Filière islamiste derrière des pompes funèbres ? Grosse opération policière dans le nord de la France…

0
11

Dans le Nord de la France existe une chaîne de pompes funèbres musulmanes du nom de El Ouadjib. Elle respecte le rite musulman d’ensevelissement des corps. Le 26 novembre se déclenche une vaste opération du GIPN (Groupe d’intervention de la Police Nationale) et de la DCRI (Direction centrale du Renseignement Intérieur) dans trois agences, celles de Lille, Roubaix et Maubeuge.

Apparemment cette opération est téléguidée par Paris. Les moyens employés sont considérables en hommes et en véhicules. Une perquisition est diligentée en même temps sur ces trois sites. Il s’agit de démanteler une filière jihadiste ayant pour but de d’envoyer des combattants vers la Syrie contre le régime du président Hassad. Le tout sur commission rogatoire d’un juge parisien antiterroriste. Tant à Lille qu’à Roubaix, les policiers font choux blanc.

A Maubeuge, apparemment les responsables de la succursale ouverte en février dernier n’ont semble-t-il pas oublié le clair de lune, symbole de la paix citadine. En revanche à Sallaumines effectivement un homme de 35 ans est arrêté. En réalité le début de la piste tenait effectivement à l’arrestation de deux « jeunes » et leur inculpation : l’un d’entre eux qui se retrouve en prison. Mais jamais deux sans trois, l’agence de Sallaumines fournit le troisième. Il s’agit d’un employé de 35 ans qui a été interpellé. Ses patrons protestent de leur bonne foi qu’à priori il n’y a pas lieu de mettre en doute. En réalité le « jeune » qui se trouve en prison avait déjà été en Syrie pour combattre ; le deuxième jusqu’à la frontière de ce pays et de la Turquie. Reste à déterminer le rôle du troisième. Il est évident qu’il s’agit d’une filière que la police doit remonter pour la démanteler. Celle-ci part de Roubaix pour arriver en Syrie. C’était celle qu’avait utilisé Sofiane, un jeune roubaisien converti à l’Islam et qui trouva la mort en Syrie dans des conditions qui n’ont jamais été élucidées. Il aura été probablement la victime de son embrigadement par la filière roubaiso-syrienne que la police cherche à démanteler. L’ampleur des moyens employés laisse à penser que cette affaire aura une suite. Mais la police n’en dit pas plus.

LE 30 NOVEMBRE 2013 À 6:55 /
lille-islamiste-MPI

medias-presse.info Article original

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here