dépendance totale du mouvement du djihad mondial vis-à-vis d’Internet et des supports de médias sociaux américains. Par exemple, un groupe djihadiste, la brigade Al-Haq (section du Front islamique syrien), utilise Skype pour mobiliser de nouvelles recrues pour son camp d´entraînement du Bataillon Al-Ansar, et un grand nombre de djihadistes syriens utilisent Facebook, YouTube et Twitter pour communiquer, planifier des attaques, faire des collectes de fonds et garder le contact avec familles et amis.


« Rafael Gendroun (Abdullrawuf – Abu Marwa), martyr de France, devenu martyr le 14 avril 2013. Il était membre de la Brigade Hawks syrienne au nord de la Syrie. »

Téléchargée le 1er mai 2013 flickr.com Article original/

Les médias sociaux basés aux Etats-Unis sont également utilisés pour diffuser des photos et des éloges funèbres de djihadistes tués au combat (voir Enquête et analyse n° 990 de MEMRI, Faces Of Death – Part II: On Twitter, Jihadis Disseminate Death Photos Of Martyrs – Noting Their Beatific Smiles, Scent Of Musk Emanating From Their Bodies, And The Virgins Awaiting Them In Paradise; Other Popular Tweets Include Death Photo Of Boston Bomber, 2 juillet 2013, et Enquête et analyse n° 939, Faces Of Death: On Twitter, Jihadis Distribute Photos Of ´Martyrs´, 22 février 2013).


Bande animée de propagande pour rejoindre le Jabhat al Nusra en Syrie.

Par exemple, un éloge funèbre posté sur Facebook, d’Abu Qasura Al-Tunisi, tunisien, très actif sur le forum djihadiste Al-Falloudja – aujourd’hui dissout – qui s’était rendu en Syrie pour combattre aux côtés de Jabhat Al-Nusra, affilié à Al-Qaïda, énonçait : « Il a rejoint le djihad sans nulle autre aide qu’Allah et Google Earth. » La photo de sa dépouille a été largement diffusée et partagée via Twitter par les djihadistes en ligne ; des vidéos de l´opération martyre dans laquelle il a été tué, et de son enterrement, sont disponibles sur YouTube. Il a apparemment utilisé Google Earth, non seulement pour rejoindre le djihad en Syrie, mais aussi pour d´autres voyages ; des photos de lui en Italie, prises avant son arrivée en Syrie, sont visibles sur sa page Facebook.

Flickr, site de partage de photos en ligne, est aujourd´hui l´une des plus grandes sociétés de médias sociaux des États-Unis infestées par les djihadistes et utilisées pour soutenir le djihad en Syrie. Le 3 mai 2013, un membre du forum djihadiste Al-Fida, « Ghuraba Al-Sham » (Etrangers en Syrie), indiquait que la page Facebook « The Foreigners in the Syrian Revolution » (Les étrangers dans la Révolution syrienne), qui couvrait des combats de ressortissants étrangers en Syrie – en particulier ceux des « martyrs » – avait été supprimée par Facebook pour violation des termes d´utilisation. Ce membre a ensuite informé qu’un nouveau compte Facebook avait été ouvert avec les mêmes objectifs, et que les photos et vidéos d´étrangers tués en Syrie visibles sur la page supprimée de Facebook pouvaient désormais être vues sur YouTube et Flickr.

A ce jour, ce compte Flickr, ouvert en février 2013, avant l’annulation de la page Facebook, comprend 360 photos de martyrs ; certaines de ces photos figurent dans le présent rapport. Il s’agit de photos de martyrs qui se sont rendus en Syrie depuis l’Albanie, la France, l’Irlande, la Suède, l’Australie, l’Espagne, les Etats-Unis, le Royaume-Uni, le Danemark, l´Azerbaïdjan, le Caucase (Daguestan et la Tchétchénie), l´Algérie, le Bahreïn, l’Egypte, l’Irak, la Jordanie, le Koweït, le Liban, la Libye, la Palestine, l´Arabie Saoudite, la Tunisie, la Turquie, les Émirats arabes unis et le Yémen.

MEMRI Middle East Media Research Institute

Rapport d’Enquête et analyse n° 1005

Par : Steven Stalinsky *

Consulter le rapport intégral avec les photos sur le site de MEMRI Article original

* Steven Stalinsky est directeur exécutif de MEMRI.

Pour adresser un email au MEMRI ou faire une donation, écrire à : memri@memrieurope.org.

Pour consulter l’intégralité des dépêches de MEMRI en français et les archives, libres d’accès, visiter le site www.memri.org/french.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here