FLASH INFO : ISRAEL – GAZA

0
11

Gaza: trève entre Israël et les groupes terroristes palestiniens. Une trêve est intervenue mardi entre Israël et les groupes terroristes palestiniens de Gaza, au terme de près de quatre jours de confrontation au cours desquels 25 Palestiniens ont été tués et environ 200 missiles tirés vers Israël.

Dans la nuit de lundi à mardi, un responsable du renseignement égyptien impliqué dans une médiation avait annoncé qu’un “accord complet et réciproque pour terminer les hostilités actuelles entre les deux parties, y compris un arrêt des éliminations était entré en vigueur à 01H00 mardi” (lundi 23H00 GMT).

Le Jihad islamique, dont la branche armée, les Brigades Al-Qods, a perdu 14 combattants dans la confrontation et revendiqué la plupart des tirs sur Israël depuis vendredi, a confirmé le cessez-le-feu, à condition qu’il soit réciproque. “Nous acceptons un cessez-le-feu si Israël accepte de l’appliquer en mettant fin à ses agressions et ses assassinats”, a déclaré un porte-parole du mouvement radical à Gaza, Daoud Chihab.

“Il y a effectivement une entente, et nous suivons ce qui se passe sur le terrain”, a affirmé le ministre israélien chargé de la défense passive, Matan Vilnaï, démentant néanmoins tout engagement à cesser les “éliminations ciblées” de chefs militaires palestiniens. “Tous ceux qui se livrent au terrorisme contre Israël doivent savoir qu’ils sont dans notre collimateur”, a prévenu M. Vilnaï sur la radio publique. “Apparemment la tendance est à l’accalmie et apparemment le round d’affrontements que nous avons connu est derrière nous”, a-t-il souligné.

“Si les terroristes maintiennent le calme, nous en ferons autant, s’ils tirent, nous les frapperons, tout dépend d’eux”, a déclaré à la radio publique le chef d’état-major israélien, le général Benny Gantz.

Sur le terrain, le nombre de roquettes et d’obus de mortier tirés de Gaza vers Israël a très fortement diminué. “Deux roquettes ont été tirées durant la nuit sans faire ni victime ni dégât”, selon le porte-parole de la police israélienne, Micky Rosenfeld. Le porte-parole de l’armée a également indiqué que l’aviation israélienne n’avait effectué aucun raid dans la bande de de Gaza durant la nuit.

Le Hamas, au pouvoir à Gaza, qui était engagé dans des contacts avec les services de renseignements égyptiens pour rétablir la trêve qu’il fait régner dans le territoire palestinien, n’a pas fait de commentaire.

Mais lundi, un député de la majorité parlementaire du mouvement islamiste, Younès al-Astal, a indiqué que l’Egypte avait proposé au gouvernement du Hamas de livrer du carburant pour l’unique centrale électrique de Gaza en cas de retour à la trêve.

“Les renseignements égyptiens ont proposé au gouvernement palestinien (du Hamas à Gaza, NDLR) de fournir le carburant nécessaire pour faire fonctionner la centrale électrique et rétablir l’activité des transports et des usines en échange d’une trêve sur le terrain dans la bande de Gaza”, a-t-il affirmé dans un communiqué.

Ce nouveau cycle de violences avait été déclenché par la liquidation vendredi dans un raid aérien israélien de Zouheir al-Qaïssi, chef des Comités de résistance populaire (CRP), accusé par Israël de préparer un attentat via le Sinaï égyptien.

Au total, 25 Palestiniens ont été tués depuis le début des violences et plus de 80 autres blessés. Dans le même temps, près de 250 projectiles tirés de Gaza sont tombés en Israël et plus de 50 autres ont été interceptés par le système de défense antimissile Iron Dome (Dôme de fer), selon l’armée israélienne.

