Egypte: un an de sursis pour 11 policiers accusés de la mort de manifestants

0
15

Un tribunal du Caire a condamné mardi à un an de prison avec sursis onze policiers qui étaient poursuivis pour la mort de manifestants lors du soulèvement populaire contre le président Hosni Moubarak, l’an dernier, a rapporté l’agence officielle Mena.Trois autres policiers ont été acquittés pour la même affaire.

Les policiers étaient accusés d’avoir tué 22 manifestants et blessé 44
autres devant un commissariat du Caire lors de la révolte début 2011.

Le tribunal les a reconnus coupables d’avoir eu recours à des balles
réelles en violation aux ordres.

Cette peine d’un an de prison avec sursis risque de provoquer la colère des
militants pro-démocratie, dont l’une des principales revendications était la
condamnation des personnes responsables de la mort de centaines de
manifestants.

Des dizaines d’autres ont été tués après la chute de Hosni Moubarak et
l’arrivée au pouvoir du Conseil suprême des forces armées.

Les manifestants sont descendus dans la rue à plusieurs reprises pour
dénoncer la direction militaire, accusée notamment de traîner les pieds pour
adopter des réformes et de perpétrer des violations des droits de l’Homme.

L’ancien président lui-même est accusé pour le meurtre de manifestants lors
de la révolte qui a abouti à son départ.

Le verdict de son procès doit être rendu le 2 juin.

LE CAIRE, 20 mars 2012 (AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here