Est-ce judéochrétien de libérer des assassins ?

0
11

source : cathophile Une cinquantaine de Rabbins se sont récemment réunis à Jérusalem pour écouter une mise au point sur les négociations concernant la libération de Guilad Shalit. Aussi surprenant que cela puisse paraître de prime abord, à l’issue de cette mise au point, les Rabbins ont décidé de créer un comité contre la négociation telle qu’elle se présente actuellement. Concrètement, le Rabbin Shmouel Eliyahou a déclaré que la négociation actuelle est en contradiction avec la halakh’a. L’argument du Rabbin Eliyahou est que la halakh’a prévoit des cas d’entrée en guerre pour des motifs simplement économiques, et qu’à fortiori, lorsqu’un soldat est prisonnier, il faut utiliser la manière forte face à l’ennemi – soit par des pressions économiques lourdes, soit par des moyens militaires – et non risquer la vie de nombreux civils dans le futur en libérant des centaines de terroristes.
***
Et c’est bien là le problème : l’actuel gouvernement israélien veut échanger des centaines de terroriste contre Guilad Shalit. Le Rabbin Eliyahou déplore que les responsables israéliens ne veulent pas faire la guerre pour libérer Shalit de crainte de provoquer des pertes civiles chez les palestiniens, mais l’éventualité de la mort de civils israéliens innocents dans le futur, du fait de la libération de terroristes palestiniens, ne touche pas autant ces mêmes responsables israéliens. Les autorités religieuses israéliennes ont déclaré qu’il s’agit ici réellement du futur de Tsahal, du futur de l’État, du futur du Peuple d’Israël et car qu’on est en train de porter un coup très grave au moral de la Nation.
***
Je dois avouer que c’est ce que j’ai moi-même pensé dès le début de la campagne en faveur de la libération de Guilad Shalit. A cet égard, je me souviens qu’Ingrid Betancourt a été libérée par l’armée colombienne dans un territoire entièrement contrôlé par les Farc. Je me souviens également que cette opération colombienne a été réalisée après que ses préparatifs eussent été mis au point grâce à l’assistance technique d’une société privée israélienne. Et en tant que catholique, il m’est difficile d’admettre qu’il faille libérer des tueurs pour récupérer un individu qui, j’en suis pleinement conscient, vit un véritable calvaire psychologique en captivité. J’ajoute que je suis dégoûté lorsque je vois les médias européens se réjouir par avance que le tueur Marwan Barghuti pourrait faire partie des terroristes palestiniens libérés en échange de Guilad Shalit. Certains médias audiovisuels francophones ont été jusqu’à franciser le nom afin de nous le rendre plus proche et plus familier : Marouan Barghouti au lieu de Marwan Barghuti. Et je pose la question : combien de Shalit seront enlevés ou tués lorsque Barghuti sera libéré ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here