Elections du Consistoire: les réponses des candidats

0
46

Nous avons soumis aux candidats une série de questions, afin de nous éclairer sur leurs parcours, actes et intentions .
Ont répondu : Dov Zerah, Sammy Ghozlan, David Tibi, Janine Riveline, Yves-Victor Kamami, Philippe Meyer et Laurence Botbol Lalou.

1-Quels sont les poste/s que vous avez occupé/s au Consistoire de Paris pendant ce/s mandat/s ? :

Dov Zerah
– Président de la Commission des travaux de 1999 à 2006 – Premier vice-Président de 2002 à 2006 – Président de Janvier 2010 à juin 2010 – Administrateur de Juin 2010 à aujourd’hui


David Tibi : -Président de la commission des communautés


Sammy Ghozlan : Vice-Président.


Janine Riveline :

– Ordonnatrice adjoint des dépenses
– Présidente Commission éducative
– Chargée des problèmes de gueniza
– Numérisation des actes d’Etat civil


Yves-Victor Kamami :

– Président de la Commission Communication : en charge de la Newsletter, du journal Information Juive, de la réédition des calendriers et petits livrets de chaque fête, de 2005 à 2009

– a partir de 2009 : Ordonnateur des Dépenses, en charge des relations avec les autres religions et de l’amélioration de l’accueil dans le service des conversions


Philippe Meyer:

– Vice-Président 2009-2013 et membre du Bureau depuis 2005
– Président de la commission communication 2009-20013
– Directeur de la Publication d’Information Juive 2006-2013
– Président de la commission jeunesse 2005-2009


Laurence Botbol-Lalou

– 2002 à 2006 : Secrétaire Rapporteur Adjoint et Vice Présidente de la Commission Juridique
– 2002 : Membre de la Commission des Statuts
– 2009 à 2013 : Présidente de la Commission de réforme des Statuts et Secrétaire Rapporteur

2-Quelles ont été vos principales activités et actions menées, au cours de ce/s mandat/s? :

Dov Zerah:

1/ Mon engagement consistorial est très ancien. J’ai été administrateur et trésorier de la communauté de Fontenay-aux roses pendant plus de dix ans, entre 1982 et 1993.

J’ai été administrateur et président de la commission des travaux du Consistoire de Paris de 1998 à 2006, et Premier vice-président de 2002 à 2006. Avec l’aide des services du Consistoire, dont je salue la compétence et le dévouement, j’ai supervisé trois séries de chantiers :

– L’entretien de l’important patrimoine consistorial, et plus particulièrement la mise aux normes de toutes les installations électriques des synagogues et bâtiments consistoriaux, ainsi que le renforcement de la sécurité de tous nos lieux.

– De grands chantiers de rénovation. A titre d’exemples, je citerai la modernisation de toute l’installation de chauffage de la synagogue de Sarcelles, la construction d’une salle polyvalente à la synagogue d’Enghien, la rénovation de la synagogue de Fontenay-aux-Roses, la réfection, avec l’aide de la Mairie de Paris, des planchers des synagogues de la Victoire et de la Place des Vosges…Sans allonger la liste, je citerai encore la rénovation complète du centre Edmond FLEG, même si je n’étais plus en fonction le jour de l’inauguration…

Le lancement de nouvelles constructions ou acquisitions, comme à Vincennes, au Kremlin-Bicêtre ou dans le XVIIème arrondissement.

Pour le projet du Centre européen du judaïsme, certains occultent totalement mon rôle dans la promotion de ce projet, et je les invite à relire les deux pages qu’Actualité Juive avait consacrées dans son numéro 781 du 23 janvier 2003.

Enfin, en tant que Premier vice-président, à partir de 2004, j’avais déjà essayé de modifier le mode de fonctionnement de l’Institution, et proposé la réforme des statuts qui en découlaient. Faute de majorité, nous n’avions pu faire avancer le projet. Depuis, l’organisation n’a pas changé. C’est ce qui explique et motive aujourd’hui ma démarche.