Le Quartette pour le Proche-Orient (Etats-Unis, Russie, Union européenne et ONU), qui s’est réuni pour la première fois depuis six mois, lundi à New York, avait “exprimé sa profonde inquiétude devant la récente escalade et appelé au calme”.

AFP

———————–

Gaza : le Jihad islamique accepte un cessez-le-feu avec Israël

Le ministre israélien chargé de la défense passive Matan Vilnaï ainsi qu’un porte-parole du Jihad islamique ont confirmé dans la matinée de mardi 13 mars qu’un cessez-le-feu avait été conclu pour mettre fin au cycle de violences qui a débuté vendredi dans la bande de Gaza et au sud d’Israël.

“Il y a effectivement une entente, et nous suivons ce qui se passe sur le terrain”, a affirmé Matan Vilnaï à la radio publique sans donner de détails mais en soulignant “qu’apparemment la tendance est à l’accalmie et apparemment le round d’affrontements que nous avons connu est derrière nous”.

Un cessez-le-feu “complet et réciproque”

“Nous acceptons un cessez-le-feu si Israël accepte de l’appliquer en mettant fin à ses agressions et ses assassinats”, a pour sa part affirmé le porte-parole du Jihad islamique Daoud Shehab qui s’exprimait à Gaza.

Auparavant durant la nuit de lundi à mardi, un responsable du renseignement égyptien avait annoncé un cessez-le-feu “complet et réciproque” entre les mouvements palestiniens de la bande de Gaza et Israël.

“Un accord complet et réciproque pour terminer les hostilités actuelles entre les deux parties, y compris un arrêt des assassinats, est entré en vigueur à une heure du matin mardi”, a précisé ce responsable impliqué dans une médiation égyptienne pour réinstaurer une trêve à Gaza.

Ce dernier, s’exprimant sous couvert de l’anonymat, a promis que l’Egypte assurerait le suivi de la mise en œuvre de cet accord.

Lutte armée

Le Hamas, au pouvoir à Gaza, qui était engagé depuis plusieurs jours dans des contacts avec les services de renseignement égyptiens pour rétablir le calme, s’est refusé à toute déclaration.

Ce nouveau cycle de violences avait été déclenché par “l’élimination ciblée” vendredi par Israël de Zouheir al-Qaïssi, chef des Comités de résistance populaire (CRP), mouvement basé à Gaza qui prône la lutte armée contre Israël.

Au total, 25 Palestiniens, dont une majorité de membres de la branche armée du Jihad islamique, les Brigades Al-Qods, ont été tués depuis le début des violences vendredi, et au moins 83 autres blessés.

REPORTAGE PHOTOS

Roquette Grad à Beer Sheva

Des civils près d’Ashdod trouvent un abri dans un tube en béton…

On court pour trouver un abri

Impacte de roquette à Beer Shéva

Impacte de roquette à Beer Shéva

Impacte de roquette à Beer Shéva

Impacte de roquette à Beer Shéva

Maison touchée à Beer Shéva

1 COMMENT

  1. Dés qu’ils reçoivent une raclée , ils demandent une trêve . A mon avis Israël devrait leur mettre encore plus la pression . Aucun répit pour cette pourriture .

  2. OUI bien d’accord en finir une bonne fois pour toute
    une belle vrais bombe de destruction massive et une bonne extermination de tout ces arabes et +
    qui {{résonnera dans le monde entier}}
    l’idéal le rêve (je soupir)
    mais a quand ?
    {{une bonne fois pour toute}}

  3. A mon avis ISRAEL a bien abîmé le HAMAS et le FATAH en supprimant les “têtes pensantes” des opérations terroristes. Ce sur quoi les Palestiniens ont répliqué. Vu que les balises ont stoppé 90 % des tirs, les Palestiniens ont accepté une “trêve” dont on sait très bien qu’ils se serviront pour se réapprovisionner. Enfin cela laisse quelques temps de répit. ISRAEL ne laissera jamais son territoire et ses civils attaqués ainsi.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here