En Grèce, l’antisémitisme est assumé et revendiqué

0
36

La Grèce

Un pays de culture, de philosophie, de démocratie et de théâtre.

Un pays de 11 millions d’habitants et de 9000 îles.
 
Et pourtant ….La Grèce où pendant la seconde guerre mondiale, 86% des Juifs ont été assassinés par les nazis.

Seul le judaïsme polonais connut un taux de destruction plus important.
 
La Grèce où la littérature antisémite telle le Protocole des sages de Sion circule librement encore aujourd’hui.
 
La Grèce,  berceau de la démocratie occidentale où en septembre 2005, un festival de “rock nazi” est programmé dans la ville de Meligalas.

La Grèce où le  Métropolite (équivalent d’un évêque) orthodoxe Serafim Mentzelopoulos du Pirée à accusé sur la principale chaine de télé, le sionisme international d’être à l’origine des problèmes financiers de la Grèce et  a dénoncé un « complot judéo-maçonnique » destiné  à asservir la Grèce et l’orthodoxie chrétienne.

Il a par la même occasion accusé le « sionisme international » de chercher à détruire la cellule familiale en encourageant les familles monoparentales et le mariage homosexuel.

La Grèce où sa sainteté Anthimos, le métropolite de Salonique, a expliqué que « les Juifs subissent un châtiment pour avoir tué Jésus-Christ. »

La Grèce encore, ce pays paradisiaque où le journal Apogevmatini qui titrait en première page « Holocauste » au sujet de Gaza.

Ce même journal qui accusa les Israéliens de voler des organes aux Palestiniens bien avant que les Suédois découvrent ces rumeurs.

La Grèce toujours avec le compositeur Mikis Théodorakis, mondialement célèbre pour sa musique du film Zorba le Grec, considéré en Grèce comme un héros national, qui déclara dans une interview qu’il était « antisémite et antisioniste » et ajouta : « Aujourd’hui nous pouvons dire que ce petit peuple est la racine du Mal, non du Bien, ce qui signifie que trop de suffisance et d’entêtement est mauvais ».

La Grèce avec à sa tête aujourd’hui un gouvernement dirigé par Lucas Papadémos avec l’aide du parti d’extrême-droite LAOS.
 
 
La Grèce avec comme ministre actuel au développement et à la Marine marchande, Adonis Georgiad qui en Novembre 2009 à la télévision grecque accusa Georges Papandréou d’avoir « vendu la Grèce à la communauté juive »

La communauté Juive Grecque qui compte moins de 6000 membres aujourd’hui.

9000 îles et moins de 6000 juifs !

Rien de moins !

Ajoutant que « le peuple juif, en contrôlant le système bancaire mondial, peut l’utiliser comme une arme pour faire chanter et contrôler les pays étrangers, comme la Grèce »

Tout cela se déroule aujourd’hui dans un pays pour qui va une grosse partie de mes impôts, un pays que j’aide avec d’autre Européens à sortir de la mouise où il s’est enfoncé tout seul.

Comment alors construire une nouvelle Europe sur de vieilles positions antisémites ?

L’Antisémitisme.canalblog.com

1 COMMENT

  1. Comment trouver un coupable crédible qui masquerait l’incapacité voire la corruption généralisée des gouvernants de ce pays ? comment trouver un bouc émissaire sur lequel tout le monde s’accorde et qui détournerait l’ire de la population des vrais coupables ?

    La réponse est simple. Vous l’avez surement trouvée.

    Je me pose une question bête:
    A quand la même réponse en France, en Italie et partout ailleurs, pays qui vivent au dessus de leurs moyens en empruntant à tout va depuis des décennies? Après tout, quelle importance, ce sont les juifs les coupables.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here