2/ Pendant mes cinq mois de Présidence, je citerai principalement :
– Tout le travail sur la rénovation des statuts, marquée notamment par la décentralisation, la démocratisation, la création d’un Parlement des communautés, la transparence et l’éthique, avec la création d’un Comité des sages…Ce travail a été entrepris avec des réunions régulières des Présidents de communauté.
– La réorganisation du service des conversions et la mise au point de procédures et livret pour que ce sujet sensible pour beaucoup de personnes soit traité avec tact et humanité.

– Avec l’appui du Grand Rabbin de Paris, M. David MESSAS, ZAL, à qui j’adresse mon éternelle gratitude, la clarification des conditions de déroulement de la bat mitsvah, l’ouverture à la synagogue consistoriale des Tournelles d’un beth hamidrach pour femmes, la mise au point d’un numéro de téléphone dédié aux hagounot…

– L’ouverture du chantier de la transparence et de la professionnalisation des procédures de prise de décision par la mise au point d’un livre des procédures, et notamment celle relative aux appels d’offres suivis et décidés par une commission indépendante, au-dessus de tout soupçon.
– La finalisation d’un projet de protocole d’accord avec les CCJ qui permet d’entrevoir la résolution d’un vieux problème, et la construction d’une solide et institutionnelle coopération entre le Consistoire et les CCJ.

– Les actions de partenariat avec le beth Loubavitch qui ont permis d’oeuvrer ensemble pour la diffusion et l’observance de nos traditions et mitsvot.

L’organisation de nombreuses manifestations populaires, et notamment, pour Yom Haatsmaout, la magnifique manifestation unitaire avec toutes les institutions communautaires, à la synagogue consistoriale de la Victoire, et avant Chavouot, l’exceptionnel Yam Hatorah qui restera gravé dans nos mémoires…

– L’invitation du secrétaire du Comité d’entreprise à siéger au Conseil d’administration. Comme cela se fait dans toute entreprise, le personnel est ainsi informé, en temps réel, des débats du conseil d’administration.
– Enfin, la mise en place d’une gouvernance démocratique en organisant, en cinq mois, la tenue de 4 conseils des communautés et de 4 conseils d’administration dans les communautés.

David Tibi :

1/ ..Gestion quotidienne des communautés consistoriales (travaux, conflits, équilibre financier,…personnel, élections, etc…)
2/ Participation active et présence à toutes ..les manifestations consistoriales
3/Présence dans les communautés et lors des réunions de commissions administratives……
4/ Accompagnement des nouvelles commissions administratives et rapprochement avec les communautés indépendantes
5/ Participation active à tous les débats

Sammy Ghozlan :

1/ Commission Jeunesse
2/ Commission nationale de lutte contre l’antisémitisme et sécurité des lieux communautaires

Janine Riveline

1/ L’ordonnateur a, me semble-t-il, pour rôle de préparer l’exécution des opérations budgétaires tant en matière de recettes que de dépenses. Mon action a consisté à signer des chèques pour des dépenses qui n‘avaient pas, pour certaines, été débattues ni au bureau, ni au conseil d’administration.
2/Rédaction d’un fascicule sur la Gueniza

Yves-Victor Kamami :

1/ création d’une Newsletter passée à 30 000 lecteurs et devenue presque quotidienne
2/ remise en route, avec Philippe Meyer comme rédacteur en chef du journal Information Juive
3/ suivi des dépenses du Consistoire
4/rédaction d’un petit guide de la conversion, expliquant les différentes étapes de la démarche, provenant d’une traduction du guide israélien du Grand Rabbinat d’Israel, avec adaptation à la France par le Chef du service des conversions, ld Rabbin Yves Marciano et relecture et corrections par les Grands rabbins Bernheim, Gugenheim et Messas, avec accord de publication du Grand Rabbin Messas, 15 jours avant sa mort, puis refus du Président Mergui de publication depuis.
5/ suivi des relations avec les autorités religieuses catholiques et musulmanes.

