Egypte: gaz lacrymogène pour disperser des centaines d’étudiants pro-Morsi sur Tahrir

0
10

La police a tiré des grenades lacrymogènes
pour disperser plus de 2.000 étudiants manifestant dimanche sur la place
Tahrir au Caire contre la destitution par l’armée du président islamiste
Mohamed Morsi, selon un journaliste de l’AFP sur place. Les forces de l’ordre sont rapidement parvenues à prendre le contrôle de
Tahrir, saturant l’air de gaz lacrymogène et verrouillant tous les accès à
cette place emblématique du Caire, épicentre de la révolte qui avait chassé
Hosni Moubarak du pouvoir début 2011.
Il s’agissait de la première manifestation islamiste sur cette place du
centre de la capitale égyptienne depuis l’éviction de M. Morsi le 3 juillet.
Les étudiants ont notamment scandé « A bas le régime militaire », dénonçant
un « coup d’Etat militaire » contre le premier président élu démocratiquement du
pays.

Ils ont également repris le slogan « Le peuple veut la chute du régime »,
très entendu lors de la révolte de janvier/février 2011, a rapporté le
journaliste.
Depuis sa destitution et son arrestation le 3 juillet, les partisans de M.
Morsi appellent quasi-quotidiennement à manifester, défiant une répression
ayant fait à ce jour plus d’un millier de morts.

En outre, des milliers d’islamistes ont été arrêtés, dont la quasi-totalité
des dirigeants des Frères musulmans qui sont, comme M. Morsi, actuellement
jugés pour « incitation au meurtre » de manifestants.

LE CAIRE, 01 déc 2013 (AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here