Explosions/Bangkok: mandat d’arrêt contre un 5ème voire 6ème Iranien

0
13

Les autorités thaïlandaises ont émis un mandat d’arrêt contre un Iranien accusé d’être lié à un complot anti-israélien à Bangkok, un dossier dans lequel d’autres Iraniens sont déjà sous les verrous, a indiqué la police lundi.
La justice réclame l’arrestation d’un “cinquième suspect qui a été vu par
les caméras de surveillance le 14 février au matin
“, a indiqué Pansiri
Prapawat, directeur adjoint de la police.

Norouzi Shaya Ali Akbar, qui serait âgé de 57 ans, aurait quitté la
Thaïlande pour l’Iran le jour même.

“Les autorités thaïlandaises le chercheront par la voie diplomatique”, a ajouté l’officier.

La police travaillait en outre sur un possible sixième membre du groupe.

Vendredi, elle avait indiqué viser un homme de 52 ans portant un nom
différent, présenté par les médias thaïlandais comme un possible instructeur
du groupe.

Elle n’a pas précisé lundi s’il était, ou non, toujours mis en cause.

Le 14 février, après des opérations visant des diplomates israéliens à
Tbilissi et New Delhi, une série d’explosions avait secoué un quartier
résidentiel de Bangkok.

Trois hommes s’étaient enfuis après une première explosion, apparemment
accidentelle, dans la maison qu’ils occupaient.

L’un d’entre eux avait ensuite lancé deux engins explosifs sur un taxi et sur la police, dont un lui avait arraché les deux jambes.

Deux ont été arrêtés à Bangkok et inculpés. Un troisième a été interpellé
en Malaisie et doit faire l’objet d’une demande d’extradition.

Une Iranienne,qui avait loué la maison, pourrait avoir pour sa part déjà quitté le
territoire thaïlandais.

Les autorités thaïlandaises ont depuis tenté de minimiser l’affaire,
affirmant que le pays lui même n’était pas visé, tout en admettant l’existence
d’un complot pour tuer des diplomates israéliens.


BANGKOK, 20 fév 2012 (d’après-AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here