Philippe Meyer:

1/ Refonte et modernisation du mensuel Information Juive
2/ Refonte et modernisation des outils de communication de l’ACIP (site internet, newsletter, calendriers, application Iphone, brochures, etc …)
3/ Participation assidue aux Conseils et aux Bureaux
4/ Travail de redémarrage du mouvement Tikvatenou en 2005
5/ Participation à de nombreux dossiers clé de la vie du Consistoire de Paris et du Consistoire Central

Laurence Botbol-Lalou :

1/ La supervision du juridique de l’Acip de 2002 à 2006
2/ La réforme des statuts début 2009 et le secrétariat de l’Association de 2009 à 2013

3 – Etes-vous satisfait/e de votre mandat ? :

Dov Zerah

Oui, même si j’estime que j’aurais en faire plus. J’ai démontré qu’il était possible de conduire à terme des actions au Consistoire, quelles qu’en soient les difficultés

David Tibi : Oui mais on peut toujours mieux faire !

Sammy Ghozlan : Non

Janine Riveline : Non

Y-V Kamami : Oui

Philippe Meyer: Oui

Laurence Botbol-Lalou : Oui

4 – Etes-vous déçu/e du bilan de votre mandat ? :

Dov Zerah

Oui et Non Motifs : Oui pour les raisons précédemment évoquées, mais cela s’accompagne d’un profond regret que mes obligations professionnelles ne m’ont pas laissé plus de disponibilités

David Tibi : Non.

Sammy Ghozlan : OUI, Motif : Impossible de mener les actions . Blocage d’une organisation qui se veut exclusive en matière de sécurite.

Janine Riveline : Oui. Motifs : Je n’ai pu réaliser mes projets

Y-V Kamami : Oui. Motifs : j’aurais pu mieux faire si je n’avais pas été bloqué par le Président Mergui.

Philippe Meyer : Non

Motifs : Objectifs remplis en fonction des marges de manœuvre et des moyens mis à la disposition

Laurence Botbol-Lalou : La réponse est par trop manichéenne mais il semble que le choix de plus de mesure n’était pas offert. J’ai le sentiment d’avoir apporté ma modeste contribution à l’institution consistoriale, mais évidemment de manière bien insuffisante.

5 – Quelles sont les action/s dont je suis le plus fier/e ?:

Dov Zerah

– réorganisation du service des conversions en Février 2010 – recrutement du rabbin Elie Ebidia à la Synagogue de la rue de la Roquette

David Tibi :

– La proximité instaurée avec les communautés
– L’organisation d’élections attendues dans des communautés .depuis de nombreuses années

Sammy Ghozlan :

– Dans des mandats precedents
Promesse de fidelite au Judaisme : Voyage en israel des post bar et bat mitsva promesse devant le Kotel en presence du grand rabbi de Jerusalem

Organisation de Lag Baomer populaire. Durant plusieurs années Promotion et Organisation des selihot ( 4000 hommes et femmes le matin à 6h à la synagogue des Tournelles..,Promotion et Organisation du Sioum Massekhata 5Jene des premiers nés) veille de Pessah. avec le Grand rabbin de Paris

Janine Riveline : Avoir contesté la gouvernance du Consistoire

Yves-V Kamami :

Succès de la Newsletter.
Petit guide de la Conversion à l’ACIP

Philippe Meyer :

– Développement du mensuel Information Juive (refonte maquette, création du site internet, stabilisation du nombre d’abonnés, créations de nouvelles rubriques, meilleure distribution, etc …)

– Modernisation de la communication du Consistoire (nouveaux outils, meilleure diffusion)

Laurence Botbol-Lalou :

– La réforme des Statuts qui n’a cependant pu encore aboutir

6 -Y-a-t-il des actions que je regrette de n’avoir pu réaliser ou achever ? :

Dov Zerah

– Sans aucune hésitation, la réforme des statuts, avec notamment la décentralisation, le Parlement des communautés, le Comité des Sages, et l’accord avec les CCJ

– Le retour du Consistoire au CRIF

– La régularisation de la situation à Vincennes

David Tibi : La modernisation du règlement intérieur des communautés

Sammy Ghozlan : Voyages de promesses et fidelite au judaisme des post bar et bar mitsva.

