Electricité à Gaza: début des livraisons par l’Autorité palestinienne

0
8

Des camions-citernes ont commencé mercredi à livrer du carburant pour l’unique centrale électrique de Gaza, frappée par une pénurie, en vertu d’un accord entre le Hamas et l’Autorité palestinienne, a annoncé un responsable palestinien. « Deux camions-citernes d’une capacité de 45.000 litres chacun ont commencé
à livrer le matin au terminal de Kérem Shalom » à la frontière entre Israël et
Gaza, a indiqué à l’AFP Raëd Fattouh, en charge de l’entrée des marchandises
dans la bande de Gaza, en coordination avec Israël.

« Au total, 430.000 litres de carburant industriel doivent être livrés
aujourd’hui à la centrale électrique », a-t-il précisé.

Le gouvernement du Hamas à Gaza a annoncé mardi un accord avec l’Autorité
palestinienne pour l’approvisionnement de la centrale électrique, renonçant de
fait à trouver une solution immédiate à la crise via la seule Egypte, sans
implication de l’Autorité palestinienne basée à Ramallah (Cisjordanie), ni
d’Israël, qui contrôle le terminal de Kérem Shalom.

Le porte-parole du gouvernement du Hamas, Taher al-Nounou, a fait état d’un
« accord avec les frères à Ramallah sur la livraison de carburant pour la
centrale électrique de Gaza, aux termes duquel la Compagnie publique de
pétrole fournira 500.000 litres par jour à partir de demain (mercredi) ».

« Le prix de la livraison sera couvert par les recettes de la Compagnie de
distribution d’électricité du gouvernorat de Gaza », a précisé M. Nounou à
l’issue d’une réunion du gouvernement dirigé par Ismaïl Haniyeh.

Le gouvernement du Premier ministre de l’Autorité, Salam Fayyad, a confirmé
cet accord à titre « temporaire », moyennant paiement des livraisons par la
Compagnie d’électricité de Gaza, gérée par le Hamas.

L’actuelle pénurie à Gaza, provoquée par l’interruption de la contrebande
de carburant en provenance d’Egypte pour la centrale, est l’une des pires
depuis des années, avec jusqu’à 18 heures par jour sans électricité.

Selon l’ONU, la centrale peut actuellement produire jusqu’à 80 mégawatts,
auxquels s’ajoutent 120 mégawatts fournis par Israël et 22 par l’Egypte, soit
presque deux tiers de la demande maximale, estimée à 360 mégawatts.

GAZA (Territoires disputés), 4 avr 2012 (AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here