Enterrements en Israël : les quatre tués sont de nationalité franco-israélienne.

0
17

D’après la radio publique israélienne, les familles ont décidé que les victimes décédées en France seraient inhumées en Israël.L’adulte et les trois enfants tués lundi dans la fusillade devant une école juive de la ville française de Toulouse ont la double nationalité franco-israélienne, a-t-on appris auprès de proches et de sources diplomatiques israéliennes. “Jonathan Sandler a été tué dans la fusillade de Toulouse. Il était parti en septembre dernier de Jérusalem pour une mission de deux ans afin d’enseigner les matières juives à Toulouse”, a indiqué un proche de la victime à l’AFP à Jérusalem.

De son côté, l’ambassade d’Israël en France a précisé dans un communiqué que “les trois enfants tués dans l’attaque d’aujourd’hui ont la double nationalité israélienne et française”. D’après la radio publique israélienne, les familles ont décidé que les victimes décédées en France seraient inhumées en Israël. Selon le dernier bilan, quatre personnes, dont trois enfants, ont été tuées lors d’une fusillade intervenue lundi peu après 8 heures, dans le collège Ozar-Hatorah de Toulouse, dans le sud-ouest de la France.

Un blessé grave

Un professeur de religion de 30 ans, ses enfants de 6 et 3 ans, et un autre enfant de 10 ans, ont été tués par un tireur arrivé en scooter, a déclaré le procureur de Toulouse, Michel Valet, précisant que la fusillade avait aussi fait un blessé grave. Selon un ami de Jonathan Sandler, Aharon Getz, ce professeur de Kodech (judaïsme) était un “homme très populaire, dynamique et très apprécié” de la communauté franco-israélienne de Jérusalem. Né à Paris, Jonathan Sandler avait été envoyé comme élève au collège-lycée juif Ozar-Hatorah, le principal établissement d’enseignement confessionnel juif de Toulouse, “en raison du calme et du caractère paisible de la ville, et du haut niveau des études” dans cet établissement, a témoigné Aharon Getz.

Parvenu à l’âge adulte, il s’est installé en Israël avec sa famille pour poursuivre des études rabbiniques pendant quatre ans. Il était reparti en France en septembre, avant de devenir rabbin, afin de “rendre à l’école (de Toulouse) qu’il aimait tant ce qu’elle lui avait donné”, a ajouté Aharon Getz.

AFP

1 COMMENT

  1. que pouvons nous dire et comment pouvoir exprimer notre douleur surtout au pere del a petite et a la maman qui a perdu 3etres chers quel dechirement un crime odieux et raciste une haine gratuite pour ma part il n’est guere fou mais tres conscient de son acte!! qu’hachem le fasse crepir dans un trou noir de tres longues annees sans qu’aucun ne lui apporte secours a ce criminel qu’il creve oui je ne puis m”exprimer qu’ainsi un deuil si cruel
    mes tres sinceres condoleances aux familles

  2. Je ne comprends comment vous reprenez une dépêche de l’AFP qui, même pour annoncer l’inhumation en Israe des victimes de cet attentat, n’est pas fichue de fournir une information exacte. Toutes les victimes de l’attentat ne sont pas israéliennes, seulement les enfants Sandler. Et malgré cela, l’Etat d’Israel assure l’inhumation et les frais que cela implique.

    http://www.israel7.com/2012/03/inhumation-le-bitouah-leoumi-assume-tous-seul/

  3. Une véritable horreur! Que dire sinon notre compassion envers ces familles! Qu’ont fait ces gamins pour mériter celà ? Sel D. a la réponse.

    Malgré tout je suis en colère ! En colère contre tout ces politiques faux-jetons qui viennent parader !
    Que notre Président soit là c’est normal ! Mais que notre fraise des bois Hollande et le looser Bayrou aussi ça me dégoute ! Ils ne viennet là que pour récolter! Qu’on laisse ces pauvres familles se recueuillir dans le calme!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here