Aménagements des services du consistoire
Inventaire des dispositifs de sécurité des synagogues

Janine Riveline :

– Organiser un Yom hagueniza
– Intervenir utilement sur les programmes d’enseignement

Yves-Victor Kamami :
– plus d’engagement dans le dialogue inter-religieux

– publication du guide de la Conversion, conférence sur les conversions annulée par le Président Mergui.

Philippe Meyer :

– Difficultés à équilibrer financièrement le journal dans un contexte de crise globale de la presse écrite
– Recommandations et avertissements sur certaines dérives du Consistoire qui n’ont pas été écoutées

Laurence Botbol-Lalou :

– La réforme des Statuts

7 – Si je n’ai pu réaliser tout ou partie des engagements électoraux ou missions et projets que je m’étais fixés, en voici les raisons :

Dov Zerah

Manque de disponibilité du fait de mes contraintes professionnelles, étant entendu qu’après juin 2010, je n’ai eu aucune capacité d’action, pour des raisons évidentes

..Sammy Ghozlan : Président insensible aux objectifs

Janine Riveline : Opacité et inertie

Yves-Victor Kamami :

le Président Mergui, en dépit d’un affichage d’ouverture d’esprit, ne
m’ a pas permis la publication du petit guide sur les conversions, de la conférence sur les conversions.., de continuer l’abonnement à la revue SENS de l’Amitié judéo- chrétienne.de Présidents et rabbins de communautés de l’ACIP, payés ensuite sur mes deniers personnels.

Philippe Meyer :

– Des moyens financiers souvent trop réduits ou trop limités
– Des écarts dans la gouvernance du Consistoire de Paris

Laurence Botbol-Lalou :

La Présidence a changé au début de mon deuxième mandat et le programme annoncé n’a donc pu être mené à terme

8 – Estimez-vous avoir été un administrateur assidu et actif au sein du C.A. du Consistoire ?

Dov Zerah

Actif, OUI, Assidu, NON Précisions : contraintes professionnelles, et situation après mon départ de la présidence en juin 2010

David Tibi : En 4 ans, J’ai été absent à 2 réunions de CA pour des raisons de santé

Sammy Ghozlan : Les membres du conseil et .même du bureau n’étant pas consultés ni informés des projets et décisions du président, je ne voyais pas l’intérêt de participer à une réunion de beni oui oui.

Janine Riveline : assidu oui, actif non par la force des choses

Yves-Victor Kamami :

Vers la fin, de guerre lasse, lorsqu’on a l’impression de travailler à contre-courant du Président, qui bloque vos projets, on se fatigue et on participe moins à des réunions où tout est déjà décidé à l’avance et où on ne vous laisse même plus le droit de voter les budgets prévisionnels et les décisions importantes

Philippe Meyer :

Très peu d’absences en huit ans, commission régulièrement réunie, publication sans discontinuité du journal

Laurence Botbol-Lalou :

J’ai sauf exception motivée par une obligation professionnelle non modifiable toujours été présente aux Conseils et bureaux lorsque j’en étais membre.

9 – Comment qualifieriez-vous votre mandat : CONSTRUCTIF / PASSIF / POLITIQUE / autre

Dov Zerah
Constructif et politique

David Tibi : Comstructif
Sammy Ghozlan : Politique

Philippe Meyer : Constructif

Laurence Botbol-Lalou :

Plutôt constructif.

10 – Si vous n’avez été ni assidu, ni actif au sein du Consistoire, à quoi ou à qui en attribuez-vous la ou les raisons?

Dov Zerah

Les contraintes professionnelles et, après juin 2010, la situation politique.

Sammy Ghozlan :

Déja dit ; de plus la présidence actuelle ne lit pas les courriers, n’y répond pas, confisque toutes les décisions, les représentations, ne délègue pas et n’informe pas.

11 – Quelle réforme majeure vous semble nécessaire pour améliorer le fonctionnement de l’institution?

Dov Zerah

Indiscutablement la réforme des statuts avec les orientations précédemment évoquées, sans oublier le mode de scrutin

Sammy Ghozlan :

Faire comme dans les conseils municipaux ou généraux. 2 semaines avant le conseil, les élus reçoivent le détail des dossiers qui seront débattus, avec l’avis de la commission des finances . Ainsi on peut étudier ces dossiers en profondeur, et le voter, ou le refuser, mais au moins en débattre……Puis passer au vote. Je ne veux plus de décision prise à la va-vite, pendant le repas entre le poisson et le dessert, et avec la plupart des élus qui quittent la séance en raison de leur rendez-vous ou leur travail.

Plan de carrière des rabbins, (notation mutation,promotion…)

Améliorer le travail et le nombre des aumôniers des hôpitaux, des prisons, et créer des postes d’aumôniers auprès des universités…

HEVRA KADISHA: Faire nommer un haut fonctionnaire et plus accueillant, détaché par l’Etat pour concentrer au consistoire et faciliter toutes les démarches administratives lors d’un décès: Institut médico-légal, hôpitaux, mairies préfectures, ambassades, police, …

Rendre le consistoire plus accessible plus humain, plus accueillant,

Etudier la possibilité de faire constituer les dossier de mariage auprès du président de la communauté et du rabbin de l’un des conjoints avant validation par le consistoire

Accompagner les jeunes couples après le mariage

Créer une cellule psychologique,et rabbinique de nature à aider les couples en conflit

Veiller à ce que les enfants juifs placés par la DASS le soient dans des familles d’accueil juives.

Favoriser la création de Gan de nature à redynamiser des communautés affaiblies par la migration des populations.

Janine Riveline : Transparence, démocratie.

Yves-Victor Kamami : la transparence des prix de la Cacherout, et des débats au sein de l’ACIP , ainsi qu’une gouvernance plus démocratique utilisant les compétences de chacun des administrateurs, réintégration du CRIF

Philippe Meyer :

Réforme de la gouvernance, réforme des statuts, arrêt du cumul des mandats

Laurence Botbol-Lalou :
La gouvernance par une réforme profonde des Statuts

12 – Mes propositions pour améliorer à l’avenir la capacité d’action des candidats élus :

Dov Zerah.

Que chaque administrateur soit en charge d’une commission ou d’une mission, avec une lettre de mission claire et des conditions de fonctionnement transparentes.

Janine Riveline : même réponse qu’à la question précédente

Yves-Victor Kamami :

Réintégration du CRIF pour plus d’Union et de Shalom communautaire, transparence des prix de la Cacherout, pour permettre une baisse des prix et un label OU unifié de cacherout nationale, respect des budgets votés en Conseil, transparence financière sur nos déficits, plus de démocratie dans la prise de décision au sein du Conseil, respect de tous les Juifs : du Juif du Kippour comme de l’ultra-orthodoxe, amélioration de nos relations avec les autres religions .

Plus d’implication de nos organisations de jeunesse avec mise en route d’un Forum des Jeunes réunissant toutes les organisations de jeunesse de la Communauté, plus d’implication des femmes dans les activités du Consistoire, plus de réalisations culturelles et artistiques (conférences, concerts, expositions)

Philippe Meyer :

Processus de décision et d’action plus collégial, davantage de discussions de fonds lors des Conseils et bureaux, plus grande autonomie des commissions, obligation pour chaque administrateur de présenter régulièrement ses travaux et ses projets

Autres remarques

L’enjeu de ces élections : offrir enfin un vrai changement en remettant le Consistoire au cœur de ses vraies missions

Laurence Botbol-Lalou : Il est impossible de les énumérer en quelques phrases !

————–

Hors-exercice et sans commentaire :

Monsieur

Etant vous-même candidat je ne pense pas que vous puissiez interroger les autres, il n’est pas opportun que vous posiez ce genre de questions a qui que ce soit

Très cordialement

Murielle Gordon Schor -AJC-Mergui

JFORUM

TAGS : ACIP Consistoire Central ACIP 24 NOV 2013 Cacherout

Hevra Kadisha Agounoth

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here